Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 405 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘maison partagée’

Une maison partagée à Lamastre, pourquoi, pour qui, comment ?

maison partagée charra lamastre encour age net

Le projet de Maison Partagée Solidaire est en train d’aboutir à Lamastre après de nombreux préliminaires.

L’association Encour’age y travaille depuis plusieurs années avec des hauts et des bas, le premier projet devait aboutir dans la Maison Broé, rue Désiré Bancel en centre ville avec jardin. Le financement n’avait pas pu être finalisé. Les membres de l’association ont continué à réfléchir sans baisser les bras à la faisabilité de leur objectif.

L’association a enfin pu acquérir une grande maison bourgeoise centre ville, dite Maison Charra, du nom des deux médecins qui y ont exercé pendant près de 70 ans. Les atouts de ce projet sont prometteurs avec sa situation centre ville, son grand jardin, le soutien de Caritas ( Secours Catholique) qui est spécialiste en œuvres sociales. Les objectifs du calendrier prévisionnel sont optimistes avec une ouverture espérée en 2022, 8 chambres pour les colocataires, avec ascenseur et extension du bâtiment.

J’en profite pour vous faire un petit rappel historique au sujet des implications et projets autour de la prise en charge médico sociale du logement à Lamastre ,Les projets de logement sociaux sont une constante des actions des décideurs à Lamastre depuis les années 50.

La résidence de la Plaine avec ses petits pavillons , les HLM de Saint Cierge et des Dévieres sous la municipalité Grandcolas . Les Habitations à Loyer Modérés centre ville sous la municipalité Bouit avec la Poste, la Digue réservée initialement aux personnes handicapées. Les résidences de la rue Hérold et du moulin Peyrard pour la municipalité Vallon. Le CISSAD au temps de son équilibre financier dans les années 90 avait pensé à un projet de Marpa (Maisons d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie) qui n’avait pas retenu l’attention des décideurs de l’époque.

Plus récemment c’est l’Association Evangélique de Bienfaisance Eyrieux Doux (AEBE) d’obédience protestante qui a fait sa maison solidaire dans la maison bourgeoise de Saint Cierge , maison dite « des Oisillons » , plus intergénérationnelle mais légèrement excentrée (https://www.aebe.info/nos-realisations/maison-solidaire/ )

Il ne faut bien sûr pas oublier l’EHPAD de Lamastre et ses 112 lits (http://hopital-lamastre.fr/ ) qui a fait l’objet de « soins constants » de différents gestionnaires de l’Hôpital Elisée Charra depuis des lustres, E Charra le même que le maître d’ouvrage des années 20 du bâtiment de la future Maison Partagée.

Cette maison partagée voulue par l’assoc Encour’age sera donc une nouvelle pierre posée pour les édifices à vocation sociale Lamastrois qui participent au mieux être de toutes les personnes touchées par la dépendance à certaines périodes de la vie.

Les architectes des l’association ont dans cette maison Charra un terrain d’expression exceptionnel, la maison dans le style Art Déco offre de beaux volumes, un escalier monumental, une rampe en fer forgé, des boiseries et de cheminées en marbre qui lui donnent un cachet décoratif historique qui mérite d’être préservé au maximum.

SEJOUR CHARRA maison partagée lamastre

Ce sera le dilemme entre la déco et la fonctionnalité de l’ensemble, un challenge de plus pour l’assoc.

escalier art déco maison partagée lamastre

 

Ayant remplacé Jean Charra avant de lui succéder je connais la maison pour y avoir exercé et vécu et en garde un souvenir ému.

porte art deco maison partagée

J’ai pu échanger avec la chargée de mission et différentes personnes impliquées dans l’association.

 

Mais partant du principe que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même je vous offre la présentation officielle faite par l’association.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

L’association Encour’âge

Créée en juillet 2017, Encour’âge est une association 1901 à but non lucratif. Son siège social se situe à Lamastre. Elle est administrée par 8 personnes, essentiellement issues du milieu médico-social.

Elle a pour but la promotion et l’amélioration de l’autonomie et du bien-être/bien-vivre des personnes âgées et/ou handicapées. Elle propose une réflexion sur le « bien vieillir chez soi » et les moyens d’y parvenir, dont la mise en place de logements partagés solidaires.

Pour répondre au mieux aux besoins et projets des futurs habitants de ces habitats partagés solidaires destinés à « bien vivre au Pays », les personnes intéressées participent à l’élaboration du projet dès la phase de conception.

 

Encour’âge fait partie du réseau des habitats partagés accompagnés (HAPA) qui permet aux porteurs de projets d’habitats partagés accompagnés de mutualiser leurs compétences et de s’entraider pour progresser dans la mise en œuvre de leurs projets.

Depuis juillet 2020, une coordinatrice de projet a été embauchée. Elle est ergothérapeute de formation et a une longue expérience du maintien à domicile des personnes âgées/handicapées, de la vie associative, et du montage de projets. Dans la réalisation de ce projet de maison partagée solidaire pour personnes âgées, elle est accompagnée par une équipe d’une dizaine de bénévoles aux compétences multiples et complémentaires.

 

Les Maisons partagées

Les maisons partagées sont des lieux de vie respectueux des personnes et de l’environnement.

Elles sont destinées à accueillir des personnes, hommes ou femmes, ne pouvant rester à leur domicile mais sans besoin de soins médicaux lourds. Les maisons partagées visent à lutter contre l’isolement et la précarisation des personnes fragiles. Elles permettent, entre autres,  aux anciens qui veulent vieillir au pays d’avoir d’autres propositions que vivre seul chez soi ou vivre en EHPAD quand cela n’est pas indispensable.

Les maisons partagées sont des lieux de proximité. Elles sont situées en centre-bourg afin de favoriser l’intégration sociale des habitants et leur autonomie de déplacements. La priorité, tant pour les locataires que pour les intervenants ou les divers services utilisés, est donnée à la proximité, et ce afin de limiter les déplacements inutiles et favoriser l’économie locale.

Les espaces de vie sont répartis entre des espaces privatifs et des espaces communs.

Les loyers et charges afférentes sont le moins onéreux possibles.

Salons et chambre d’amis permettent de recevoir des invités (famille et amis) en toute tranquillité.

L’organisation de la vie quotidienne est décidée en concertation avec les habitants de la maison tout en respectant quelques principes de base de solidarité, de respect mutuel et de participation à la vie de la maison en fonction de ses capacités et de ses goûts.

Des salariés interviennent quelques heures par jour en tant que « facilitateurs de vie », en fonction des besoins des habitants. Leur rôle est de coordonner et veiller à la bonne marche de la vie communautaire et des activités de la vie quotidienne.

La Maison Partagée Solidaire de Lamastre

Selon les principes de base énoncés ci-dessus, la première maison partagée créée par Encour’âge se situe à Lamastre.

Réunies dès la fin de l’année 2018, des personnes âgées intéressées par ce projet en ont défini le cadre :

  • pour des personnes retraitées ou en âge de l’être afin de pouvoir vivre à son rythme
  • sous forme de colocation pour une entraide au quotidien et une présence bienveillante permanente
  • comprenant des espaces privatifs et des espaces communs, pour respecter à la fois les besoins d’intimité et d’entraide au quotidien
  • une bonne conjugaison d’espaces privés et d’espaces collectifs, fonctionnels, confortables et adaptés aux difficultés et besoins des personnes âgées
  • au centre de Lamastre, à proximité immédiate de tous les services
  • avec une présence aidante pour harmoniser la vie quotidienne
  • accessible financièrement

DESCRIPTION DU PROJET

La maison partagée est un lieu de vie innovant, respectueux des personnes et de l’environnement, et financièrement accessible à tous.

Ce n’est pas un établissement, c’est un lieu de vie en colocation. Un chez soi où il fait bon vivre jusqu’au bout.

La Maison Partagée Solidaire est destinée à accueillir des personnes âgées de plus de 60 ans ne pouvant rester à leur domicile mais ne nécessitant pas de soins médicaux lourds. La maison partagée vise à lutter contre l’isolement et la précarisation des personnes âgées. Elle est une proposition intermédiaire entre le domicile, induisant souvent l’isolement et les difficultés à causes des déficits liés à l’âge, et l’EHPAD.

Les locaux sont adaptés aux besoins des personnes âgées et à leurs difficultés : mobilité réduite, troubles sensoriels, troubles cognitifs …. Mais aussi en tenant compte de leurs besoins d’intimité et de compagnie. La maison comprend 8 chambres arrangées avec leurs meubles pour être « vraiment chez soi », dont certaines, suffisamment grandes, peuvent accueillir des couples ; des lieux de vie commune : salle à manger, salons, cuisine, jardin, atelier,… où les habitants pourront confectionner les repas, jardiner et bricoler, dans une ambiance d’entraide mutuelle ; une chambre d’amis pour accueillir familles et amis.

Les colocataires sont invités à participer à toutes les activités régissant la vie de la maison, en fonction de leurs capacités et de leurs goûts. Permettant de mutualiser les capacités de chacun, le groupe apporte une efficacité dans les activités que n’atteindrait pas la personne seule.

La présence régulière de salariés « facilitateurs de vie », de bénévoles et de proches, ainsi que l’intervention de professionnels de santé si besoin, facilitent :

  • le maintien en autonomie de personnes isolées par le vieillissement. L’autonomie c’est la capacité à pouvoir décider de ce qui « fait sa vie ». Même très dépendante du fait de diverses pathologies, une personne garde la possibilité de savoir ce qui est bon pour elle. Il est cependant nécessaire que le contexte lui donne la possibilité d’exprimer ses souhaits et les respecte.
  • le lien social grâce à la présence de colocataires, d’aidant (professionnels ou bénévoles), à la proximité du centre-ville (course, vie culturelle,…) et aux rencontres de voisinage ;
  • l’appui des proches mais également leur répit.

 

La maison partagée est un lieu de proximité. Elle est située en centre-ville afin de favoriser l’intégration sociale des habitants et leur autonomie de déplacements. La priorité, tant pour les colocataires que pour les intervenants ou les divers services utilisés, est donnée à la proximité, et ce, afin de limiter les déplacements inutiles et favoriser l’économie locale et le lien social.

Les colocataires participent, autant que possible, aux évènements locaux.

Les soins sont assurés, autant que possible, dans la continuité des intervenants antérieurs (médecin, infirmier, aide-soignant, kiné…).

« La vie reste la vie, jusqu’au bout. » Il est important, que les habitants puissent choisir de mourir en établissement ou rester chez eux jusqu’à la fin. Nous aurons, dans ce cas, des personnes ressources qualifiées pour les soutenir et les accompagner, ainsi que leurs proches et les autres habitants de la maison.

 

OBJECTIFS DU PROJET

  • Permettre aux anciens de vieillir dignement au pays.
  • Maintenir leur autonomie en favorisant leur implication dans la gestion de la vie quotidienne et dans les tâches qui y sont liées ainsi que dans toute activité qui donne du sens à leur vie.
  • Maintenir leur insertion sociale dans le quartier, le bourg, et les villages voisins en favorisant les occasions de rencontres (courses au marché ou dans les commerces du village, sorties, activités socio-culturelles, invitations, etc.)
  • Offrir une bonne conjugaison d’espaces privés et d’espaces collectifs fonctionnels, confortables et adaptés aux difficultés et besoins des personnes âgées.
  • Assurer une prestation qui n’excède pas les revenus mensuels de chaque locataire et qui comprend loyer, charges et services.

GOUVERNANCE

Tout au long du processus, de la conception au fonctionnement, Encour’âge apporte une attention particulière à une démarche collective de partage de compétences et de gestion partagée, tant avec les partenaires qu’avec les bénéficiaires.

Les personnes âgées intéressées par une maison partagée sont impliquées dans le montage du projet, l’organisation de la vie dans la maison et la gouvernance de l’association.

 

ESTIMATION COÛT PAR LOCATAIRE/MOIS

Loyer pour chaque résident : 350€

Charges locatives : estimées à 80€

Services : 820 €

Quittance mensuelle totale : 1250 €

Un tarif « Solidaire » permet d’adapter la participation financière des colocataires à leurs moyens financiers. Notre engagement : un « reste à vivre » de 100€ à 150€

Par exemple, pour une personne percevant l’ASPA (minimum vieillesse à 900€) Tarif « solidaire » des services : 620€, soit un total de 1050€ (hors aides au logement).

Ces tarifs « Solidaires » seront rendus possibles grâce à un fond de solidarité.

 

COMMENT FAIRE SI L’ON EST INTÉRESSÉ ?

Les personnes intéressées par une vie basée sur l’entraide et la solidarité dans une maison partagée sont invitées à prendre contact au plus vite avec l’association Encour’âge. Un membre de l’équipe rencontrera chacun d’eux, pour lui expliquer le projet, répondre aux questions, afin de voir si le projet de vie de la personne correspond au projet social d’Encour’âge.

A partir de Mars 2022, les intéressés seront conviés à des réunions (ou « ateliers ») qui leur permettront de faire connaissance en travaillant ensemble sur l’organisation et le fonctionnement de la Maison. Au printemps, il sera aussi possible de commencer à travailler ensemble au jardin et/ou de préparer des éléments de décoration.

Il est prévu que les colocataires se choisissent entre eux. Mi-Mai, les postulants seront invités à s’exprimer sur le choix des colocataires, puis Encour’âge proposera la liste des personnes retenues comme colocataires à ADLS, qui est chargé de la gestion locative. Le mois d’Août sera dédié à préparer ensemble les emménagements de l’automne.

OUVERTURE PRÉVUE AUTOMNE 2022

 

NOUS CONTACTER :

Association Encour’âge

06 70 17 91 41

association.encour.age07@gmail.com

 

 

 

visiteur(s) en ligne