Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 902 aujourd'hui

Lors de l’installation en  Avril 2001 du parc des Monts d’Ardèche  notre cité avait été incluse dans ce périmètre, les avantages présentés  paraissaient intéressants et Lamastre s’enorgueillissait d’être « Ville Porte » , peu de cités avaient refusé de signer la Charte et d’intégrer le périmètre , le Cheylard fort de sa position industrielle faisait partie de ces réfractaires .Pour notre canton seules 4 avaient pu adhérer : Désaignes (pour partie) ,Lamastre ( pour partie) ,  Saint Basile ,  Saint Prix les autres avaient oublié de « déclarer » leurs monts d’Ardèche et leurs châtaigneraies .

PARCCARTEpdf

La charte valable pour 10 ans arrive à échéance et donc à reconduction en 2011.

Le programme 2001 du parc comportait de façon exhaustive:

Un territoire d’exception (valorisation des ressources)

identifier et valoriser les paysages ;
identifier, gérer et préserver le patrimoine naturel ;
préserver et valoriser le patrimoine géologique ;
connaître, gérer et préserver les patrimoines culturel et bâti.

Un territoire vivant (développement durable des activités)

promouvoir une agriculture de qualité aux fonctions multiples ;
favoriser une forêt de qualité aux fonctions multiples ;
soutenir et valoriser l’artisanat, le commerce et l’industrie ;
participer au développement d’un tourisme intégré, de qualité ;
accompagner le développement de certains sports et loisirs de pleine nature ;
coordonner et encourager les activités culturelles et l’expression artistique ;
encourager les économies et la diversification des énergies ;
participer au maintien et au développement des services à la population ;
soutenir les initiatives pour la création et l’amélioration du logement.

un environnement préservé (maîtrise des activités)

encourager un urbanisme cohérent ;
maîtriser l’affichage publicitaire ;
favoriser l’intégration des réseaux ;
maîtriser les sports motorisés ;
participer à la gestion de l’eau ;
participer à une gestion optimum des déchets ;
maîtriser les créations ou extensions de carrières et la recherche minière.

Un projet compris et partagé (démocratie participative)

développer l’action éducative ;
informer et communiquer ;
s’appuyer sur l’intercommunalité, les villes-portes et communes de périphérie.

Il semble que les espoirs de 2001 aient été un peu décevants  puisque le conseil municipal de Lamastre a voté le 21 Juin 2010 à l’unanimité le vœu d’obtenir   sa sortie du Parc, les discussions se faisant pendant le bureau municipal sans PV ni quorum nous n’avons pas la teneur complète des débats, notre ville porte prenant donc l’option « vile porte  de sortie » à la dérobée.

delibpar

Le bilan des 10 ans est effectivement maigre pour Lamastre: le soutien à l’industrie n’a pas été franchement optimal pour Bacou et son avatar extrême décor , le mastrou parait ne pas vouloir complètement succomber aux charmes de notre gare  puisque St Jean de Muzols  et  Boucieu  tiennent la corde , la carrière a effectivement été freinée mais ce n’est pas à mettre sur le compte du parc mais de l’assoc « silice ». L’AOC « Châtaignes d’Ardèche » est plus étendue et ne correspond pas au périmètre parc.

AOC gpeg

Plusieurs questions pour  l’avenir peuvent être  posées :

– faut il rester et « lutter » de l’intérieur  pour dynamiser, réorienter et rentabiliser le parc  ?

– ou partir comme il en a été fait le vœu, mais a-t-on le droit de partir sans l’assentiment des autres membres en particulier de 3 autres partenaires de la communauté de communes de Lamastre ?

– en 2001 les enjeux économiques pouvaient encore faire penser à une industrie locale ,et le raisonnement du Cheylard était cohérent pour son site . Mais actuellement avec la disparition généralisée des emplois industriels de production , le tourisme et le label vert paraissent devoir être et devenir encore plus attractifs.  A contrario la sortie du parc peut-elle faire revenir des emplois d’industrie ? difficile d’y croire ou alors dans 50 ans lorsque les chinois délocaliseront leurs productions polluantes  , on peut toujours « rêver » de l’arrivée d’un site classé Seveso générateur d’emplois sur  notre commune ….

De toutes façons un seul mot d’ordre  ne ratez pas la Foire à la Châtaigne  de Désaignes le week-end prochain , une vraie Castagnade labellisée par le Parc en perspective.

RB

3 réponses à to “Parc Monts d’Ardèche, Lamastre, Porte de sortie.”

  • Jacques Deloche dit :

    Quand il y a une c… à faire …
    Le parc naturel ne pouvait de toute façon qu’entraver le développement de la carrière, et bien sûr aller contre la vocation industrielle reconnue de Lamastre ; 2 fantasmes si chers à nos Autistes Municipaux et à leur Gourou (qui aurait risqué en plus de perdre un peu de sa prérogative…).
    …On place bien ses fantasmes où l’on peut….

  • Décision de sortir du Parc par les Autistes Municipaux à l’unanimité… à l’unanimité ? Je vous suggère d’aller sur le site du Parc et de lire l’interview du premier adjoint accordée au journal du parc N°9 d’octobre 2010, à paraitre sous peu, et pour lequel je vous joins un lien :
    http://www.parc-monts-ardeche.fr/v1/article.php3?id_article=2623
    Edifiant, non ?
    Ce n’est pas seulement de l’autisme … c’est aussi de l’avilissement et de la soumission au Grand Chef …. comme pour la carrière de Nozières en son temps … où le premier adjoint (déjà) expliquait par lettre au Président du CDT les effets délétères pour le tourisme d’une carrière sur le canton …
    Jacques Deloche

  • michel dit :

    à en croire les propos faits par Gaston PONT dans l’ouvrage Lamastre aux cours des siecles, sur le caractere lamastrois, un trop grand nombre de nos « valeureux » elus locaux reste impregné d’un etroit fanatisme, un manque crucial d’ouverture d’esprit et un sens fort obtus de la gouvernance republicaine !!! pauvre chataigne , à present voila qu’on te ferme la porte au nez !!!
    michel breysse

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne