Archives
Statistiques Lamastre.net
5 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 765 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘cedre lamastre’

Ce lundi matin il y avait animation devant le site de CeDRE à Lamastre.

La fermeture programmée de cette structure intermédiaire pousse ses défenseurs à programmer des actions

cedre abattu lamastre

Comme indiqué sur le blog

Pour le maintien et la pérennité des services et actions du Site de Proximité CeDRE  :

la situation au 23 septembre 2014

Très longtemps,  les politiques publiques ont aidé à corriger les inégalités entre les individus et entre les territoires et notamment les zones rurales fragiles. D’où l’expérimentation en Rhône Alpes de « sites de proximité », basés précisément sur ces zones rurales fragiles. C’est ainsi que le Site de proximité CeDRE,  à Lamastre a oeuvré pendant 18 ans sur les communautés de communes de Lamastre et de Vernoux-en-Vivarais. Il accueille tous les publics (plus de 1400 personnes en 7 ans), y compris les élus locaux pour les projets communaux, et répond à tous les besoins socio-économiques. Les résultats sont unanimement reconnus :

En terme de services sur les 7 dernières années : 297 placements sur l’emploi, 157 entrées en formation, 55 créations d’activités, 11 transmissions d’activités, etc.

En terme d’actions, entre autre : Nect’ardéchois à Pailharès, le Multiservices de Gilhoc, le café-restaurant (de Lapras) à Saint-Basile,le parcours de pêche à Labâtie d’Andaure, l’auberge rurale, le sentier d’interprétation à Désaignes,le restaurant d’Empurany, le parcours piétonnier, l’installation de Tri’r à Lamastre, l’épicerie de Nozières, La Ressourcerie, le Multi-accueil de Vernoux, l’Embarqu’ Café  et l’Union économique de Vernoux…

Le Site de proximité CeDRE est irremplaçable. Mais Aujourd’hui, Le Site de Proximité CeDRE est fermé (depuis le 31 juillet 2014) « faute de financements » (désengagement de l’Etat en 2013) et ses services et actions sont  tout bonnement arrêtés ! CeDRE fait déjà cruellement défaut à tous depuis sa fermeture.

La Région Rhône-Alpes, qui a compensé financièrement le désengagement de l’Etat pour 2014, a incité les Sites de proximité à s’orienter vers le programme européen LEADER 2014-2020. Or nous savons, suite aux réunions publiques que nous avons organisées, à nos rencontres avec des décideurs et notre travail de veille (presse, recherches internet…) que les propositions retenues ne répondront pas aux besoins locaux de proximité, alors que CeDRE, dans ses méthodes de travail basées sur la transversalité (décloisonnement des services et réponses globales) associée à une parfaite connaissance du territoire et à ses compétences irréfutables y répond parfaitement.

La création des Sites de proximité en Rhône-Alpes, par la Région et l’Etat, dans un but d’expérimentation, a pourtant fait ses preuves de manière magistrale pendant 18 ans et chacun sait que, quand une expérience est validée, on ne la jette pas à la poubelle mais au contraire on l’étend, on la développe ! Aussi, au lieu de démanteler ou fermer des Sites de proximité, ne faudrait-il pas les multiplier ?! Lors de nos réunions, le Président de la Commission Agriculture et Développement Rural à la Région Rhône-Alpes, nous a informés que la Région « continue à financer des Sites », que « tous les sites ne ferment pas »… Mais la Région ne financera pas les « services et actions » des Sites et nous a fortement incités à nous tourner vers les Collectivités Locales pour trouver les financements nécessaires au fonctionnement de CeDRE…

Nous savons que la Communauté de Communes de Lamastre (qui contribue à maintenir jusqu’à fin décembre 2014 l’action 16-25 ans avec la Mission Locale conventionnée avec CeDRE) et la Communauté de Communes de Vernoux-en-Vivarais  peuvent continuer leur financement, mais il n’est pas suffisant.

Aujourd’hui, dans un contexte de chômage explosif, et où le développement durable (économie d’énergie, réduction des pollutions, etc.) est à la page, les services de proximité en zone rurale disparaissent et les problèmes de mobilité s’accentuent : les zones rurales fragiles sont encore davantage fragilisées !

D’ailleurs, la Région Rhône-Alpes elle-même, dans son diagnostic des zones rurales de montagne, le souligne ainsi :

« La faible densité et le vieillissement des populations des campagnes dont l’économie est à la fois résidentielle et touristique posent des problèmes de cohésion sociale, liés aux différentiels d’âge et de revenu, de gestion des problèmes spécifiques à l’emploi saisonnier (continuité de l’emploi, logement…), de mobilité, d’usages de l’espace, de maintien et d’accès aux services, notamment publics… ».

 Plus loin : « …La poursuite des tendances actuelles, tant en termes de démographie, que de répartition des populations et des activités sur les territoires, conduisent à un accroissement des inégalités territoriales, avec des zones en voie de désertification, qui n’auront plus accès au minimum de services,(…) et qui seront de plus en plus dépendantes des emplois et des services des villes… ». (cf. AMI Leader – Région Rhône Alpes pages 6 et 7).

La situation est très grave, l’inquiétude est générale, le malaise grandit :

il est partout question de « proximité », mot très à la mode, mais de quelle « proximité » parle-t-on ? Il est urgent, dans les semaines qui viennent, de trouver une solution pérenne pour les services de proximité (en matière d’emploi, formation, création d’activités, transmissions d’activités) et pour les actions de proximité, tels que le Site de proximité CeDRE les a définis et pratiqués efficacement depuis 18 ans, car nous n’acceptons pas d’être les laissés-pour-compte des choix politiques.

Notre Collectif, constitué d’acteurs économiques, d’élus locaux, de partenaires, de représentants d’associations, d’usagers et d’habitants, créé pour obtenir le maintien des services et actions du Site de Proximité CeDRE et leur pérennisation, suit scrupuleusement la situation.

Nous avons collecté à ce jour plus de 1200 signataires à notre pétition. Nous disposons de nombreux témoignages de chefs d’entreprises, associations, usagers, Office de Tourisme etc., tous plus éloquents les uns que les autres.

Des motions ont été signées spontanément par nos 2 Communautés de Communes (pays de Vernoux et pays de Lamastre), par la mairie de Désaignes, celle de Saint-Apollinaire de Rias. Nous avons adressé un courrier à tous les maires des 2 Communautés de Communes (18) dans le cadre de leur rencontre avec les candidats aux élections sénatoriales avec des questions précises à leur poser.

Un courrier a été envoyé aux Consulaires (Chambre d’Agriculture, des Métiers, du Commerce), partenaires de CeDRE depuis de nombreuses années, pour leur demander de signer une motion.

Nous avons rencontré le Président de la Commission régionale agriculture et développement rural, nous commençons à rencontrer les maires afin d’obtenir leur soutien, leur signature à la pétition et leur témoignage en tant qu’usagers de CeDRE (mairies rencontrées : Lamastre, Empurany, Silhac et Saint-Basile).

Enfin, nous avons élaboré un courrier qui sera lu lors de la réunion du Comité de pilotage du CDDRA VALDAC qui a lieu à Lamastre aujourd’hui-même.

Par ailleurs, le Collectif de soutien des Boutières « Proximité 07 » est en place pour les mêmes objectifs et nous coordonnons nos actions. Signez leur pétition en ligne : http://proximite.wesign.it/fr pour le maintien des « services et actions » et leur pérennité au sein du Site de proximité des Boutières !

 

Nous sommes donc dans la phase de rencontres avec tous les décideurs politiques et financiers concernés (y compris les Communautés de Communes) pour obtenir le maintien des services et actions, la pérennité du Site de proximité CeDRE. Nous vous informerons des résultats de toutes ces premières actions.

Le rôle des élus étant de représenter leurs électeurs et de défendre leurs intérêts et leur bassin de vie, nous leur  posons les questions suivantes :​

– La proximité des services qui permet de répondre efficacement aux besoins de survie et de développement par le biais de l’emploi et de la création d’activité sur notre territoire est-elle une priorité pour eux ? Si oui, que vont-ils faire concrètement ?

–  L’accès à des services de proximité qui réduisent, de ce fait, la dépense énergétique et la pollution sont-ils prioritaires pour eux ? Si oui que vont-ils faire concrètement ?

– Les compétences à conserver localement, quand la concurrence entre les territoires est exacerbée, est-elle une priorité pour eux ? Si oui, que vont-ils faire concrètement ?

– Le lien social, le « bien vivre ici » sont-ils une priorité pour eux ? Si oui, que vont-ils faire concrètement ?

– Comment vont-ils maintenir une vraie proximité sur un territoire toujours plus vaste (le PNR seul = 180 000 ha) tout  en diminuant le nombre d’intervenants salariés ?

 

Nous savons qu’ils peuvent accéder à d’autres financements et nous leur demandons de s’engager à maintenir et à pérenniser le Site de Proximité CeDRE, ses services et actions sur notre territoire, dès maintenant.  A noter que son budget annuel est modeste : 120 000 euros par an…

A bientôt. Ruralement vôtre,

Matinée cedre 13 oct 2014

Le Collectif de soutien Vivre Ici 07

http://vivreici07.over-blog.com/

Espérons que leurs actions de sensibilisation au niveau des conseils municipaux et des Com Com auront une écoute favorable et aboutirons à une renaissance.

RB

cedre info fermeture p 1

cedre info fermeture

documents à adresser à     vivre-ici-07@laposte.net

visiteur(s) en ligne