Archives
Statistiques Lamastre.net
13 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 418 aujourd'hui

 

Avant avant première

affiche la sincérité avant première

 

La salle de ciné locale d’Écran Village a vécu un événement exceptionnel  ce 29 nov.

La  projection en avant avant  première du film « la sincérité » de Charles Guérin Surville a rempli la salle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant première La sincérité.

En préambule un repas partagé a réuni  les partenaires d’Écran Village, le réalisateur et  un des acteurs le pianiste de jazz Jacky Ferrasson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Charles Guérin Surville.

L’histoire est simple : une équipe se retrouve dans un cadre idyllique quelque part près de chez nous en Ardèche pour tourner un film dont le script n’est pas encore écrit…

 

L’histoire commence à Paris par un banal plan drague dans un amphi, comme au  bon vieux temps d’avant #Me Too…. L’action se déplace rapidement dans notre belle contrée et commence comme une annonce publicitaire du syndicat d’initiative, pardon  de l’Office du Tourisme « on n’est pas bien ici ?»

On s’aperçoit que le prétexte du film n’en est pas un et que notre fine équipe va rapidement s’égarer et vivre pleinement sa semaine de tournage.

Les dialogues du début autour du synopsis et  d’une table bien achalandée surtout en réhydratants est propice aux échanges en tous genres et entre genres.

repas la sincérité film 2

 

Le casting est super avec coté mâles un pianiste de renom Jacky Ferrasson qui  nous séduit avec ses doigts, un agrégé de philo passé par Sciences Po et HEC Charles Pepin qui parle, s’écoute, que l’on écoute et que l’on comprend parfaitement lorsqu’il est  « déconcentré par le premier cul qui passe » …ce qui en fait  un homme normal. Épicurisme et Hédonisme ne sont pas loin.

Le casting du genre complémentaire est « superbe » avec des actrices pianistes, chanteuses, nageuses et danseuses qui  ont fait pâlir des spectatrices féministes et rougir des spectateurs .La descente au bain montre une nature magnifique et ragaillardissante. Avec le jeu de Jeanne Damas, Manon Palmer, Charleyne Biondi et Annika Stenvall tout est suggéré, rien n’est imposé.

la sincerité Doux

Le film se déroule tranquillement avec des passages où les acteurs citadins sont  proches de l’épectase en courant dans les champs de blé mur.

La plupart des scènes se déroulent dans une belle maison de maitre, les quelques échappées sont  un road moovie à l’échelle communale et  ont conforté l’assistance locale de cette avant  première de la justesse de son choix de vie.

Bref vous l’avez compris la sincérité du titre est à chercher en filigrane et tout le monde n’était pas d’accord pour le localiser lors de la discussion animée qui a suivi la projection.

Le metteur en scène   Charles Guérin Surville a apprécié cet échange à chaud avec les spectateurs(trices) de cette avant  première locale  avant l’heure. Il a été taquiné en tout  bien  tout  honneur  par  une ou deux militantes féministes qui  n’ont vu dans les corps de rêves des jeunes actrices qu’un prétexte sincère à faire un film autour de la beauté et passer un  bon  tournage.

martine jeanne charles guerin surville

Le désir, les désirs  étaient  omniprésents,  ce qui  suffit pleinement  à justifier le film.

Les images avaient été mises en  boite en  2017,  le montage et la synchro son ont pris du temps, le monteur était une monteuse ce qui  enlève toute ambiguïté sur les remarques « déplacées » que je vous  ai énoncées précédemment  ….

Une histoire sympa au message ambivalent  générateur de discussion où tout le monde peut se retrouver.

Nous avons entendu  que le pianiste Jacky Ferrasson était pressenti pour Jazz en Vernoux en  2020 ; retenez la date.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

4 acteurs,  une équipe.

Au total  une belle soirée cinéma,  une belle découverte et des échanges enrichissants avec des artistes qui  nous changent du  quotidien.

Merci  Écran Village et La Sincérité

R Bouit.

MAISON DE MAITRE LA SINCERITE CHARPELLIERE

 

PS, Les anciens occupants historiques de la demeure de Charpellière m’avaient dit :

« Si Désaignes était un agneau Charpellière en serait  le rognon ».

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne