Archives
Statistiques Lamastre.net
7 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 976 aujourd'hui

Lamastre avait la radio … Avant.

porte 2

Vous ne vous en étiez pas aperçu, mais la salle de radiologie flambante neuve en 2006  du pôle médical inauguré en janvier 2010 ne fonctionne plus depuis 2008…

Lors  de la construction du bâtiment médecine et SSR en 2006 nous nous étions doté d’une salle de radio neuve aux normes, et nous avions par souci  d’économie récupéré l’appareil à développer de l’ancienne structure qui donnait  toute satisfaction.

L’investissement réalisé était une radio classique à développement argentique comme il était de mise lors de l’élaboration du projet, le numérique en était à ses débuts  et avait un coût beaucoup plus élevé.

IMG_0125

Malheureusement l’appareil a développer  nous a lâché et la nouvelle direction n’a pas voulu le remplacer, bloquant de fait la réalisation  de radios au sein de l’établissement .

Diverses tractations ont eu lieu :

*De la part de la Direction : devis dissuasif pour une radio numérisée à 300 000 €, prohibitif pour notre utilisation de généralistes.

*demande des médecins par l’intermédiaire de la Commission Médicale d’Etablissement pour l’achat d’un appareil à développer ( 2 bains : un révélateur et un fixateur  comme au bon vieux temps du club photo argentique)  1500 à 3000 € avec système de récupération des effluents.

*Tentative de rapprochement avec les orthopédistes de la clinique Pasteur ( HPDA. Générale de Santé) qui se proposaient de créer une consultation décentralisée d’orthopédie avec suivi des patients opérés en convalescence/rééducation à condition de pouvoir se servir de la salle de radio, la clinique pasteur déléguant  par l’intermédiaire de son service radio un opérateur-manipulateur .

Toutes ces tractations  ont été veines et nous nous retrouvons avec un appareil de radio fonctionnel  mais non utilisable par impossibilité de développer. Cela pose problème pour les hospitalisés auxquels ont doit imposer un transport parfois difficile pour obtenir un cliché, ce qui limite nos demandes, et pour les patients du bassin de vie qui doivent eux aussi faire le transfert couteux  pour obtenir un diagnostic de certitude. Sans compter  la dépense pour l’installation non amortie. La direction argumente sur le problème de recyclage des effluents, ce qui n’est pas insurmontable  dans une petite structure  (http://www.utc.fr/~farges/dess_tbh/00-01/Stages/Picard/Picard.htm ) , l’impact écologique des transferts pouvant  venir en balance dans cette discussion environnementale.

La comparaison du prix d’un appareil à développer et les 17 millions d’€uros prévisionnels  de l’EHPAD me laisse perplexe, il est vrai que les tutelles financières sont différentes.

IMG_0124

Pourquoi cet article ? , tout simplement parce que lors d’une sortie vélo le week-end avec mon épouse celle-ci est tombée et s’est traumatisé le poignet .

Que faire ? Le schéma protocolisé  consiste à téléphoner au centre 15/18 pour être orienté  vers un service d’urgence de la vallée, 4 heures d’attente à Pasteur et 6 au CH Valence ; et s’il s’agit d’un traumatisme bénin  retour à domicile avec consigne de revoir le médecin traitant ….

Que faire pour réguler cette urgence et éviter tout transfert, attente inutile et encombrement des services d’urgences :

-tenter de faire une radio à Lamastre !

-comment ?

– en s’adressant à son vétérinaire traitant …..bien sûr, qui lui continue de faire des radios en argentique .

J’ai donc appelé mon amie Emmanuelle Bucaille et celle-ci a accepté de faire la radio ; la fracture officialisée la régulation de la prise en charge en a été ciblée, simplifiée, raccourcie donc optimisée .

IMG_0111

Le collègue orthopédiste consulté en semi-urgence ( il est toujours difficile pour un médecin de soigner seul  ses proches) a prononcé cette phrase délicieuse : « à Lamastre les bêtes sont donc mieux prises en charge que les gens …», il faut dire que l’orthopédiste était un des porteurs de projet de consultation décentralisée qui a été bloqué suite à la fin de non recevoir de la direction de l’Hôpital de Lamastre pour la radio, il connaissait donc la problématique. C’est dommage pour l’ouverture souhaitable et nécessaire  pour un petit établissement local et son attractivité. Cette perte de savoir faire risquant d’être irrémédiable avec l’évolution difficile de la démographie médicale dans les années à venir. A contrario un plateau technique simple mais performant peut motiver une installation.

Il est bien évident que cette « débrouille » hors protocole n’a pu être effectuée que par le biais de relation amicale et n’est en aucun cas préconisée ni reproductible ; seulement racontable car le docteur et la pharmacienne allant consulter  en urgence la vétérinaire installée en face du Zig Zag Bar cela mérite une explication en forme d’anecdote…  et aussi la mise en évidence d’un problème dont nous pouvons tous souffrir comme « des bêtes ».

Raymond Bouit , acteur et utilisateur de l’astreinte commune médicale et vétérinaire , une première vers une résurection.

2 réponses à to “Lamastre a la radio.”

  • Max_D. dit :

    C.Q.F.D. Très bel article Raymond.
    Quant aux 17 millions d’€ de l’EHPAD, on verra.

  • Raymond dit :

    Un bonne nouvelle: le problème de la radiologie a été évoqué lors d’une réunion du conseil de surveillance de l’Hôpital.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne