Archives
Statistiques Lamastre.net
8 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 238 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘cinquantenaire ACD’

Jean Bernard,  mémoire de Désaignes, a été président de l’Association Culturelle de Désaignes de 1989 à 2007.

Jean Bernard

A ce titre il est intervenu le jour du cinquantenaire. Voici son discours:

50 ans de l’ACD.

Un mot sur la naissance de l’ACD  en 1967/1968.

1968 les événements  bien connus, une contestation, un  bouleversement  de l’autorité, de la société, un vent de libération avec beaucoup d’espérances, de générosité …un bouillonnement intellectuel, pas mal de folie aussi …. Comme le disent les slogans de l’époque :

Il est interdit d’interdire. Soyez réaliste demandez l’impossible. Il ne faut pas perdre sa vie à la gagner. J’ai quelque chose à dire mais je ne sais pas quoi. Etc. etc.

C’est clair. On ne sait pas trop où on va,  vers un avenir meilleur, mais on ne sait pas lequel !!

A Désaignes Il y a eu une explosion du même genre ! Est ce lié ? Je ne sais pas ! Ce qui est certain c’est que ça y ressemble. C’était exceptionnel,  généreux, plein d’espoirs … peut être un peu fou … et on ne savait pas trop où on allait ! Tout cela c’est bien l’esprit de 68.

Regardez au dessus de l’orge où il a fallu couper le plafond. Une erreur ? Non ! Une bénédiction ! L’ouverture vers l’inconnu, l’autre, l’espérance, etc. L’esprit de 68 !!

D’abord la musique avec le démontage d’un orgue à Lausanne, son transport ici et son remontage dans le temple. Tout ça par les gens du pays, ni musiciens ni facteurs d’orgue !! Avec Olivier Fonjallaz qui a su convaincre et faire de cette installation un objectif communal

Olivier Fonjallaz

En plus de la musique, beaucoup d’autres choses, comme retrouver la culture locale, le savoir faire des artisans, la sagesse des bâtisseurs d’autrefois, etc. Pour cela on a inventé une » Expérience d’animation culturelle en milieu rural » avec un lui aussi très très… ambitieux !

La Liste : Photographie, sérigraphie, cinéma, expression corporelle, menuiserie, ferronnerie, botanique, poterie, spectacle, habitat et revitalisation des fermes et hameaux, botanique, facture d’orgue, (et j’en oublie) tout cela  avec le soutien des animateurs de la Jeunesse et des Sports et ceux de la FOL. ( Fédération Œuvres Laïques) Dès 1970 !! Un soutien financier et humain !

Extraordinaire !! C’est généreux, plein d’espérances et de confiance dans l’avenir etc….

Est-ce que ça a marché ? 50 ans après on peut se poser cette question

C‘est le problème du verre à moitié plein ! S’il est à moitié plein c’est qu’il est aussi à moitié vide ! Alors, selon ce qu’on a dans la tête, si on ne voit que le vide, c’est triste.

Si on voit surtout la plein. C’est beaucoup plus beau ! Et certainement plus juste …

La musique ? Plus de 100 jeunes suivaient les stages de musiques de Désaignes pendant les vacances scolaires. Mes enfants y sont venus. Quel  remue-ménage !! Formateurs bien sur, mais aussi l’intendance avec Anaîs Bard, la maman du Maire, à la cuisine ! Et le logement ! Des petits lits réformés d’une caserne …

Certes, tout ce travail n’a pas transformé les désaignois et lamastrois  en musiciens, la plupart des stagiaires venaient d’ailleurs … comme beaucoup d’auditeurs aussi, mais il y a des faits très positifs ! je sais que l’un des stagiaires y a débuté sa formation musicale … Laurent Jouvet, notre  Président … Une autre stagiaire, Christiane  Boué, l’une des responsables de l’orgue du temple St Ruf à Valence

Concert L.Jouvet au clavier2

Et la performance c’est que les concerts ont perduré depuis 1968 sans interruption. 2018 est la 51 ème année ?

Avec une excellente renommée dans le monde des musiciens ! J’en ai fait l’expérience : Pendant les  20 ans où j’étais président nous n’avons jamais recherché des musiciens ! Nous recevions chaque année de nombreuses propositions de concerts entre lesquelles il fallait choisir. Pas facile ! Car c’était toujours l’abondance !

Compte tenu du matériel existant, un orgue Kuhn de 1930, un Mutin Cavaillé Col et un piano Erard de 1900, j’espérais qu’un musicien s’y intéresse. Espoir réalisé !

Pour les autre activités, qu’en est-il de cette idée extraordinaire de rénover l’habitat rural, avec les conseils d’architectes venus de Lyon . Certes on ne peut pas dire que l’ACD  a fait disparaitre les fermes abandonnées dans le pays. Et pourtant, le plus ancien hollandais de Désaignes, Hans Kronenbourg, a acquis en 1969 la maison du Serret suite au travail de l’ACD. Ensuite, de nombreux hollandais sont venus, musiciens, auditeurs et membres actifs de l’ACD !

Une autre activité est toujours vivante, la découverte des paysages, de la nature et des hommes de ce pays béni. Elle a été l’objectif de l’atelier Randonnée dont le guide des 200 km de sentiers balisés a conduit des milliers de marcheurs …. et en conduit encore aujourd’hui.

Ce que l’on peut dire c’est que l’ACD a fait sa part… dans la vie culturelle dans la région …

L’ACD a même eu 2 enfants : L’association ECA, au Fraysse, Échanges Culturels et Artisanaux, qui organise des stages d’été… 40 ans déjà… après une naissance  …en 1977 …La vie d’une association n’est pas toujours un long fleuve tranquille !

Et le Musée municipal, naissance facile en 1994, l’atelier Vieux Désaignes, cher à André Pagès, devenant autonome … sans douleur … et c’est toujours  4000 visiteurs par an ! 4 fois la population de Désaignes, plus que celles de Lamastre et Désaignes réunies !

Certes, en 50 ans il y a eu des bons et de moins bons moments, évidemment, et c’est bien normal.

Je ne veux pas citer des noms … Cependant …je voudrais faire une exception et rendre hommage à une personne … Marc  Bard, présent dès le début à Lausanne pour l’orgue, mais toujours présent localement pour soutenir l’association… pas toujours facile d’ailleurs …. C’est aussi grâce à Marc et au conseil municipal que le musée, dit Municipal, a pu être crée. Merci Monsieur le Maire !

 

En 1993 nous avons fêté les 25 ans.

Puis les 40 ans le 7 juillet 2007, assez grandiose, car dans le cadre de l’organisation pilotée par le Conseil général « l’Ardèche en fête » à cause du 7 7 7. Le Conseil général avait labellisé 99 manifestations dont la notre, Olivier Dussopt présent, le  plus jeune député de l’assemblée nationale!

Et aujourd’hui nous fêtons  les 50 ans ! Tout ça c’est du bonheur  Réjouissons nous !  Longue vie à l’ACD ! Un grand merci a tous ceux qui ont inventé et animé  ces 50 années de bonheur ! Le centenaire c’est seulement dans 50 ans !

 

RB ( crédit photo Mike.)

Et pour les nostalgiques du support papier je vous conseille le fascicule de 20 pages, disponible en Mairie et au musée pour la modique somme de 3 €

fascicule 50 ans ACD désaignes recto

ACD,  50 ans de bonheur

fascicule 50 ans ACD désaignes recto

Ce dimanche 30 octobre 2018  l’Association Culturelle de Désaignes fêtait ses 50 ans, 50 ans de bonheur, 50 ans d’avancées culturelles, 50 ans d’innovations, 50 ans d’implications, avec des hauts et des bas mais « fluctuat nec  mergitur »,  nous sommes en 2018 et l’ACD apporte encore et  toujours la culture au  fin fond de notre Ardèche.

C’était quand même un challenge extraordinaire de monter une association culturelle en 1968 en  plein territoire rural.

En 50 ans l’ACD « a tout fait ». Au  départ la musique sous l’impulsion de Olivier Fonjallaz  qui a piloté l’arrivée des orgues au Temple,  puis l’ouverture à  d’autres activités: stages musicaux au Fraysse, en passant  par la randonnée,  la gym, la photo,  la bibliothèque, le musée ; en fait tout ce qui fait que Désaignes a cette touche culturelle et animationnelle participative qui fait bien des envieux.

programe 2018 ACD Désaignes

L’ACD, association de 1901 avait la particularité d’avoir été portée sur les fonds baptismaux par  le pasteur Fonjallaz et le curé Montagne ce qui dans les années 68 était carrément « révolutionnaire ». Cette triple ascendance culturelle, cultuelle et avant tout d’essence laïque a été le garant de sa pérennisation.

Depuis 2010 sous l’impulsion de Laurent Jouvet l’ACD est revenue a ses fondamentaux de musique.

Laurent musicien, organiste, chef de chœur et  pédagogue de talent dirige le Chœur ARS Nova, et c’est tout naturellement que « son chœur » a célébré au Temple le Cinquantenaire de l’assoc.

 

Les discours  protocolaires ont  bien sûr ouvert la cérémonie.

M Bard maire heureux a accueilli la nombreuse assistance qui avait rempli le Temple, M Vallon a fait un discours plein de facétie dont il a le secret, citant Céline Dion chanteuse canadienne et les porteurs de valises , sans que l’on sache si c’étaient ceux du FLN, de Linda de Suza ou du SAC en direction des paradis helvétiques, Madame la Pasteure Augustine DEBEY  en charge de la paroisse de la Vallée du Doux a fait  un discours  éclairé et concis apprécié de toute l’assistance.

marc bard et laurent jouvet ACD 50 ANS

Puis nous sommes entrés dans le vif du sujet avec la partie artistique.  Laurent Jouvet aux commandes,  commandes aux pluriels, de l’orgue, de l’orchestre  baroque de Lyon, de la soprano Elisabeth de Mestral et de l’alto Karina de Caluwé   et des 40 choristes d’ Ars Nova.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Devant  une assemblée de spectateurs éclectiques : des anciens de l’ACD, des amateurs de musique de Vivaldi, de followers des choristes et des prestations de Laurent Jouvet, tous sous le charme de ce programme.

La soirée s’est terminée à  l’espace culturel de Désaignes où  chacun a pu échanger des souvenirs, des projets,  revisiter le passé et profiter de la convivialité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai pu y retrouver Olivier Fonjallaz, et faire le cliché des deux présidents le premier et l’actuel, 50 ans d’écart et la même passion intacte, avec à  leurs cotés Madame Shabeth Fonjallaz et Christiane Boué (Peyrard) organiste au temple de valence et stagiaire des débuts de l’ACD.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Merci et bravo à l’ACD et à tous ses acteurs.

R Bouit,

 

 

visiteur(s) en ligne