Archives
Statistiques Lamastre.net
7 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 322 aujourd'hui

Michel Breysse, lamastrois de cœur a quelques soucis en relation avec son implication locale et sa place sur le Net.

Il a « comme tout le monde » une page facebook « Lamastre de cœur » qui lui vaut actuellement quelques emmerdes.

 

 

En effet à la suite d’un commentaire que l’on  peut qualifier de « litigieux » il est l’objet d’une plainte.

Le commentaire relève d’une syntaxe et d’une orthographe qu’il aurait mieux valu prendre loin des « pieds de la lettre » ….comme bons nombres de publications merdiques qui sont devenues le défaut de fabrique de FB.

Voici le texte incriminé qui effectivement vaut son pesant de cacahuètes, et dont  l’interprétation est difficile puisque Michel est aussi  à la Mairie …:

  « on ses trés bien que les voyous ce trouve à la mairie « 

 

Cette parution lui vaut une plainte, en tant que « gestionnaire » de sa page facebook, suite au commentaire non anonyme d’une tierce personne posté dans ce milieu ouvert. Michel Breysse en est gestionnaire seulement virtuel puisque Facebook est la propriété de Mark Zuckerberg….  Belles plaidoiries en perspectives pour les avocats des deux parties.

 

leetchi Breysse

leetchi Breysse texte

Il n’a pas en tant qu’élu municipal minoritaire obtenu comme les plaignants de protection juridique de la part de la commune et il en appelle à la générosité des concitoyens épris d’égalité juridique et financière  pour se payer l’avocat indispensable à sa défense dans ce cloche-merle numérique nouvelle et dérisoire formule.

Michel Breysse lance donc une cagnotte.

Le lien à votre bon « cœur de lamastre »:   https://www.leetchi.com/fr/c/wM9Yb9Pw

RB

 

Une réponse à to “Michel Breysse en quête.”

  • Yves COLOMB dit :

    Il n’est jamais trop tard pour sortir de sa réserve.
    Il faut dire qu’à Lamastre, s’exprimer librement et simplement peut parfois, voir systématiquement, et surtout quand on est pas d’accord avec la majorité, vous attirer de graves ennuis avec la justice.
    Il faut dire que c’est « Open bar » avec les frais de procédures qui sont couverts pas nos impôts locaux.
    Aujourd’hui, je ne sais pas si l’emploi du mot harcèlement peut m’attirer des ennuis, mais c’est pourtant le sentiment que je ressens depuis quelques années… Parfois, on se dit que ça va s’arrêter, que ça va s’arranger …. mais en fait NON.
    Dans cette affaire, il faut considérer LE CONTEXTE du dossier « SÉCURITÉ- SURVEILLANCE » et la pause de 12 caméras de surveillance à Lamastre fin 2018.
    Dans ce dossier, comme pour d’autres, on notera une absence totale de débat. Tant au niveau du conseil municipal que de la population, la discussion, la consultation et le débat n’ont pas été organisés. Pourtant cela me semble indispensable quand il s’agit d’un sujet qui touche à la liberté, à la vie privée, à l’image. Quand il s’agit d’émettre des doutes et des réserves sur les conditions de visionnage, d’utilisation.
    Il ne faut pas s’étonner que la discussion se déplace sur les réseaux sociaux avec ses emportements, ses excès, ses énervements et parfois ses vérités.

    Aujourd’hui, il n’est plus possible de communiquer, de débattre, de discuter simplement. L’opposition est muselé et n’a toujours pas accès à 1 quart de page dans le journal municipal.
    Les tensions sont exacerbées.

    J’espère que la Justice donnera raison à Michel et à Edith.
    Le mot « voyou » sera t-il injurieux dans le contexte précité? dans le contexte local?
    Ce sera toujours moins déplacé que « Salle étrangère, on aura ta peau », ou « On sait qui tu es, on va s’occuper de toi » ou « Salaud » …. la liste est longue.
    Les auteurs se reconnaîtront sûrement.

    Belle soirée
    Yves COLOMB

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne