Archives
Statistiques Lamastre.net
12 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 636 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘legislatives vallon lamastre’

Cette semaine les lamastrois ont reçu une lettre de Jean Paul Vallon destinée à « rassurer » les électeurs sur leur « avenir »

lettre lamastrois j p vallon legislatives

En effet la  loi sur le non  cumul des mandats va imposer aux députés élus de se libérer de leurs mandats électifs locaux.

« Ces textes, promulgués le 14 février 2014, prévoient d’interdire aux députés et sénateurs d’exercer :

  • les fonctions de maire, de maire d’arrondissement, de maire délégué et d’adjoint au maire,
  • les fonctions de président et de vice-président des conseils régionaux, départementaux et des établissements de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. »

M J P Vallon explique donc à ses administrés et électeurs potentiels les modalités de la loi et ses conséquences du point de vue lamastrois.

Si quelques explications sont en effet nécessaires, elles entrainent aussi quelques réflexions et peuvent susciter des états d’âme à tout un chacun.

 

Les lamastrois sont donc tourmentés par  un débat cornélien dont je me  fais l’écho.

 

Les partisans de JPV vont-ils oser le suivre dans sa démarche au risque de le perdre localement dans son mandat de Maire ?, le perdre oui  mais surtout le remplacer par qui ? La logique serait que le premier adjoint au Maire prenne naturellement le poste de premier magistrat, mais cela ne se fait que par le vote à bulletin secret au sein de l’assemblée municipale. L’attachement de certains lamastrois à leur premier édile leur rend difficile l’acceptation de le voir remplacé. M JP Vallon en restant au sein du conseil municipal assure continuer à tenir les rênes de la commune, mais ce serait alors par l’intermédiaire d’un Maire « fantoche »,  fonction peu honorable et difficile à supporter. Cette déclaration de candidature prouve aussi que M JP Vallon sacrifie son attachement local à ses ambitions de carrière. Ces arguments peuvent  inciter ses partisans à freiner les ardeurs de leur favori au niveau local.

D’autant que le mandat de député est une fonction législative destinée à discuter , élaborer, penser et voter des lois de portée nationale parfois très lointaines de nos intérêts particulier locaux. Il n’y a guère que la réserve parlementaire très encadrée qui peut « irriguer » le paysage associatif local, mais elle se doit d’être répartie sur la circonscription.

 

Au contraire les adversaires de JPV verraient d’un  bon œil  sa démarche aux législatives. Pour plusieurs raisons, la première celle d’affaiblir le candidat de droite investi par Les Républicains et ainsi favoriser intrinsèquement Olivier Dussopt et pourquoi pas aussi le candidat en Marche, la deuxième pour obtenir son  semi retrait de la vie locale. L’opposition municipale pourrait être ainsi amenée à soutenir en sous main sa démarche,  pour aller, soyons fous, jusqu’à l’élection. Mais ce serait pour elle accepter alors de tomber de Charybde en Scylla.

Cette déclaration de candidature pose effectivement plus de problèmes qu’elle n’est sensée en résoudre et j’avoue que je suis perplexe.

Toutes ces « élucubrations » ne valent bien sûr qu’en cas de succès à cette élection législative, ce qui relativise les inquiétudes de tous.

Le risque étant de marginaliser notre territoire qui n’a pas besoin de ça.

RB

 

visiteur(s) en ligne