Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 424 aujourd'hui

Les excès du moyen âge

Sans titre-69

 Certainement las d’une époque trop civilisée, où les progrès techniques, scientifiques et médicaux sans oublier  les acquis sociaux, ont définitivement effacé les inégalités, près de 120 nostalgiques du passé, (encouragés par les responsables de l’Office de Tourisme et la municipalité) ont récréé pour la quatrième fois à Désaignes, le moyen âge du XIIIème siècle, un monde où sans complexes les grands et petits seigneurs faisaient régner « leur ordre » avec le cynisme et la morgue propre à leurs castes, sans oublier la bénédiction du clergé et  la suprématie de l’argent, réduisant le petit peuple à la précarité…..des temps heureusement révolus…..

Des scènes d’une incroyable sauvagerie

Sans titre-88Sans titre-66

Or donc, après avoir muri pendant de long mois leur quatrième édition, ces nostalgiques de la chandelle, du vin épicé et des salles capitulaires en granit massif, ont pris en otage pendant près de trois jours le village de Désaignes (un innocent bourg ardéchois de caractère qui n’avait rien demandé à personne) pour le transformer, le temps d’un dimanche, en une immense foire à la Breughel l’ancien.

Jeux équestres2

Au fil des ruelles, calades et places, préalablement couvertes d’une épaisse couche de déchets rocheux propre à absorber le crottin de cheval, l’on côtoyait entre les étals de marchands forains attirés par l’appât du gain, une majorité de mercenaires armés jusqu’aux dents, de dames en hennin, quelques ribaudes, des gens d’église en rupture de cloître, sans oublier une horde de saltimbanques et même quelques Sarazins.

Sans titre-51

C’est ainsi, que sous l’œil effaré de touristes pour certains accompagnés d’enfants (l’inconscience du vacancier ne sera jamais assez stigmatisée) venus assister à la messe, à quelques intermèdes musicaux riches en cornemuse  et  polyphonies, et à la démonstration d’oiseleurs fauconniers, l’on a pu assister à des mises au pilori, des tentatives de décapitation, des combats singuliers ou en groupes réunissant dans un fracas métallique insoutenable des combattants armés de pics, de masses d’armes, d’épées de tous poids et dimensions, certains ont même fait parler la poudre, comble d’infamie, devant un public médusé réuni pour apprécier des jeux équestres, l’on a même vu une parodie de justice où l’arbitraire s’est donné libre cours, l’indécence ayant été poussée jusqu’à un simulacre de décapitation.

Sans titre-13

Des scènes navrantes qui, aux dires de certains témoins, n’ont  pas rebuté plusieurs milliers de spectateurs, certainement avides de sensations fortes comme de nourritures et boissons roboratives (en certains lieux l’on a même servi, outre du cochon grillé, des boissons alcoolisées dites d’époque !) les auteurs  de cette manifestation n’ayant reculé devant aucune bassesse pour retenir le public…..et ils y sont parvenus jusqu’à tard le soir grâce à un spectacle à base de torches enflammées!

 Défilé et cornemuses

L’on espère que dans l’avenir, de tels faits ne se reproduiront plus. Un appel est lancé aux autorités locales comme aux responsables de l’Office de tourisme pour mettre un terme aux débordements  de ces nostalgiques du passé…..le succès ne justifie pas tout!

Mike .

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne