Archives
Statistiques Lamastre.net
7 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 682 aujourd'hui

ars nova jephte prospectus

Sur RMC et BFMTV  Olivier Dussopt défend son action et son engagement

olivier dussopt bourdin direct

17 minutes pleines, en face de Jean Jacques Bourdin, connu  pour son style « direct ».

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/olivier-dussopt-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-1057537.html

Saison finie pour les séniors.

 

Dimanche 08 avril le RCL se déplaçait à Saint Paul les Romans pour son dernier match de championnat.

Sans rougir les lamastrois s’inclinent 26 à 10 contre le leader.

Après une saison avec une hécatombe de blessés tout au long de la phase qualificative pour les deux premières places de championnat; les hommes de Millet et Barbe avec regrets auraient certainement pu prétendre au haut du tableau.

Le président est malgré tout, fier de ses joueurs qui après une saison 2016/2017 en plein reconstruction d’un groupe qui a su grandir et monter en deuxième série cette saison.

La saison n’ est pas finie pour les moins de 16 ans Champion Drôme Ardèche qualifié en Championnat de France.

Les moins de 14 ans continuent dans leur lancée. Quant à l’école de rugby qui se déplace le 21 avril à Grâne et pour clôturer la saison ira en voyage à Saint Maximin.

Sans oublier la soirée lasagnes qui aura lieu le samedi 05 mai à la salle d’Empurany à partir de 20 heures.

Patrice JUVIN pour le RCL

Concert du choeur ArsNova autour de l’oratorio Jephté

ars nova jephte prospectus

Le chœur ArsNova, basé dans la vallée du Doux et dirigé par Laurent Jouvet, se produira les 14-15 et 21-22 avril dans la région pour un concert autour de l’oratorio Jephté de Carissimi (1649). Il s’adjoindra la soprano Elisabeth de Mestral et le baryton Eric Deguillaume. Cet oratorio, qui fut l’un des plus joués de l’histoire, raconte l’histoire dramatique de la fille de Jephté. Cette histoire extraite du livre biblique des Juges raconte que Jephté devait offrir sa propre fille en holocauste à la suite d’un vœu imprudent. Ce drame, qui se rapproche beaucoup de la légende mythique d’Idoménée,  fut mis en musique par Giacomo Carissimi dans une forme qui venait d’être inventée, un enchainement de chœurs (jusqu’à 6 voix), et de récitatifs.
Le concert sera complété par le fameux Miserere d’Allegri, autour duquel toute une mythologie se développera, en particulier avec Mozart, qui recopia la musique après l’avoir entendue peu de fois. Les partitions jouées à St-Pierre de Rome ne devait en effet pas être recopiées. ArsNova chantera une des versions liturgiques probables de cette œuvre.
Un petit ensemble tiré des rangs du grand chœur proposera ensuite une œuvre de Haendel, « Their bodies are buried in peace » chantée lors d’ensevelissements.
Pour terminer le concert, une œuvre de Henry Purcell, les Funérailles de la Reine Mary, composée et jouée en 1695 pour les funérailles de la Reine Mary II d’Angleterre à l’Abbaye de Westminster.
Le concert est présenté et dirigé par Laurent Jouvet, qui tient également l’orgue positif. Laurent Jouvet a fait des études d’orgue au conservatoire de musique de Genève et des études de musique sacrée à la Haute École de Musique Sacrée de Stuttgart-Esslingen.
Concert choral Desaignes_15
Les concerts auront lieu le samedi 14 avril, 20h30 au Temple de Désaignes, le dimanche 15 avril, 17h, au Temple de Chalencon, Le samedi 21 avril, 20h30, à la Collégiale de Tournon et le dimanche 22 avril à 17h au Temple Saint-Ruf de Valence. L’entrée est libre avec libre participation.
Laurent Jouvet.

Le tempo imposé par la lettre d’intention de la mairie de mettre un terme à la coopération avec l’École de Musique vient de se terminer par  un silence.

Et  oui en fait il ne s’est rien passé!

LETTRE JP vALLON ecole musique RESILIATION LOCAUX

La lettre initiale du 19 février signée par M Le Maire au nom des « élus de la majorité » avait mis le feu chez les partisans de l’école départementale de musique. Son  président Paul Barbary avait répondu à M le Maire par  un long argumentaire précis et détaillé.  cf   http://www.lamastre.net/2018/03/21/le-mur-du-son/

Il semble que cette lettre très technique, la mobilisation des musiciens, de leurs parents et les différentes publications internet  aient  porté puisque  à l’issue d’une réunion le 4 avril entre M le Maire et le président de l’École de Musique il a été convenu qu’effectivement il ne s’était rien passé.

La lettre initiale était le fruit  une mauvaise interprétation, surtout de la part des conseillers et des responsables de la culture,  d’une évolution des subventions régionales. Cette décision annoncée dans la lettre n’ayant pas été votée en conseil municipal elle n’avait pas de valeur officielle. Les conseillers n’auront donc pas à désapprouver une décision qui n’a pas été prise, ils auront seulement à approuver la continuation de la convention avec l’École de Musique. Dans mon  premier article je disais que la politique en général était compliquée, localement elle devient un peu ambivalente.

Voici l’article du Dauphiné Libéré du 7 avril qui abonde dans le bonheur, en scotomisant la problématique initiale.

barbary vallon dauphine libere

 

Et le communiqué officiel de lamastre.fr qui va encore plus loin et mettant en avant le volontarisme de l’OMC et du premier adjoint en charge de la culture.

lamastre.fr ecole musique communiqué

 

Donc « Dieu soit  loué » la Raison l’a emporté et tout est  bien dans le meilleur des mondes constructifs.

Il faut simplement rester vigilant.

R B.

 

visiteur(s) en ligne