Archives
Statistiques Lamastre.net
6 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 86 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘maison medicale’

Le projet des 3 ans à venir.

Les derniers événements, dont certains dramatiques,  autour de la démographie médicale ardéchoise ont permis de faire avancer rapidement un dossier lamastrois qui  stagnait depuis quelques années.

Des réunions, discrètes à la limite secrètes, se sont  tenues autour du  projet de maison médicale.

D’abord quelques explications : qu’est ce qu’une maison médicale ?, en fait  il y en existe  plusieurs types.

-En  premier il existe une structure complexe ,  lourde et contraignante dont l’intitulé est « maison de santé pluridisciplinaire », comme son nom ne l’indique pas il s’agit d’un  projet public/privé faisant  intervenir des praticiens libéraux qui s’engagent à accepter des contraintes administratives importantes moyennant des subventions alléchantes, c’est lourd et proche de l’usine à gaz, donc rédhibitoire.

-En deuxième, la maison médicale « simplex » est  une option  plus légère qui s’articule autour d’un  projet  immobilier dédié à l’installation de praticiens médicaux et paramédicaux dans un cadre fonctionnel sans contraintes administratives pour les praticiens, mais avec un subventionnement plus léger.

La baisse de la démographie médicale est plurifactorielle : en premier lieu le manque de praticiens du à la baisse du nombre d’étudiants autorisés à faire leurs études médicales et qui date de 1971, c’est le chef d’œuvre de V Giscard d’Estaing et de S Veil qui avaient écouté les sirènes des comptables de l’époque, aussi peu constructifs que les actuels, ceux-ci avaient posé l’axiome que pour diminuer les frais médicaux et le déficit de la sécu il suffisait de diminuer l’offre de soins en créant la pénurie de médecins. 40 ans après le déficit de la sécu est toujours là,  mais les médecins sont en perte de démographie abyssale …. au grand dam des usagers.

Les autres facteurs limitant l’installation des jeunes médecins en zone rurale sont  nombreux : la diminution des services publics,  l’absence de lycée sur le bassin de vie, l’absence de possibilités d’emplois pour les conjoints et bien sûr  un  peu  les tracasseries administratives et de permanence de soins autour de l’exercice libéral.

En discutant avec les étudiants que nous recevons comme internes en médecine  depuis près de 10 ans, il ressort que   bien que ceux-ci soient satisfaits de l’exercice médical à Lamastre nous n’avons pas enregistré de vocations d’installation,  en  poussant  plus loin l’analyse on appréhende les divers paramètres et  un parmi eux est très intéressant : un exercice « total » dans une seule  installation sur toute une carrière n’est  plus dans l’état d’esprit des jeunes étudiants. Ceux-ci sont  plus enclins à tenter des expériences professionnelles multiples et à  un certain nomadisme professionnel histoire de  multiplier les expériences. Le temps des dinosaures de la médecine vivant leur carrière fusionnellement avec un territoire parait bien révolu. De plus les incitations financières et fiscales pour une installation en zone défavorisée comme la notre ne durent « que » 5 ans…

Vous l’avez compris une des solutions consiste à « offrir le gite » par le biais d’une maison médicale, ceci libère le praticien des contraintes immobilières en lui  offrant un lieu de travail efficient et partagé.

Ce projet faisait partie des propositions électorales de la liste Bosc,  mais pas de la liste Vallon, toujours peu enclin à l’interventionnisme économique. Et  il a fallu  user de tact et de persuasion  pour faire admettre au sein du conseil  le bien  fondé d’une idée venue d’ailleurs. Un des arguments que  j’ai  pu développer et que « tout  bien  portant est  un malade qui s’ignore ».

maison medicale terre audace lamastre 2f

Cette réticence initiale explique le secret bien gardé des tractations qui avancent à petit pas depuis quelques mois.

Il a d’abord fallu convaincre les décideurs de l’urgence de l’interventionnisme nécessaire  pour tenter d’enrayer la chute de la démographie. Nous avons des atouts: la relative proximité de la vallée du Rhône, notre Hôpital dont les services actifs ont été améliorés par le service de radio nouvellement créé   et un passé récent qui a montré que quand l’enjeu en vaut la peine on peut faire abstraction d’options politiques divergentes et œuvrer ensemble pour « sauver » une situation quand celle-ci devient dramatique. La santé étant un  programme consensuel.

« L’union fait la force ».

comité pilotage maison médicale lamastre bouit vallon

Les bases  du  projet de maison médicale posées   il fallait s’entretenir du  projet immobilier.

Comme dans le microcosme où  nous évoluons tout se tient, nous avons rebondi sur  la disparition des services publics de proximité, une évidence s’est  imposée aux  protagonistes, médicaux et paramédicaux, le seul lieu susceptible d’accueillir une maison médicale est l’ancien bâtiment EDF du quartier de Tain. Bien placé près de l’Hôpital et de son CCNP qui gère les urgences, doté d’un grand parking, l’immeuble concentre toutes les envies. Le propriétaire qui est le service satellite d’EDF dédié à la gestion  immobilière a compris  que son  bâtiment devait  évoluer vers une nouvelle destinée,  c’est  une évidence EDF ne reviendra pas à Lamastre. Vous aviez remarqué que quelques travaux d’entretien et d’assainissement se sont dernièrement déroulés, restera à régler le problème du pyralène dans l’ancien transformateur. Les discussions avec EDF ont été facilitées par la proximité idéologique de notre premier édile avec un ancien délégué CGT  EDF qui avait eu mandat de conseiller municipal lamastrois, élu que j’avais  aussi côtoyé sous le mandat Poyet ce qui a facilité les échanges, c’était le temps béni de l’Union de la Gauche.

IMG_3484

IMG_3485

Comme vous en jugez sur les photos le bâtiment est vaste, d’accès facile, avec des bureaux coté parking et des accès véhicule coté route, le prix de la cession dans l’état est correct (125000 €) et sera budgété au niveau de la communauté de communes, les négociateurs EDF, toujours dans le moule CGT de la lutte des classes ont imposé et obtenu quelques concessions. Certaines symboliques puisqu’ils ont choisi le nom de la maison médicale à savoir  « Ambroise Croizat » le député à l’origine de la sécu, la discussion a été ardue avec les délégués municipaux peu enclins à glorifier un communiste; d’autre plus terre à terre et tendance « lutte des classes » puisqu’ils ont demandé l’accès automatique aux  soins délivrés dans la maison médicale pour les ayants droit de la caisse de prestation sociale des salariés EDF  GDF, et la gratuité   étendue aux descendants et ascendants pendant 99 ans après le décès de l’allocataire listé. Cette demande a choqué mon état d’esprit égalitaire et républicain,  mon opposition a fait diminué le temps de prestation gratuite à  50 ans, et limité à  deux conjoints par ayant droit, mais sans cette acceptation  le dossier n’aurait pas pu aboutir. Cette clause peut être attractive en terme d’activité.

Vous l’avez compris cette maison médicale est le fruit de nombreuses tractations et d’acceptations appelées compromis. « Paris vaut  bien  une messe » comme dirait Henri de Navarre.

maison médicale lamastre

Un autre aspect majeur de la discussion qui a permis son avancée c’est la parfaite et exemplaire coordination politique autour de cet enjeu de société. Nous avons pu chacun de notre coté actionner nos réseaux et c’est ainsi que JPV a contacté Laurent Wauquiez, Président de Région, pour obtenir un subventionnement régional par le biais de la com com; bien que la santé ne fasse pas partie des compétences régionales c’est l’aspect territorial qui a prévalu. M Wauquiez a trouvé là  l’occasion de contrebalancer les effets délétères de sa politique de réduction des subventions culturelles et  recoller  les liens  avec JPV qui est en délicatesse avec l’école de musique locale suite à ces réductions.

bouit wauquier

 

bouit dussopt Victory reduit

et de mon coté j’ai demandé à Olivier Dussopt, secrétaire d’État qui a trouvé dans ce projet un  moyen d’action au service du public, celui-ci a impliqué la députée de la circonscription Michèle Victory et leur  soutien est passé  aussi par  l’aspect territorial, le maintien de l’accès aux soins de proximité étant  un facteur d’économie sur les comptes publics par désengorgement des services de la vallée du Rhône.   M Dussopt a trouvé là l’occasion de rester territorialement présent.

Le point de départ du  projet était une initiative des cabinets infirmiers et des médicaux locaux mais la maison médicale finalisée sera ouverte à tous les professionnels gravitant autour de la santé et du bien être ,  nous y  trouverons tous les suffixes en peuthe, iste et bon et  bonne pathe.

Le subventionnement de l’achat sera total par la région, les travaux seront pris en charge à hauteur de 350 000 € par une action sur les comptes publics, et nous avons de plus obtenu le non assujettissement à la TVA grâce à l’entregent  d’un candidat de la France Insoumise qui a optimisé pour sa campagne cette procédure de simplification,  les loyers perçus permettront de payer une partie des charges mobilières. L’Agence Régionale de Santé (ARS) voit d’un  bon œil un  projet proche de notre Hôpital  local et de son service de rééducation et a promis une aide dans le cadre de Fonds Unitaire et de Coopération en Kinésiologie (FUCK).

Vous l’avez compris le montage de ce projet s’est déroulé comme dans un rêve idéaliste et progressiste « en Marche ».

La réunion de finalisation du projet le 29 février s’est conclue en Chanson avec  le  traditionnel « Temps des Cerises » chanté à l’unisson par les acteurs et arrosé fort  à  propos  de Saint Joseph.

vallon wauquier dussopt reduit

Nous aurons donc à  l’horizon 2020 un établissement médical qui  permettra  la pérennisation de la présence de praticiens sur notre bassin de vie. La date de 2020 représente le  temps nécessaire au  montage financier et à la validation  par la com com;  ce délai correspond pile poil à l’échéance de ma fin d’exercice programmée par l’age de ma retraite.

Cette optimisation de l’attractivité se fera pour le bien de tous.

Voici le projet en avant première:

projet 2018 maison médicale de lamastre

« si vis pacem, para domum salutem »

Raymond Bouit, doyen des facultés cognitives et médicales de Lamastre.

© www.lamastrefake.net.

visiteur(s) en ligne