Archives
Statistiques Lamastre.net
12 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 674 aujourd'hui

Archive pour la catégorie ‘Reportages’

Saint-Barthélemy-Grozon – De la truite du Grozon à l’huître de Thau

Simon Julien vient jusqu'en Ardèche pour proposer ses huîtres sétoises.

Simon Julien vient jusqu’en Ardèche pour proposer ses huîtres sétoises.
Alors que sa passion le menait vers la truite ardéchoise, Simon Julien fait finalement carrière, et succès, dans la production d’huîtres. Un parcours à découvrir !

L’histoire de Simon Julien est celle de la réalisation d’une passion de jeunesse. Benjamin d’une fratrie de deux garçons, Simon naît en 1984 au foyer de Brigitte et Robert Julien à Saint-Barthélemy-Grozon.

La majorité de son enfance se déroule sur les rives du Grozon au village du même nom où vivaient ses deux grands-mères, Marie Brunel et Marie Louise Julien. C’est là qu’il taquine les truites ! Après le collège de Lamastre, sa passion grandissante pour ce poisson d’Ardèche et la nature l’oriente instinctivement vers le lycée agricole de Poisy en Haute-Savoie où il intègre pour deux ans la filière aquaculture. Simon sait déjà qu’il veut élever des truites en Ardèche et pour cela il va passer bac pro, BTS puis licence. Il effectue la majorité de ses stages dans les élevages truiticoles, au plus près de son village natal. Pourtant, une rencontre inattendue va réorienter le chemin professionnel qu’il s’était tracé.

L’attrait ostréicole

En 2007, au bord de l’étang de Thau à Sète à l’occasion d’un stage « en coquilles », Simon Julien découvre l’ostréiculture chez Philippe Vaudo, éleveur d’huîtres avec son père depuis 1978. Cet ostréiculteur devient maître de stage pour la première fois et, malgré les 21 ans qui séparent les deux hommes, immédiatement le courant passe.

Si bien que le 1er janvier 2009, ils créent ensemble une société à parts égales. Philippe et Simon déclinent en plusieurs facettes leur profession. Ils se spécialisent dans l’élevage d’huîtres, environ 70 tonnes par an. Ils combinent cela à une dizaine de tonnes de moules, et commercialisent également des oursins, écrevisses, coquillages et produits transformés. Dès 2009, ils exportent leur précieuse production en louant un camion et, en 2019, ils ouvrent un bar à huîtres à Sète.

Des coquillages voyageurs

Déterminé, l’Ardéchois a su s’imposer au milieu des 400 agriculteurs de la mer. Fidèle à ses origines, Simon Julien ne conçoit pas sa vie autrement qu’entre Sète – où il réside avec Sylvie, sa compagne ainsi qu’Anna leur fille de 8 ans – et l’Ardèche. Alors, au moment où le Covid-19 est arrivé et a durement impacté la société, l’entrepreneur imagine une nouvelle clientèle près de ses racines…

Contraints de mettre six de leurs dix employés au chômage partiel, Simon et Philippe  » doivent se réinventer très vite » au printemps dernier : en effet, s’il n’y a plus de débouchés, la production est bien là. Ils ne veulent gaspiller leur marchandise, ni accumuler les pertes.  » S’endetter serait reculer pour mieux sauter  » considèrent-ils. Simon fait alors appel à son réseau de contacts, ses anciens camarades étudiants, afin d’organiser des tournées dans le Lyonnais, la Savoie et bien sûr, l’Ardèche ! Depuis la fête des mères, Simon y multiplie les tournées et ajoute des points ventes, car le bouche-à-oreille a fonctionné. Simon se souvient encore de ce que son papa, Robert, lui a dit lorsqu’il lui avait fait part de devenir éleveur de coquillages :  » mais les huîtres, on peut en vivre ? « .

repiqué sur l’Hebdo de l’Ardèche via FB

Vous avez été  nombreux à signaler que le site de réservation  était bloqué le 14 au soir.

Il a été pris d’assaut et  plus de 150 rendez vous avaient été  pris, et l’ARS et le centre référent ardéchois ont  annoncé dans l’après  midi du 14 qu’ils ne livreraient « que » 140 doses, et  il a donc fallu interrompre les prise de RDV.

Le Dr Bouquet s’est activé pour tenter de réguler la situation,  mais l’intendance ne suis pas .

Les 150 RDV pris seront honorés , mais les semaines suivantes ce sont 90 doses qui sont  promises.

Il a fallu réorganiser les horaires du centre en fonction de la durée de conservation des doses une fois décongelées.

Il faut donc revoir les plages de réservation, qui  je le rappelle sont valables pour une seule personne ( quelques RDV avaient été pris avec plusieurs prénoms …) il  faut prendre une plage horaire par personne. Il faut respecter les procédures mises en place avec le questionnaire,  l’entretien avec le médecin, la préparation des doses, l’injection,  l’obligation de rester dans le centre 30 minutes après l’injection et bien sur la gestion de la traçabilité sur le site d’Ameli.

Les plages de réservation pour la semaine suivante seront  fonction du  nombre de doses.

Merci encore au Dr Bouquet  pour son engagement.

Sylvain s’est exprimé sur M6 aujourd’hui 15 janvier aux infos du 12H45

https://www.6play.fr/le-1245-p_1056/12-45-du-vendredi-15-janvier-c_12822221

R B

les critères d’accessibilité aux centre de vaccination évoluent:

 

Comme annoncé en conférence de presse ce 14 janvier 2021, le Gouvernement a décidé que les patients vulnérables à très haut risque, tels que définis par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, pourront être vaccinés de manière progressive, à compter du 18 janvier. 800 000 personnes sont ainsi concernées.

Le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, présidé par le Professeur Alain Fischer, a remis ce jour au ministre des Solidarités et de la Santé une note relative à la vaccination « en très haute priorité des personnes à très haut risque ».

Ces éléments rejoignent l’avis de la Haute autorité de santé sur la possibilité de prendre en compte des facteurs de risque individuel, au-delà du critère d’âge qui demeure prépondérant.

Il s’agit des patients :
- atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- transplantés d’organes solides ;
- transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
- atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
- atteints de trisomie 21.

Compte-tenu de la nécessité de s’assurer du respect des critères médicaux, ces patients devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

RB

Comme espéré et  promis nous allons bénéficier d’un alignement de planètes favorable en ces temps troublés.

L’association de toutes les forces vives est nécessaire dans cette guerre en forme de course de vitesse contre le virus.

Le projet de centre de vaccination qui a été évoqué hier lors de la phase 1 du 12 janvier  à l’Hôpital E Charra a pu être mis sur pied en un temps record.

Le volontarisme des acteurs locaux de la santé libéraux et hospitaliers, le soutien logistique de la mairie ont permis de mettre en place un centre qui sera opérationnel dès lundi.

centre culturel lamastre vaccination covid

Ce sera au centre Culturel, où 2  salles de vaccination seront installées , avec un sens de circulation  optimal et une accessibilité sans problème.

Les vaccinations se feront sur rendez vous, en privilégiant internet.

Voici le lien  pour accéder à la prise de rendez vous,  lien opérationnel dès le 13 au soir pour un début des injections lundi 18 après midi.

Voici les infos concernant la vaccination grand public de 75 ans et plus, et d’autres catégories comme les pompiers et les professionnels de santé.
Avant de se faire vacciner, il sera  important de remplir un questionnaire de santé qui sera visé par le médecin présent.
QUESTIONNAIRE PREVACCINATION CONTRE LA COVID
Adresse du centre de vaccination de Lamastre :
Centre culturel
1, place Victor Hugo
07250 Lamastre

N° de téléphone : 01 49 09 34 98

La prise de RDV sur le site internet de MAIIA est très simple. Un mail et SMS sont envoyés pour rappeler la date et l’heure du RDV.
La prise de RDV est effective depuis le 13/01 à 18h00.
Les RDV commencent le 18/01 à 14h au 22/01 à 12h pour la semaine à venir.
Les RDV sont pris toutes les 10 mn et 2 box de vaccination seront disponibles.

Gilles BACH, Raymond Bouit, Sylvain Bouquet et JP Vallon.

.

Ce 12 janvier 2021 sera à marquer  d’une pierre blanche pour notre localité et son Hôpital.

En effet grâce à  l’entregent  de notre hyperactif  Sylvain Bouquet et son  implication au niveau des tutelles départementales   l’Hôpital de Lamastre, son EHPAD et les personnels soignants ont pu bénéficier de la vaccination anti COVID.

Tôt le matin ce sont  les professionnels de santé  libéraux qui  ont  pu recevoir la première salve. Plus d’une vingtaine de professionnels normalement  cortiqués ont été vaccinés, leurs motivations étaient  plurielles : se protéger  mais aussi  bien sûr protéger leurs patients au quotidien. Le hall de l’hosto a vu défiler entre 7  h et  9  heures  infirmières, kiné,  podologue, ambulanciers, dentiste, pharmaciens,  préparatrices et  médecins. Ce sont 24 personnes vaccinées dans ce cadre, les injections continueront le 13 pour les retardataires.

professionnels de santé vaccinés

des professionnels libéraux matinaux

Ensuite quelques huiles essentielles départementale et locale : directrice de l’ARS Mme Soriano qui entretien des liens étroits avec le terrain, Directeur de l’établissement et M le président du conseil de surveillance sont  venus  saluer le lancement de la vaccination  pour le personnel de l’établissement, les plus de 50 ans pouvaient en bénéficier en priorité et une trentaine avait répondu à l’appel, les représentants syndicaux ont montré l’exemple. Puis ce fut le tour de l’EHPAD.

huiles essentielleshopital lamastre vaccination

Les « huiles essentielles » de la vaccination

L’EHPAD de Lamastre a la remarquable particularité  de n’avoir eu aucun décès par COVID depuis le début de la pandémie, ce sont 82 résidents sur 112 qui  ont compris les enjeux de la vaccination en terme de protection personnelle de cette terrible maladie qui  tue  beaucoup de vieux, mais aussi  en terme de vie sociale, de liberté d’échanger, de vivre en fait.

Le 13 janvier tous les volontaires auront reçu leur première dose de ce vaccin tant attendu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le Vaxxie du Dr Tioub.

 

Nous pouvons d’ors et déjà espérer que les tractations en cours entre l’ARS pour la dotation, les médecins en particulier Sylvain  Bouquet pour l’engagement et la mairie de Lamastre pour fournir la logistique permettront d’obtenir un centre de vaccination  pour notre bassin de population. Vous serez  tenus  informés, mais l’espoir est grand pour la semaine prochaine.

vaxxie praticiens lamaste

Engagez vous !!

QUESTIONNAIRE PREVACCINATION CONTRE LA COVID

R Bouit.

 

visiteur(s) en ligne