resultats sportifs WE 8-9 avril
RUGBY victoir en barrage 38-10 face à Chabeuil/// FOOT 1-1 face à Tain-Tournon(2) /// HAND garçons 20-26 à St RAMBERTd'Albon/// HAND filles 18-8 face à MONTELIMAR/// BASKET 31-58 à CHomerac
Archives
Statistiques Lamastre.net
9 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 711 aujourd'hui

Publiée dans la presse locale ce matin

La liste s’intitule Action Ambition et Avenir

liste vallon municipale lamastre 2014

 

12 réponses à to “Liste Vallon”

  • Raymond dit :

    Effectivement la surprise aurait été qu’il y en ait une, et il y en a pas c’est un peu le reflet de la tendance morose.
    Les deux chefs de la liste Vallon Chosson se félicitent du maintien de 15 sur 19, mais cet argument peut être retourné en disant que l’absence de nouveaux impose le maintien des anciens.
    Le triple AAA , allusion subliminale et discrète aux agences de cotation qui se penchent régulièrement sur l’état de santé de l’économie mondiale et c’est vrai très souvent aussi sur celui de Lamastre entre là aussi dans le cadre d’une autosatisfaction très narcissique , A A Ah !
    Les quatre changements ne sont pas tous primordiaux avec Mme Malard qui remplace M. Malard, Mme Trouilleton impliquée à l’OT, OT qui vient justement sous son mandat de perdre son autonomie, M. Maneval qui va devoir faire ses preuves, la seule nouveauté intéressante est effectivement l’arrivée de Marielle Plantier qui se devait de s’impliquer en tant que représentante des commerçants mais qui pouvait difficilement le faire ailleurs en ayant bénéficié du soutien de la mairie pour son installation d’entrepôt en zone.
    Ce qui est aussi intéressant et le fait que la liste soit dévoilée par ordre alphabétique laissant planer un doute sur l’ordre de préséance qui doit normalement être imposé par le nouveau mode de scrutin. Jacky Chosson perd son numéro deux au profit d’une dame, mais laquelle ?, Marielle Plantier si on veut innover ou une ancienne comme Marcelline Vigne ou une encore plus ancienne Josette Demore ? . Autre question y a-t-il des éléments « notables » en positions non éligibles ?
    En fouillant un peu du coté de la pluralité il n’y a pas d’agriculteur et je croyais que nous étions « en campagne », par contre il reste du « Dauphiné »……
    En conclusion pour moi une liste un peu triste comme le mandat qui se termine et avec plein d’interrogations comme à l’habitude avec M. Vallon qui garde ses intentions secrètes.
    On attend donc avec impatience de connaitre la deuxième liste.
    Raymond BOUIT.

  • Yves COLOMB dit :

    Je lisais hier, sur un site anonyme lamastrois, une invective concernant le rachat d’un restaurant bien connu BARATERO par un pharmacien non moins connu sur la place de Lamastre.
    Effectivement, c’est bien dommage de perdre une telle enseigne, emblème d’une qualité de restauration et constituante de notre patrimoine local.

    Et je me pose des questions.
    -Quel rôle n’ a pas joué la municipalité de Lamastre dans l’accompagnement de la transmission de ce fleuron local en amont de ce rachat.
    A t-elle tenté quelque chose? des négociations avec les anciens propriétaires, des démarches auprès d’éventuels repreneurs?
    En 2 mots, comment et pourquoi?

    -Quel est la position de l’union des commerçants? A t-elle un rôle joué dans ce type de cession d’activités? Peut-elle mobiliser des énergies et activer des réseaux pour accompagner ces transmissions?

    Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce sujet.

  • voisin dit :

    contrairement à ce que pense l’autre site lamastrois il me semble que ce monsieur crée aussi de la richesse et de l’emploi à Lamastre alors félicitations à lui aussi !

  • Merci Yves et merci Michel de l’intérêt que vous portez à l’économie locale.

    Effectivement comme beaucoup d’amateurs de l’art culinaire de Bernard Perrier nous avons été attristés de la fermeture de cette institution.

    Marie Georges et Bernard Perrier désiraient prendre leur retraite et n’avaient pas de successeurs désignés. Ils ont donc mis en vente leurs fonds et leurs murs. Il ne souhaitaient pas selon leur expression « s’embêter avec un locataire », ils ne voulaient pas vendre le fond et louer les murs. L’investissement de reprise totale était donc important.

    Une promesse de vente avait été signée et un couple de jeunes repreneurs s’était présenté en mairie et à tous les voisins commerçants de la place pour annoncer la bonne nouvelle. Hélas la banque n’a pas voulu suivre cette opération car le chiffre d’affaire de l’entreprise Perrier qui tournait en roue libre ne permettait pas de se mettre en adéquation avec les critères de rentabilité exigés par le banquier, d’autant que l’absence d’investissement alourdissait la remise aux normes. Les recettes de l’entreprise ne comportaient que la restauration puisque B Perrier avait arrêté son activité hôtelière deux ans plus tôt. Une des solutions envisageables aurait été une intervention municipale pour monter un prêt relais permettant à l’acheteur de réaliser l’achat des murs en suppléant ainsi à la défiance du banquier, il ne s’est rien passé. N’ayant pas d’autre proposition en vue B Perrier s’est résolu à proposer son immeuble nu et libre à la vente .Pour cela il s’est fait radier du registre du commerce sans que personne n’intervienne au niveau local pour tenter de trouver une solution ni au niveau des commerçants ,( http://www.upec-lamastre.com/Operation-rurale-collective-Canton-de-Lamastre/presentation-de-lorc.html), ni au niveau du VALDAC ( http://www.valdac.fr/fr/CLD-presentation.asp ) .
    Et c’est ainsi, quand il n’y avait plus d’hôtel, plus de restaurant, plus de licence IV , plus de matériel que l’achat des murs nus a pu être réalisé par les pharmaciens.

    Cette fermeture est emblématique du manque d’interventionnisme de nos élus, libéraux il faut le préciser, pour le maintien d’activité. Il y a eu succession d’occasions manquées :
    • Le démembrement de l’hôtel sans intervention.
    • L’absence de réaction au refus du banquier .
    • L’absence de réaction à la radiation du registre du commerce.

    Les « critiqueurs anonymes » devraient s’informer sur le dossier avant d’écrire leurs articles.

    Critiquer les nouveaux propriétaires de l’immeuble Barattero revient à se défausser des erreurs commisses en amont. Ces « anonymes » pourraient aussi ,s’il n’étaient pas aveuglés par la haine, penser que les pharmaciens acheteurs investissent pour l’avenir d’une entreprise de proximité œuvrant pour le service à la population du bassin de vie et qui accessoirement emploie 16 personnes.

    Christine Bouit , pharmacien associé & Raymond Bouit impliqué.

  • Yves COLOMB dit :

    Merci Christine, Raymond, pour ses éclaircissements nécessaires et indispensables à une meilleure compréhension du dossier.

    Cela conforte bien mon point de vue :
    La municipalité n’a pas été très dynamique pour favoriser et accompagner un projet de reprise.

    Dommage.

  • elleetvire dit :

    raymond tu avais dit que pour les municipales tous les posteurs de message devait s’identifier! je vois que ce n’est pas le cas… moi je connais pas voisin
    mais c’est sur quand c’est des messages pour casser, diffamer la municipalité sortante on prend du tout venant….
    par contre il faudrait aussi poster les messages qui ne vont pas dans votre sens mais ca c’est facile….On censure…
    pauvre forum, pauvre preuve de DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
    pauvre liste BOSC, pauvres penseurs socialo-anarchistes…

  • Yves COLOMB dit :

    Il serait intéressant d’avoir un son de cloche côté municipalité sur ce dossier Barattero…

  • blanc luc dit :

    Blanc Luc, salarié de la Gravière.

    Bonjour à tous !

    Suite à l’article du 1er Mars 2014, j’ai toujours la même intérrogation :
    Qui s’acharne sur la Gravière ?

    Aujourd’hui la Gravière a crée depuis 2009 6 CDI plus 2 CDI depuis le 1er Mars 2014. Dans l’attente d’une installation dans les locaux de Claude Exbrayat, qui a pour but le développement de l’Entreprise d’où 2 CDI supplémentaires.

    Chazot Batiment, siège social à St Basile, actuellement dans les locaux Claude Exbrayat a 8 CDI à son actif.

    Après cette mise au point et toujours suite à l’article  » Qui s’acharne sur la Gravière  » dans lequel la municipalité s’abrite derrière le PLU, vous n’êtes pas sans savoir qu’un PLU reste modifiable au grée des besoins de la commune pour ses administrés et autres Entreprises !

    Il n’a donc pas vocation au sectarisme mais plutôt à l’ouverture si tant est qu’on le décide !

    Je réitère donc ma question initiale : qu’en est il de nos emplois existants et à venir ?

    Aujourd’hui les réponses qu’on me donne sont fantaisistes et dénuées de bon sens ! Donc obsolètes pour moi !
    Merci de prendre bonne note.

    Bien cordialement à tous.

    Luc Blanc

  • Yves COLOMB dit :

    Voici donc en exclusivité la vidéo « VALLON, municipales2008 ».

    http://www.dailymotion.com/video/x4dey9_elections-municipales-a-lamastre_news

    Quelques extraits :
    « ….avec derrière des projets économiques très importants. »

    « L’enjeu majeur des six prochaines années sur notre commune, ce sera le développement économique »

    « Ce développement économique se fera avec une proposition que nous soumettrons aux lamastrois dans quelques jours et qui va faire date dans l’histoire de Lamastre. Je ne peux pas en dire plus pour l’instant, mais vous l’avez compris le développement économique, c’est quelque chose que nous avons d’accroché à notre peau, si j’ose m’exprimer ainsi »

    Bon, effectivement quand on revoit ça 6 ans après ça fait sourire, voir se rouler parterre.
    Le discours est bien huilé avec une forte conviction sur le développement économique.
    Ceci dit, je ne sais pas si quelqu’un peut m’éclairer sur cette fameuse proposition qui devait faire date. Parlait-il de la fermeture d’Extreme Décor, de l’arrêt du Mastrou (annoncé le lendemain des élections2008)…
    D’un projet tellement secret qu’il n’aurait pu être annoncé avant les élections?
    Nous sommes en 2014, 6 ans après et je crois pas qu’une telle proposition ait été soumise aux lamastrois.

    Alors 3 explications sont plausibles.
    1- Avec sincérité, m le Maire croit vraiment à ce qu’il dit. Il a des beaux projets dans le tiroir dont il ne peut nous parler avant les élections. Dans ce cas ces projets ont du tomber à l’eau parce qu’aujourd’hui, 6 an après, on a toujours rien vu.

    ou bien

    2- M le maire pense que le fait de passer en intercommunalité (4 à 5 ans après la majorité des autres communes) suffira à attirer des entreprises.
    Dans ce cas, il rêve. Sa compétence en matière de développement économique
    est mise à mal.

    ou bien

    3- Mr le maire nous a endormi avec de belles paroles enflammées, légèrement mensongères.

    Quoi qu’il en soit, l’important n’est finalement pas de connaître la véritable explication de cette mirobolante proposition.
    Ce qui est important, c’est de savoir que c’est Lamastre qui Perd avec cette équipe.
    Comment croire encore à de nouvelles belles paroles sur le dossier économique.

  • Yves COLOMB dit :

    me vient encore une nouvelle explication.
    4. Vu le niveau de la classe politique nationale et les scandales à répétitions de tous bords, je me demande si notre Maire n’aurait pas pris les devants en 2008 en improvisant tellement son programme de développement économique, qu’avec le recul des années et un tel abysse entre la réalité et les promesses fumeuses, il apparaisse aujourd’hui comme une grosse blague, pour ne pas dire un gros mensonge de campagne.

  • Yves COLOMB dit :

    De plus, tout le monde sait, que annoncer un résultat comme celui-ci n’a aucun sens s’il n’est pas accompagné d’une présentation du passif, de l’état de la dette….

    D’autre part, annoncer un résultat comme celui-ci sans préciser clairement le montant des factures 2013 dont le paiement est décalé à 2014, cela s’appelle manipuler les chiffres et faire comme par magie apparaître un bel excédant avant les élections.
    C’est de bonne guerre et une pratique courante.

  • Yves COLOMB dit :

    Il semblerait que sur le site Anonyme lamastrois, on se plaigne de la non-réception des professions de foi de la liste Bosc.
    Parlent-ils des retours d’enveloppe « N’habite pas à l’adresse indiquée » de faux habitants des 11 et 15 de la place RAMPON ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne