Archives
Statistiques Lamastre.net
15 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 627 aujourd'hui

Beaujolais musclé et européen.

Ce vendredi le club de muscul avait changé de registre pour une soirée réhydratation et apports nutritifs,

Ce vendredi le club de muscul avait changé de registre pour une soirée réhydratation et apports nutritifs, coach Daniel donnait comme d’habitude la cadence, en nous dévoilant qu’il était parfois très thé, plutôt nature.

La tradition du casse-croute est bien établie au club mais le nombre d’adhérents et le cahier des charges de la salle ont fait migrer la dégustation du beaujo dans un lieu plus approprié.

Mag qui a ses entrées au club a accueilli cette soirée pendant laquelle tout le travail en amont sur les biceps a permis de lever verres et coudes sans problème;

le travail des fessiers a  lui été  minoré par la position assise autour de bonnes tablées.

Le beaujo a transmis sa banane et l’échange a été très convivial, c’était le but de la rencontre car il faut bien de temps en temps savoir écorner la diététique pour l’épicurisme.

On a bien sûr parlé de l’augmentation de nombre d’adhérents du club qui couplé à l’augmentation de la masse musculaire inhérent  à l’entrainement font que la salle d’entrainement devient quelque peu exigüe, problème heureusement compensé par les larges plages horaires d’ouverture.

Une excellente soirée, et à la prochaine.

Mais cette rencontre a été aussi l’occasion d’une découverte, du moins pour moi, et je vous en fais part en bonus, ou malus selon le point le vue:  l’autre partie de la salle de resto était occupé par une huitaine des travailleurs chaudronniers polonais  low cost de l’atelier du Mastrou, ils remuent eux aussi de la fonte près de 50  heures par semaine, mais dans le cadre du boulot. Ils ont  apprécié le beaujolais nouveau, au demeurant bien mérité, c’est l’européanisation des gouts et une évolution de la législation et du coût du travail dont on peut discuter, surtout lorsqu’il s’effectue  dans des locaux de la com com gérés par des politiques. On touche ici les problèmes liés à la non uniformisation des normes dans la CEE qui s’invitent jusque dans notre canton reculé. C’est rassurant du point de vue gestion du Mastrou mais inquiétant du point de vue emploi et législation du travail en France. L’internationale ouvrière en quelque sorte, mais version libre échange 2012 en toute légalité.

A lire l’excellent dossier d’investigation de Rachida El Azzouzi sur les travailleurs low cost de Mediapart, on s’éloigne de la muscul, mais on reste dans la sueur ,  le travail de la fonte et la refonte du travail.

 http://www.mediapart.fr/journal/france/111112/les-travailleurs-europeens-low-cost-des-chantiers-francais

Raymond Bouit.

2 réponses à to “Le Beaujolais donne du muscle en low cost.”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne