Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 627 aujourd'hui

Les nuls en foi bien sûr.

« Le propre des historiens est d’écrire l’Histoire, mais aussi parfois de la réécrire, de l’agrémenter, de faire abstraction de certains faits , d’en promouvoir d’autres ,et ainsi orienter les esprits du présent en fonction de faits passés réels ou supposés. »

Cette phrase du début de l’article précédent sur l’improbable temple romain de Diane à  Desaignes  trouve tout à fait sa place dans cette page sur St Jacques de Compostelle à Lamastre. ( http://www.lamastre.net/2010/04/01/desaignes-%c2%ab-fiat-lux-%c2%bb-la-decouverte/ )

affiche&

Lamastre va vivre une semaine polyvalente autour de St Jacques de Compostelle sous l’égide de Jacky Chosson , élu de la République  transformé en grand Prêtre de la Coquille pour la circonstance.

Le programme Officiel : Exposition autour des chemins de Saint-Jacques de Compostelle
Expo – Conférence – Débat – Témoignages
Ouvert du lundi au samedi, de 14h00 à 18h00
(Médiathèque de Lamastre)
-Vendredi 16 avril : vernissage de l’exposition (à 18h30 à la médiathèque)
-Samedi 17 avril : participation des pèlerins à La Ballastine (en journée), diapos et débat de Daniel     Combe (à 20h30, au centre culturel de Lamastre)
-Mardi 20 avril : diapos et débat de Paul Burget (à 20h30, au centre culturel de Lamastre) ( *1*)
-Dimanche 25 avril : marche sur une portion du chemin de Saint-Jacques. Regroupement aux Nonières. Départs de Lamastre, Le Cheylard, Saint-Agrève et Chalencon à 9h30
– Samedi 1er mai : diapos et débat de Daniel Combe (à 14h30 à la salle du château à Désaignes)

Un peu d’Histoire Légendaire ou de Légende Historique .C’est autour de l’image de St Jacques que peut aussi porter  la discussion : le CV officiel le présente comme un disciple de Jésus ayant porté la bonne parole en Galice, puis retourné en terre sainte il aurait été tué lors d’une persécution de chrétiens  et son corps transporté secrètement aurait opportunément  été exhumé ( vers 835)  sur le site de ce qui allait devenir la cité Compostelle  , son aura de prêcheur chrétien aurait permis aux catholiques des 10° siècles  de trouver les ressources guerrières pour  bouter hors la péninsule les maures (Reconquista) .Le saint lui-même serait réapparu ressuscité sur son cheval blanc pour participer à la bataille décisive (sous réserve NDLR) .Cette victoire libérant l’Espagne et permettant  ainsi la sécurisation relative du secteur et le début du  pèlerinage.

Les images .Un tableau allégorique le représente sur un cheval blanc , glaive à la main , entouré de têtes de maures ayant fait les frais de sa valeur de soldat de Dieu.(musée de l’Alcazar de Ségovie)

matamore,alcazar

st Jacques est ainsi pendant tout le Moyen âge le Matamore (mate les Maures), à cette époque on pouvait être « purificateur  ethnique » et  « Saint ». Cette image de combattant de la catholicité a perduré jusqu’au 20 ° siècle où même ce bon général Franco l’a récupéré personnellement  pour son propre mausolée  de la vallée de los Caidos dans un tableau lui aussi très allégorique.

franco st jacques2

(http://espana36.site.voila.fr/franco/valle2.html )

Ce n’est que récemment que l’image du saint  est reliftée pour les besoins de l’évolution vers le discours actuel de paix et de fraternité catholique Romaine et que l’on ne parle plus du tout du Matamore.

Le pèlerinage en lui-même est aux origines empreint d’une motivation religieuse et d’un acte de Foi majeurs, la longueur du parcours imposant  souvent de faire plusieurs sessions.

La mode actuelle des loisirs sportifs relance le pèlerinage par  l’option randonnée pédestre et l’on trouve  sur le parcours toutes ces options.

ronceveaux

J’ai croisé le chemin à deux reprises en 2009 : une fois à pied sur le parcours  de retour Roncevaux/ St Jean Pied de Port  ou nous avons fait des rencontres avec des pèlerins anonymes, des marcheurs sportifs,  des marchants illuminés et aussi des guerriers de la Foi grimpants  derrière bannière portée haut et fort  , frisson assuré … ; une deuxième fois lors d’une randonnée cyclo sur l’Aubrac  où la cité de Nasbinal  et son église sont le passage obligé de tous les pèlerins marcheurs plus ou moins affutés, l’hébergement que nous avions trouvé sans trop choisir nous avait permis lors d’échanges  de faire une petite étude sociologique rapide des différentes motivations  de nos convives marcheurs ou pèlerins : sports , foi , quête de soi et introspection.

nasbinal

Pourquoi Lamastre et St Jacques ? On se perd un peu en conjectures sur les motivations actuelles des organisateurs; en plein débat national sur la laïcité et l’islam notre cité s’investit dans le cultuel-culturel en dédiant une semaine à un saint récupéré pour faits de guerres religieuses et au pèlerinage vers sa supposée sépulture.Difficile pourtant de faire abstraction du passé pour vivre le présent.

Un des parcours historiques  démarre du Puy en Velay  mais tous les chemins menant à St Jacques on trouve les célèbres  balises en forme de coquille à partir des Nonières, alors pourquoi pas Lamastre? Le loisir randonnée en vogue ne pouvant être que touristiquement attirant on peut comprendre que notre adjoint  en charge de l’animation et du développement s’intéresse à cette filière  potentiellement porteuse, quelques Lamastrois impliqués dans cette semaine ayant fait la démarche ( au sens propre) de St Jacques il n’en fallait pas plus pour mettre en place cette animation découverte. On peut ainsi prendre le train en marche en greffant le parcours de la  « ballastine » (chemin piéton sur l’ancienne voie ferrée Lamastre-Le Cheylard)  sur celui de la coquille, une deuxième vie pour la voie du Mastrou  actuellement défaillant, et je me mets à croire au miracle.

carte

La vie est parsemée de phrases célèbres du genre « tous les chemins mènent à Rome »«  Paris vaut bien une Messe », «  dans le cochon tout est bon » , « quand le commerce va… » etc  Le programme de cette semaine éclectique peut abonder dans tout ces  sens .Le chemin de St Jacques perdant alors son caractère religieux  pour devenir festif, sportif, évènementiel et commercial justifiant peut-être ainsi l’implication républicaine communale par l’intermédiaire de son Office de Tourisme, entités dont le cultuel ne fait pas partie des attributions …

Alors bonne semaine avec  Jacques le Majeur .

Raymond Bouit , marcheur mécréant , avril 2010.

Références Annexes:


(*1*) Prière transmise par  Paul Burget (conférencier du mardi 20 avril):

Marche,

Tu es né pour la route.
Marche,
Tu as rendez-vous.
Où ? Avec qui ?
Tu ne sais pas encore
Avec toi peut-être.
Marche,
Tes pas seront tes mots
Le chemin, ta chanson
La fatigue, ta prière
Et ton silence, enfin
Te parlera.
Marche,
Seul, avec d’autres
Mais sors de chez toi.
Tu te fabriquais des rivaux
Tu trouveras des compagnons.
Tu te voyais des ennemis
Tu te feras des frères.
Marche,
Ta tête ne sait pas
Où tes pieds
Conduisent ton cœur.
Marche,
Tu es né pour la route
Celle du pèlerinage.
Un autre marche vers toi
Et te cherche.
Pour que tu puisses le trouver
Au sanctuaire du bout du chemin
Au sanctuaire du fond de ton cœur .
Il est ta paix
Il est ta joie
Va, déjà
Dieu marche avec toi.

Prière envoyée par Paul Burget, trouvée dans une église du chemin.

( http://www.amis-st-jacques.org/pages/prieres.html )

Une réponse à to “St Jacques de Compostelle pour les nuls.”

  • Jacques Deloche dit :

    Pourquoi le chemin de Compostelle à Lamastre ? Et pourquoi pas ?? Les chemins se substituant peu à peu aux rails, on pourra bientôt, en plus de la Ballastine, se faire du « St-Jacques » depuis Tournon, via les Gorges du Doux. Il faut bien trouver quelquechose à faire et à dire à Lamastre… Comme il n’y a plus rien, inventons… Qu’importe l’Histoire, la vraie, pourvu qu’on en ait une à raconter…
    Très amusant tout de même notre Grand Prêtre de la Coquille, Président de l’Amicale Laïque pendant longtemps et grand pourfendeur de la religion catholique au temps béni des soviets conquérants… Un Saint Paul d’aujourd’hui en somme. C’est drôle Saint Paul qui nous parle de Saint Jacques…
    Comme disait ce brave Edgar (Faure), grand spécialiste du genre : « Ce ne sont pas les girouettes qui tournent, c’est le vent »… Et ça fait longtemps qu’il tourne au gré du vent…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne