Archives
Statistiques Lamastre.net
12 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 905 aujourd'hui

Ça bouge du coté de la résidence pour personnes âgées.

Comme certaines personnes l’ont remarqué et l’on fait remarquer un panneau de permis de construire a été placardé contre la grille de l’Hôpital.

La date de validation du permis est de juillet 2011, mais depuis c’était silence radio.

En effet qui dit permis de construire accordé ne dit pas financement trouvé.

Le projet architectural grandiose qui nous avait été présenté début 2011 était effectivement séduisant avec : destruction du bâtiment existant, juste amorti en 27 ans…, construction de 3 bâtiments  en Z pour une surface de 6800 m² et un cout prévisible des travaux de 17 million d’€uros. C’était le « Projet de Lamastre ». ( article précédent http://www.lamastre.net/2011/01/12/ehpad-les-jardins-de-babylone-ou-le-jardin-d%E2%80%99eden/ )

Son financement qui épargnait le commune et la communauté de communes était basé sur un accord Etat-Région-Département, les uns et les autres ne finançant que si validation à trois sur le projet. Et depuis début 2011 c’était un peu bloqué; si on peut parler un peu politique il y avait un état UMP, une Région  et un Département PS  et en bout de chaine un député PS et un maire  conseiller général apparenté UMP ; ces différents maillons de la chaine manquaient donc un peu d’huile.

Les tractations ont bien sûr porté depuis le début sur une diminution des coûts, qui est passée par une réduction de la voilure et on s’oriente actuellement vers la non destruction du bâtiment résidence existant qui serait réhabilité, l’abandon total de l’aile Nord, la seule construction de l’aile sud( 2200m ²) sur les jardins qui accueillerait en autre les chambres pour patients désorientés financées par le plan Alzheimer , le tout pour un coût plus raisonnable de 7 million d’€uros , …quand même. Les politiques et  les économistes  étant coincés par la diminution obligatoire  de la dette publique et un nécessaire soutien de  la  croissance par des travaux.

Exit donc le projet pharaonique qui resterait architecturalement dans les tiroirs, cette solution permettrait de mettre la résidence aux normes d’accueil pour les personnes âgées démentes, car avec l’allongement de la durée de vie il y en a malheureusement de plus en plus. Le projet y perd toutefois beaucoup en cohérence fonctionnelle. Les architectes ont déjà été rémunérés sur la globalité du projet…, qui on peut toujours l’espérer pourra être réactualisé quand «la crise prendra fin».

La gouvernance politique à changé depuis la présidentielle et maintenant les trois financeurs Etat-Région-Département sont à l’unisson, reste donc à finaliser localement ce que l’on appellera prudemment «la première phase du projet» pour ne pas perdre ni  la face  ni l’espoir …Probablement que les politiques des tutelles E R D auront un regard attentif  sur les résultats locaux du scrutin de dimanche, là ce sont les citoyens qui vont décider… A suivre.

Raymond  Bouit.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne