Archives
Statistiques Lamastre.net
17 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 813 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘chazallon desaignes’

Voici le texte de Geneviève Champeley pour l’inauguration de la place Remi Chazallon à Désaignes

plaque place rémi Chazallon

Rémi CHAZALLON est né le 17 janvier 1802 à Désaignes d’un père instituteur puis cultivateur et d’une mère fille d’un notaire (Maître Patouillard).

Après de brillantes études chez les Basiliens et ensuite à Polytechnique, il sort « ingénieur hydrographe » en 1824, il est alors nommé au Dépôt des cartes et plans de la Marine dont la SHOM est l’héritier.

Jusqu’en 1837 il participe à la reconnaissance des côtes de France sous les ordres de Beautemps-Beaupré (plus connu que lui). Une publication du Pilote Français sort , dans laquelle il réalise 150 cartes et plans, 279 vues et 184 tableaux  de pleines et basses mers, ce qui fut la base des acquis en matière d’hydrographie, d’observations astronomiques, et de géodésie (science du relief sous-marin).

Il est alors nommé en 1838 responsable du service des marées, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 1861.

En 1839, il publie son annuaire des marées des côtes de France, innovation française reprise très vite par de nombreux pays. Il propose alors d’équiper plusieurs ports français de marégraphes, qu’il a réalisés avec l’aide d’un horloger parisien, pour mesurer le niveau de la mer. Pour cela il reçoit la médaille d’argent de la Société d’encouragement au nom du Comité des Arts Mécaniques. Ces marégraphes seront installés à Alger, Toulon , Brest, Cherbourg, St Malo, Le Havre et St Nazaire.

Nicolas Pouvreau (coordinateur national de l’observation du niveau de la mer) qui travaille à la SHOM, est venu nous voir pour collecter quelques renseignements sur Rémi Chazallon nous disait : « le nom de Chazallon est aujourd’hui davantage connu par les habitants de son village d’origine que par les spécialistes de la discipline scientifique qu’il a pourtant développée, organisée et pérennisée : la marégraphie.

Il fut élu député de l’Ardèche en 1848, il avait une profession de foi révolutionnaire : « L’énergie de mon caractère, je la consacrerai à la défense des idées d’ordre et de progrès, à l’organisation des institutions républicaines, à la fécondité des grands principes de liberté, je veux la liberté de la presse, des cultes, de l’enseignement, de l’association, des transports. »

Il siègera sous la deuxième République du 23 avril 1848 au 26 mai 1849 dans le camp des républicains modérés.

Il devient Officier de la Légion d’Honneur en 1862. Il fut aussi membre de la commission municipale de Désaignes, nommé par le préfet en 1870.

Il prend sa retraite et se retire à Désaignes où il décède le 24 décembre 1872, après avoir donné 2000F aux pauvres de la commune. Il est enterré au cimetière du village.

Il était très attaché à son village, y revenait souvent lors de ses congés ou à l’occasion de ses déplacements dans le sud.

En effet il s’occupait de sa famille, n’étant pas marié si ce n’est à la mer.

C’était un physicien de grand mérite, son annuaire a permis de prévenir un grand nombre de sinistres maritimes. Cela a rendu la navigation beaucoup plus sûre.

Je terminerai par une citation de Jules Michelet dans son livre « La Mer » en 1861 à propos de Rémi Chazallon :

« Si l’on donnait une couronne à celui qui sauve une vie humaine, combien n’en eût-il pas reçue ! »

genvieve champeley

Geneviève Champeley

 

visiteur(s) en ligne