Archives
Statistiques Lamastre.net
17 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 217 aujourd'hui

Une salle comble et à guichet fermé, une ambiance chaleureuse, un public impliqué et interpellé par les acteurs, si je vous commente la soirée de cette façon c’est que les textes décalés et en permanence au  x ième degré  obligent de suite une double lecture.

groupe

Une salle comble: 80 personnes dans la salle intimiste de la médiathèque et c’était plein ;une ambiance chaleureuse car les 80 personnes serrées comme les sardines de l’affiche

sardine

ont dégagé toute la soirée une chaleur propice à faire mouiller la chemise à tous : acteurs qui « brulaient les planches » et spectateurs « saunateux ».

Voilà pour le décor, les textes choisis étaient tous désopilants, légèrement caustiques mais sans agressivité,   calés sur la vraie vie avec un abord plein d’humour sans trivialité.

Des scénettes et des textes mettant en jeu des tortionnaires torturés, des retraités choyés par leurs héritiers mais empaillés pour l’éternité, des délirants  désintégrés après avoir été intégrés par une officine de placement, des imbéciles examinés par des soignants et éclairant les  spectateurs que nous étions sur la possibilité que nous en soyons aussi (des imbéciles bien sûr….) à nous de nous introspecter. Ce commentaire personnel et  un peu « schizophrène » n’étant compréhensible que par les bienheureux présents à cette représentation.

IMG_3859IMG_3850

Quelques suggestions au gestionnaire de la salle : l’absence d’estrade pour la scène, tendance actuelle, devrait être compensée par des gradins pour les spectateurs afin de satisfaire à la lisibilité du jeu des acteurs ; pour l’étuve par chaleur animale on attendra le refroidissement de la planète…

Un excellent spectacle, des acteurs convainquants travaillant ensemble depuis moins d’un an et dont c’était la « deuxième »; des textes uniques plein de sens,  en double sens permanent.

aguettaz delepine

Michel Aguettaz , le local de la troupe en conversation avec Fréderic Delépine pilier du cinéma local avec Ecran Village, la conclusion: c’était une excellente soirée.

Raymond Bouit

Une réponse à to “La Grosse Perturbation.”

  • admin dit :

    Merci pour l’article, remarquablement troussé…et pour la pub terriblement efficace

    Michel Aguettaz

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne