Archives
Statistiques Lamastre.net
8 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 570 aujourd'hui
L’image contient peut-être : plein air
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes qui marchent, personnes debout et plein air
2 h ·

Grève et manifestation à l’hôpital de Lamastre aujourd’hui.
Demain, 7 mars, rassemblement à Privas devant les locaux de l’ARS à partir de 13h !

Christophe Sérillon, délégué syndical CFDT de l’hôpital de Lamastre, a fait le point sur la situation :
« On était à 7 agents par service et c’est prévue de passer à 4, il y a des conséquences pour les résidents qui ne vont pas dans le sens d’une bientraitance. … On veut que les résidents aient aussi un vie sociale. En théorie tout le monde est d’accord, mais en pratique, un vie sociale, ce n’est pas rester 20h sur 24h seuls dans leur chambre et des repas servis dans des barquettes en plastique, ce n’est pas la société qu’on veut. … La surface de l’EHPAD a été multipliée par 3 et on veut diminuer le personnel. On arrive à une situation qui devient dramatique. … On demande 1 aide soignante en plus par étage et que les résidents soient soignés dignement. On ne veut pas de toilettes à la va vite, à faire quinze toilettes dans la mâtinée … »
Les nombreux témoignages des soignants ayant pris la parole ont montré la déshumanisation progressive du service hospitalier et qui crée une souffrance insupportable pour le personnel comme pour les patients. Les humains ne sont pas des marchandises ont souligné tous ceux qui ont pris la parole.
La politique de l’austérité des derniers gouvernements a crée une situation catastrophique dans toutes les services de la santé : presque chaque semaine on apprend le suicide d’un soignant en France.
« Les soignants supportent une baisse des conditions de travail dans tous les services, de la précarité avec des cdd à temps partiel pendant de nombreuses années, une baisse des effectifs en EHPAD, le gel de deux équivalents temps plein en médecine/SSR, une baisse du temps soignant en SSIAD… » (communiqué CFDT grève).
Le programme « l’avenir en commun » de « la France insoumise » passe par la santé d’abord pour tous : « La santé publique doit redevenir une exigence de premier ordre » et « reconstruire le service publique hospitalier, revenir sur la tarification à l’acte et les suppressions de lits et de personnels, engager un plan pluriannuel de recrutement de médecins, infirmiers, aides-soignantes et personnels administratifs. »
« Place de la Santé » (initiative de la mutualité française) avait invité Jean-Luc Mélenchon à son grand rendez-vous du 21 février 2017 où il développe les principaux points de son programme santé et social :
 » Concernant la perte d’autonomie, Jean-Luc Mélenchon propose de garantir un reste à charge de 500 euros par mois pour les personnes en établissement, et d’augmenter de 50 % le montant de l’Allocation Personnalisée Autonomie (APA) pour les personnes restant à domicile. Le candidat préconise également une réforme du financement de la dépendance, au moyen de la mise à contribution sur les revenus immobiliers, les successions et les gros patrimoines.
Par ailleurs, il propose de développer un réseau public de maisons de retraite avec des tarifs harmonisés et accessibles, ainsi que la création de 10 000 places par an en EHPAD publics pendant 5 ans. Enfin, Jean-Luc Mélenchon souhaite former, qualifier et recruter environ 100 000 personnes dans les métiers de la prise en charge de la perte d’autonomie. »

Texte de « Vivarais Insoumis » , (Page FaceBook), avec il faut le noter une récupération politique « d’anthologie » d’un mouvement à l’origine local.

RB

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne