Archives
Statistiques Lamastre.net
9 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 1294 aujourd'hui

Archive pour la catégorie ‘Reportages’

L’Université Populaire du Vivarais a organisé, pour la deuxième année consécutive et pour 9 adhérents, une formation aux Premiers Secours sur une journée de 7 heures, ce qui donne 19 personnes qui ont suivi cette formation dispensée par les Sapeurs Pompiers.

formation premier secours lamastre utl

Sous la conduite très professionnelle de David Billet, et après les aspects théoriques, ils ont appris les gestes simples mais efficaces qui peuvent sauver une vie comme en cas de malaise, de perte de connaissance, d’hémorragie, d’arrêt cardiaque, d’étouffement, de brûlure ou de plaie et appris à utiliser un défibrillateur.

En France, chaque année, 12 millions de personnes sont victimes d’un accident de la vie courante et  20 000 en décèdent ( contre moins de 4 000 morts sur les routes),  2 millions de personnes sont victimes d’un malaise cardiaque et 40 000 en décèdent. Par contre, il n’y a que 100 000 personnes qui soient formées aux gestes des premiers secours.

massage cardiaque lamastre UTL

Par rapport à d’autres pays européens, la France est particulièrement en retard en ce qui concerne cette formation avec seulement 30% de personnes formées contre 80% en Allemagne ou plus de 90% dans les pays scandinaves.

Depuis 2016, la formation aux gestes des premiers secours est désormais obligatoire dans les établissements scolaires français dès l’école élémentaire, les élèves des classes de Troisième devant recevoir une formation à la prévention et secours civiques de niveau 1.

De manière générale, cette formation ne doit pas s’arrêter à quelques heures mais se continuer par un entraînement régulier avec son entourage ou, mieux encore, par une session de formation supplémentaire dispensée par des professionnels.

 

Alain Jammet

Ce mercredi au centre culturel réunion  publique de présentation de la liste Guiot-Mouzaï et Ranc « Ensemble et Unis pour Lamastre »

26 février 2020 à 20 h30

ensemble unis lamastre réunion publique couperet

programme ensemble unis lamastre

On attend tous  avec impatience l’ordre de préséance.

 

 

La liste Vallon dévoile son ordre de préséance, c’est important car les rôles sont ainsi préétablis.

1- Jean-Paul Vallon, Maire sortant et Conseiller départemental
2- Marceline Vigne, assistante dentaire retraitée, adjointe sortante
3- Jacky Chosson, commerçant retraité, adjoint sortant
4- Isabelle Trouilleton, employée de commerce, conseillère sortante
5- Jean-Luc Peyrard, commerçant, adjoint sortant
6- Marielle Plantier, secrétaire et vendeuse, conseillère sortante
7- Vincent Desbos, chauffeur de taxi, conseiller sortant
8- Bernadette Malard, employée de commerce retraitée, conseillère sortante
9- Michel Rochette, chef d’équipe travaux publics, conseiller sortant
10- Sandra Enjolras, responsable de magasin
11- Matthieu Maneval, responsable bureau d’études, conseiller sortant
12- Bernadette Cuisson, attachée territoriale, adjointe sortante
13- Jean-Philippe Leynier, technicien méthodes, conseiller sortant
14- Laurence Caillet, agent des services hospitaliers
15- Nathan Cros, collaborateur comptable
16- Nathalie Belin, secrétaire
17- Sylvain Weecksteen, retraité de la gendarmerie
18- Josette Demore, infirmière retraitée, conseillère sortante
19- Jean Demon, conducteur de travaux retraité

en cas de victoire  le code électoral attribue par  un effet cliquet un  nombre de sièges non strictement proportionnel afin que l’assemblée puisse gouverner

Le code stipule:

  1. la liste qui a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés, obtient la moitié des sièges à pourvoir arrondie à l’entier supérieur ;

  2. les autres sièges sont répartis entre toutes les listes (y compris celle ayant bénéficié de la 1ère répartition) à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne.

Donc pour Lamastre : 10 pour le vainqueur, et minimum la moitié de 9 restant soit 5 minimum.

La surprise est le recul de Bernadette Cuisson qui était adjointe. Sur 15 élus potentiels  seulement 2 nouveaux puisque Sandra Enjolras avait déjà été élue. Les quatre derniers étant  normalement certains de ne pas siéger.

Le slogan « Poursuivons ensemble » trouve donc  toute sa signification.

 

La succession de Marc Bard qui s’ouvre suscite des vocations.

Voici la liste pour les élections municipales de Désaignes  emmenée par  François Soubeyrand.

Les Désaignois ont donc le choix entre deux listes et le scrutin sera proportionnel à liste entière.

municipale desaines 2020 soubeyrand audace et fierté

 

L’Université Populaire du Vivarais a organisé le 13 février au Centre Multimédia de Lamastre une conférence animée par Bernard Salques, anthropologue et ethnolinguiste, sur le thème de l’origine des noms de personnes et de famille ou l’anthroponymie.

Bernard Salques

En février 2019, le conférencier avait présenté ce qu’était la science des noms propres appelée l’onomastique qui regroupe plusieurs disciplines dont  l’anthroponymie se divisant en patronymie (nom hérité du père) et matronymie (nom hérité de la mère). La formation des noms de personnes ou de famille remonte à la plus haute Antiquité et désignait une caractéristique physique de l’individu, le lieu où il vivait ou on l’affublait d’un surnom. La langue d’origine celtique des  6 à 8 millions de Gaulois d’alors a subi et intégré les influences diverses venant des Grecs, des Romains, des Germains. Une centaine de mots gaulois subsistent encore dans le langage courant comme « char » et ses dérivés (charpente, charrette),  « bedu » donnant bief ou béallière, « bilio » (bille de bois) mais il ne reste aucune trace écrite. La nomination d’une personne s’est calquée sur le modèle latin: prénom-nom-surnom. Par exemple, le célèbre écrivain et philosophe romain Cicéron qui s’appelait Marcus (le prénom)- Tullius (le nom venant de son père)- Cicero (le surnom), ce mot venant de « cicer » désignant un pois chiche, Cicéron ayant une verrue sur le visage. Ou encore Vercingétorix dont le nom se décompose en Ver (super,comme over, über)- cingeto (le combattant)- rix ou rex, reich, eric  (le roi): le super roi des combattants. Au Moyen-Age, seul le prénom d’origine chrétienne existe. On lui rattache le prénom paternel, un lieu d’origine (Desbos ou du Bois), le nom d’arbres (Nozières ou Nogier venant de noyer) ou la proximité d’une rivière (Canson venant de Cance), de même que le métier (Mazelier venant de mazel ou macellus et désignant le boucher) ou le sobriquet qui deviennent le nom de famille. Au cours des siècles, la forme occitane des noms de lieux se francise pour donner en Ardèche Mézilhac, Guilherand, Guilhem, Deguilhem, les noms de montagne comme rocha donnent Ranc…Parfois, c’est le matronyme qui prend le dessus comme le nom du poète Alphonse de Lamartine  (fils ou fille de Martine) ou un numéro comme le nom du cardinal de Paris André Vingt-Trois dont l’ancêtre était un enfant trouvé orphelin. En France, la révolution industrielle a engendré les migrations modernes, qu’elles soient italiennes, espagnoles, portugaises, arméniennes, nord-africaines et ont apporté un souffle nouveau dans les patronymes en favorisant le brassage culturel qui est l’une des richesses du pays.

ASSISTANCE UTL Bernard Salques ANTHROPOLOGUE

Alain Jammet

visiteur(s) en ligne