Archives
Statistiques Lamastre.net
13 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 696 aujourd'hui

Un article du  mois de mai vous avait informé de la présence dans les cabinets médicaux lamastrois d’une interne en médecine.

Les internes tournent dans les affectations tous les 6 mois et en  novembre la donne à changé.

INTERNE3

A changé sur plusieurs points :

-ce ne sont plus que  3  praticiens lamastrois qui accueillent des internes en restant  maitres de stage agréés par la faculté de médecine de Lyon.

-ce n’est plus un interne mais deux internes qui  vont officier sur notre territoire.

– un interne de 8 ieme année de médecine  Gregory Li  qui va passer 4 jours par semaine à Lamastre en continuant à suivre des cours 2 fois par semaine à Lyon et à Grenoble,  le partenariat avec  l’Hôpital Local Elisée Charra de Lamastre et la compréhension de l’administration lui permettent d’être hébergé dans les locaux de l’ancien pavillon du directeur , cette formule correspond à un tutorat entre le maitre de stage qui apporte son savoir faire et son expérience et  l’interne qui vient au contact avec son savoir  universitaire récent  et ses motivations.

-une interne de 10 ieme année de médecine  Stephanie Tromp qui va être détachée en autonomie  3 jours par semaine à Lamastre tout en continuant à exercer aussi sur l’agglomération valentinoise .Cette autonomie va correspondre de  fait  à la présence d’un médecin supplémentaire 3 jours par semaine sur le secteur , soit un jour par semaine dans  chaque cabinet participant ( Bouit, Farjas, Langin). Dans  le cadre de cette « supervision indirecte » (c’est le terme universitaire  officiel )  les médecins  lamastrois maitres de stage  restant disponibles et susceptibles d’intervenir si la nécessité l’impose. Ce praticien supplémentaire va permettre aux médecins lamastrois de trouver du temps pour leurs différentes activités annexes. Cette présence supplémentaire est interprétable comme  un  ½  poste de praticien en  plus sur le secteur, l’interne étant présente pour 6 mois et 3 jours par semaine pourra effectuer un suivi intéressant de la patientèle amenée à lui faire confiance, c’est cette relation qu’il conviendra de faciliter pour la réussite de cette expérience et sa pérennisation et nous sommes dans cette optique tous des acteurs.

passage  temoin

Il  y  a  en  filagramme de cette action des arrières  pensées  multiples : un  peu  d’introspection de  la  part des praticiens  ,  une  volonté  certaine  de montrer  un exercice  médicalement intéressant et  éventuellement  infléchir à  notre  niveau sur   une cartographie médicale  chancelante. En   résumé ne  pas  rester inactifs  vis  à  vis du  challenge que va constituer la démographie médicale  de  la  prochaine décennie. Pour mémoire  nous étions 8 praticiens  sur  le secteur  au  XX  ième  siècle  pour  4  au  XXI ième,  le  progrès  en quelque sorte, cette désaffection n’étant pas spécifique à Lamastre , mais généralisée en France et due à une volonté politique.

Les autres solutions envisageables peuvent être un relèvement de « numerus clausus » c’est-à-dire du nombre d’étudiants admis en deuxième année de médecine, mais là c’est de la politique fiction;  au niveau local la tendance actuelle est à la  promotion privée ou publique de maisons médicales qui permettent  un regroupement attractif de professionnels de santé, mais là il faut des porteurs de projet et une adhésion des professionnels.

l’article de mai 2010:

http://www.lamastre.net/2010/05/11/du-nouveau-dans-l%e2%80%99environnement-medical-lamastrois/.

Raymond Bouit

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne