Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 375 aujourd'hui

Depuis début  Mai les quatre médecins lamastrois accueillent une interne en médecine  pour 6 mois

int affiche

Le cursus des études médicales en médecine générale a évolué depuis 1997 avec l’instauration d’un stage en cabinet de médecine générale et en 2004 avec la reconnaissance de la spécialité de médecine générale.

Les étudiants en médecine deviennent internes en 7 ième année et ce pour 3 à 5 ans selon les spécialités, les internes en médecine générale font  3 à 4 ans de pratique, par période de 6 mois dont un semestre en cabinet et les autres dans les services hospitaliers.

Les quatre médecins lamastrois ont fait la démarche conjointe de devenir maitre de stage en médecine générale ; ce projet murissait depuis quelques mois pour aboutir en début d’année par la validation de notre candidature commune par la Faculté de Médecine de Lyon et l’inscription de notre site pour le choix des stages proposés aux internes.

Le stage a donc été choisi et pendant 6 mois Melle Coralie Torres, interne en 4 ieme semestre, donc en 8 ieme année de médecine, participera à l’activité des cabinets locaux.

Un graphique montre assez clairement que l’approche de la médecine par un contact approfondi avec la pratique de cabinet  est nécessaire pour obtenir une vision claire de l’organisation de soins :sur 1000 adultes ressentant un problème de santé , 300 éprouvent un besoin de soins , 13 se présentent dans un service d’urgence  et  9  seront hospitalisés  dont 1 en CHU ;

graphique2

il ressort donc de ce graphique que sur 1000  malades potentiels 300 sont pris en charge hors hôpital dans des cabinets de médecine générale,( 86 nécessitant un deuxième avis) , pour seulement  10 hospitalisés. Or jusqu’à l’instauration du stage en cabinet de médecine générale la formation du médecin étant essentiellement hospitalière celui-ci ne côtoyait durant son cursus que  10/ 300 soit  3 % de la population recevant des soins, ce qui entrainait donc une vision restreinte du schéma effectif des soins.

L’adage disant que « la formation médicale se faisait sur des malades couchés et l’activité professionnelle médicale  principale avec des patients debout ».

Le binôme constitué par le médecin installé et l’interne constitue un exemple de tutorat avec d’un coté le jeune médecin « fraichement » formé qui arrive avec  toutes  ses connaissances universitaires récentes et le praticien de terrain installé qui amène  sa connaissance du terrain, des filières  médicales et de la prise en charge pragmatique et pratique. L’exercice quotidien étant un consensus permanent entre le savoir et le savoir-faire.

Les motivations réciproques des intervenants sont multiples :

-l’interne qui choisit Lamastre le fait pour connaitre la médecine générale en milieu semi rural , avec toute sa diversité et sa relative mais difficile autonomie par rapport à un exercice urbain où l’offre de soins est complète.

-le médecin qui choisit de devenir maitre de stage le fait pour faire partager son exercice, faire découvrir son attrait , ses différentes facettes , les satisfactions retirées  et contribuer à recadrer l’image de la médecine de campagne méconnue par de trop nombreux acteurs qui n’y voient que contraintes. Et pourquoi pas en positivant susciter des envies …

roles

Tout ce que l’on peut souhaiter c’est que le semestre à venir enrichira l’échange  entre le patient et  les soignants et que cette relation triangulaire nouvelle sera profitable à tous.

Raymond Bouit mai 2010

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne