Archives
Statistiques Lamastre.net
14 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 625 aujourd'hui

 

Compte-rendu de l’activité de l’Association Culturelle de Désaignes

 

L’Association Culturelle de Désaignes (ACD) existe depuis déjà 49 années et fait preuve encore aujourd’hui d’une vitalité hors norme. Créée au départ sous l’impulsion du Pasteur Fontjallaz qui avait fait venir de Lausanne un grand orgue dans le Temple de Désaignes, l’Association avait rapidement élargi son champ d’action dans l’euphorie du mouvement soixante-huitard. Concerts, stages, animations, actions pour la jeunesse, une palette extrêmement large d’activités a vu le jour sous l’égide de l’ACD.

Aujourd’hui, l’ACD n’organise plus de stages, comme elle l’a fait pendant des années, stages comptant jusqu’à une centaine de stagiaires, mais elle assure toujours la programmation de concerts d’été, ainsi que de quelques concerts hors-saison. En dehors des concerts, organisés par les membres du bureau de l’Association, l’ACD offre aux Désaignois et aux personnes intéressées des alentours une douzaine d’activités de toutes sortes, offrant au village de Désaignes une structure associative dense et vivante, en synergie avec beaucoup d’autres associations.

L’ACD compte autour de 130 membres, sans compter le public nombreux des concerts (environ 700 personnes pour les 8 concerts).

En juin, les responsables d’activités se sont réunis dans la toute nouvelle bibliothèque de Désaignes pour parler de leurs groupes et de leurs projets. Laurent Jouvet, le président, a, lui, présenté l’activité des concerts.

 

Compte-rendu des concerts.

Les concerts connaissent un essor grandissant avec la stratégie de l’ACD. La réussite de ce projet vient du choix de concerts très variés (musique ancienne, musique romantique, jazz, etc.) et surtout de grande qualité. La devise des concerts de Désaignes est « la joie de la musique, pour tous ». L’ACD veut amener au cœur de notre Ardèche des artistes de haut niveau, mais pas dans l’optique d’un festival de prestiges où les places sont chères, et donc inaccessibles à beaucoup de personnes. Les concerts de Désaignes sont à entrée libre, avec libre participation et, comme son président aime à le rappeler : « Mettez ce que vous pouvez, de 10 centimes à 100 euros. » Cette politique paye, puisque le public a été multiplié par 3, et les bénéfices par 1,5. Pour donner une idée de la variété des concerts de 2016, en voici le programme : violon solo, orchestre de vielles à roue, récital de chant, jazz manouche, récital de piano et un conte en musique. Les concerts sont commentés, ce qui permet aussi à des novices d’entrer dans différents mondes musicaux plus aisément. L’expérience montre également que des personnes viennent pour un concert dont la musique leur est familière, et reviennent pour des concerts-découvertes.

Les concerts hors-saison ont pour but d’accueillir de très bons musiciens de la région qui viennent présenter leur travail au public.

 

Compte-rendu des activités.

Lors de la réunion des responsables d’activités, qui a eu lieu à la Bibliothèque de Désaignes, chacun a pu s’exprimer, présenter son action, et nous faire partager son expérience.

Apiculture : Stéphane Manganello propose aux personnes désireuses de s’occuper de ruche de leur partager son expérience. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un atelier, puisque Stéphane répond aux différentes demandes qui lui sont faites.

Eveil Musical : Nicole Szypula proposait des séances d’éveil musical pour les tout-petits (0-3 ans) accompagnés de leurs parents. L’atelier a, cette année, connu un succès limité et seulement quelques séances. Le potentiel n’est peut-être pas suffisamment élevé.

Bibliothèque : La bibliothèque de Désaignes a déménagé dans ses nouveaux locaux, et tous les bénévoles qui s’en occupent ont réalisé cette année un travail remarquable. En passant du château – romantique, certes, mais glacial ! – au nouveau bâtiment, les bénévoles de la bibliothèque ont gagné de l’espace, de la lumière et un lieu d’accueil pour le public magnifique. Ce lieu a un accès Internet, une hotspot Wifi et une bibliothèque musicale. La bibliothèque cherche encore des bénévoles, puisqu’il y aura désormais 3 permanences par semaines. Les inscriptions se feront sous deux formes. Pour les personnes qui ne fréquentent que la bibliothèque, une participation financière de 10€ à l’année sera demandée. Pour la même somme, les personnes pourront également faire partie de l’ACD et participer à toutes les activités.

Loisirs créatifs : Ce groupe très convivial se réunit deux fois par mois pour réaliser différents travaux (couture, tricot, crochet, etc.). Dany Combes n’en assurera plus l’animation, et nous la remercions d’avoir faites pendant des années. Françoise Crouzoulon et Patricia Ranc prendront sa relève à la rentrée, le 2 octobre.

Le pôle arts martiaux : dirigé par Olivier Brieussel, le pôle arts martiaux s’était consacré au karaté pour avancés (3 personnes). Mais à la rentrée prochaine, il y aura de nouveau un cours de karaté pour enfants et adultes débutants.

Randonnée : Une des activités-phare de l’ACD. Paulette Charlonnay et Marie-Jo Montagne ont organisé des randonnées le mardi, pour une distance d’environ 7 km, sur une durée de 2h30. Un programme séparé est publié régulièrement pour indiquer la randonnée et le départ. L’année passée, une semaine de randonnée dans le Périgord avait été organisée, avec des visites de châteaux, et la caverne de Lascaux IV.

Gymnastique : Geneviève Laroche avait assuré l’atelier gymnastique pendant au moins 15 ans, avec une fréquentation régulière d’une bonne dizaine de participantes, mais elle est maintenant à la retraite et l’atelier repartira l’année prochaine avec une nouvelle professeure.

Scrabble : Fidèle au poste, Jean Bernard assure un atelier de scrabble suivi par 5-6 personnes, avec la technique du scrabble duplicate.

L’atelier théâtre : assuré par Bulle Bardoux, l’atelier comptait entre 3 et 5 acteurs qui ont réalisé des spectacles. Bulle n’a pas désiré continuer son activité dans le cadre de l’ACD. Qu’elle soit remerciée de ce qu’elle y a fait jusqu’à présent.

Cercle de chant folk : Hans-Gerd Hoyer a initié un cercle de chant folk, réunissant un groupe d’une bonne dizaine de personnes, apportant chacune des chansons, des textes ou des instruments. Ce groupe s’élargit chaque année de « clandestins », amateurs de musique en villégiature à Désaignes et venant partager leurs propres compétences.

Yoga : Cécile Mollaret a contacté l’ACD l’année dernière pour proposer plusieurs types d’activités provenant du yoga : un yoga maternité pour aider les femmes enceintes, et du hatha yoga ainsi que des voyages sonores. Elle continuera l’année prochaine, mais sans le yoga maternité.

En collaboration avec Cécile, Agnieszka Reinhart proposera à la rentrée un yoga plus physique, avec des postures, de la respiration et de la méditation. Un atelier pluriel enrichissant.

Balades-santé : Manuelle est venu proposer pour la rentrée 2017 des petites randos pour les personnes avec problèmes de santé, sans dénivelé, réservé à un public ne pouvant pas randonner avec les autres groupes. Elle est brevetée pour cette activité, et pourra encadrer des personnes avec certificat médical environ deux fois par mois.

 

Evolution des statuts.

L’Assemblée Générale 2016 a vu une modification des statuts destinée à rendre le fonctionnement de l’Association plus simple et plus démocratique. En effet, la pratique de l’Assemblée Générale n’était plus un organe de direction efficace, puisque qu’à part les responsables d’atelier et le bureau, il ne se trouvait plus de membres. Plusieurs raisons à cela. Mais la plus importante est sans doute le fait que l’Association Culturelle regroupe différentes activités et que la gouvernance de l’Association en tant que regroupement ne parlait plus. La fonction d’information inhérente à l’AG, avec compte-rendu moral et financier est désormais assuré par la réunion des responsables d’atelier, et rendu public dans les médias. Les décisions propres à la gouvernance globale de l’Association sont maintenant centralisées par le bureau qui prend ses décisions sous forme de consensus, processus particulièrement démocratique, même s’il est moins formel. Le bureau peut désormais s’adjoindre de nouveaux membres par cooptation. L’activité particulière du bureau reste surtout l’organisation des concerts.

bureau ACD désaignes 2017

(photo: les responsables d’atelier et le bureau, dans la nouvelle bibliothèque)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne