Archives
Statistiques Lamastre.net
12 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 873 aujourd'hui

liberté égalité fraternité laicité lamastre

 

3 réponses à to “13 novembre 2015”

  • Bouba dit :

    Quand je vois la pancarte « liberté d ‘expression , amour entre les peuples , laïcité …. » je suis stupéfait !!!! pourquoi pas « oui le père noël existe » ? Lorsque des fanatiques attaquent sciemment des lieu de rencontre et de divertissement , des bars , un concert , un match de foot tuant à l’aveugle mais dans un but bien précis celui de faire peur et de diviser ,il faut se lever et dire non ! arrêter de tendre l’autre joue, arrêter d’ouvrir un boulevard au FN et se révolter faire front et défendre nos valeurs prendre les vrais décisions avec fermeté. Je suis désolé mais si tu n’aimes pas la France et bien tu la quittes .

    Bouba

  • harry dit :

    Cher Bouba, il vous faut réajuster vos lunettes, car sur la pancarte n’est nul part écrit « amour entre les peuples … » comme vous l’indiquez, mais « Fraternité entre les peuples ». Cette Fraternité qui fait partie des valeurs universelles de la France des lumières « Liberté, Égalité, Fraternité ». D’ailleurs l’amour entre les peuples, ce n’est pas si mal non plus !

    Vous vous déclarez défenseur de « nos valeurs », mais apparemment les vôtres ne se retrouvent pas dans « Liberté, Égalité, Fraternité » comme c’est stipulé sur la pancarte, car cela vous fait penser au père noël.

    Par contre vous aimez les « vrais décisions avec fermeté. » Et il faut, selon vous, aimer la France sinon il faut la quitter. Non seulement vous êtes confus par rapport aux valeurs à défendre, mais en plus vous ne précisez nul part comment il faut aimer la France pour ne pas être obligé de la quitter.

    Précisez vous donc, sinon vous risquez fort d’être confondu avec ces gens d’une sinistre époque qui ont aimé la France au point de contraindre une part de sa population à la quitter par wagons entiers, sans ticket et sans retour pour la plupart.

  • Bouba dit :

    HARRY UN HOMME QUI VOUS VEUT DU BIEN.

    J’ai longtemps hésité, vais je m ‘engager dans une joute verbale par mail interposé caché derrière un pseudo « Bouba » face à un « harry »? Guère glorieux il est vrai.
    Mais enfin c’est vrai la France est le pays des lumières et de le fraternité, (bien « qu’un sang impur abreuve nos sillons » ne me semble pas très fraternel) mais aussi le pays des droits de l’homme, et le droit de s’amuser, voir un spectacle ou un match de foot me parait s’appeler la liberté. Mais en disant qu’il fallait séparer le bon grain de l’ivraie j’ai commis un péché, jusqu’alors j’ai d’ailleurs assez apprécié vos interventions je suppose que nous devons être à peu près du même camp.
    Mais voyez vous j’en ai peu marre de la naïveté de ce camp là, cette gauche bien pensante cette gauche caviar loin des réalités du quotidien, une gauche naïve et rêveuse qui ouvre un boulevard gigantesque à la famille Le Pen.
    J’ai travaillé sur tous les quartiers dits sensibles de la région, j’ai été un et suis encore un ardent combattant du racisme et de la xénophobie, mais j’ai vu aussi les changements pernicieux des mentalités, des amis français musulmans non pratiquants ne détestant pas faire la fête, faire l’apéro et s’amuser devenir tout à coup des pratiquants acharnés . Sous le prétexte des bonnes paroles on a fermé les yeux, longtemps cru qu’avec des stades de foot des structures de jeux entre les hlm on allait tout régler. Puis on a construit des mosquées dirigées par de pseudos imams qui ont exploité ce sentiment de rejet et d’abandon et quelques uns ont mordus et se sont trouvés une identité dans l’intégrisme religieux faisant honte à leur communauté. Alors oui tous ces individus qui crachent sur la France à longueur de journée il faut les expulser je le dis haut et fort.
    Quand à votre allusion aux juifs, résistants, communistes, homosexuels ou autres parqués dans des wagons eux ils aimaient la France mais la France collaboratrice d’alors ne les aimait pas, et dans ces wagons il y avait mon père qui s est ensuite évadé des camps de la mort et revenu s’engager dans la résistance, alors mon cher Harry s’il vous plait ne vous trompez pas sur moi et le cas échéant pardonnez ma maladresse.
    Bouba

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne