Archives
Statistiques Lamastre.net
5 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 159 aujourd'hui

 

Présentation

 prog fini

« La joie de la musique … pour tous ! »

Un nouvel élan pour les concerts de l’association culturelle de Désaignes

 L’association culturelle de Désaignes organise des concerts, essentiellement au Temple protestant, depuis plus de 43 ans. Ces concerts, initiés par le pasteur Fontjallaz, dont beaucoup se souviennent encore, avaient été motivés par l’installation de l’orgue Kuhn venant de Suisse, dans le Temple de Désaignes.

A une époque où le pays était enclavé et difficile d’accès – les routes n’étaient pas ce quelles étaient ! – et où les concerts d’orgue étaient rares (il y avait très peu d’instruments de plus de 20 jeux en Ardèche), le pasteur Fontjallaz, secondé par une équipe locale très engagée, créa une tradition de concerts d’orgue qui rayonna bien au-delà du canton et attira un public nombreux qui venait même de Valence ou de St Etienne, faisant jouer les organistes les plus prestigieux de l’époque.

Les années passant, les concerts se multiplièrent dans la région, les intérêts du public évoluèrent et provoquèrent un lent déclin de participation aux concerts.

Pour élargir le cercle des personnes intéressées, les concerts se diversifièrent, accueillant des ensembles de musiciens, des chœurs, des instrumentistes et des chanteurs, et des styles musicaux variés, musique baroque, classique, jazz, etc.

Aujourd’hui, la situation a encore évoluée, les activités se sont multipliées, ainsi que les possibilités de loisirs. Néanmoins, le concert garde toute sa place, ne pouvant en aucun cas être remplacé par le CD ou le MP3 ! Le concert offre en effet un contact privilégié entre des artistes et un public, un moment intense de rencontre autour de la musique.

Mais, me direz-vous, le concert et la musique « classique » sont réservés à une élite, il faut être initié, bref, ce n’est pas pour moi…

Mais la musique est un langage universel, elle traverse toutes les frontières, tant physiques que mentales. La palette musicale est très large, et on n’a pas besoin tant d’«explication» sur la musique que certaines clés qui permettent d’y entrer.

C’est pour cela que les concerts de l’ACD seront toujours accompagnés d’une présentation, avant ou après le concert, selon les cas, concernant les compositeurs, les œuvres ou les instruments. De cette façon, le public sera introduit dans l’écoute des œuvres musicales par les musiciens eux-mêmes, qui feront passer leur passion pour leur art.

Les concerts présentés cette année sont tous destinés à un large public, et même si vous n’êtes jamais allés au concert, vous y serez les bienvenus, et ce sera certainement une expérience inoubliable!

Pour garantir l’accès des concerts au plus grand nombre, le prix d’entrée est minime (10€) avec beaucoup de possibilités de tarifs réduits (couples, jeunes, etc.). Pour les personnes qui viendraient pour la première fois au concert, elles bénéficieraient d’un tarif d’accueil de 5€!

Enfin, pour inviter particulièrement le public local, deux concerts supplémentaires ont été programmés en dehors de la saison touristique. Ils seront à entrée libre, et permettront à ceux qui n’avaient pas encore franchi le pas d’aller écouter un concert, de le faire, et de se rendre compte que la musique, ce n’est pas une affaire de public choisi!

Voici les dates et les horaires des concerts:

 

Les concerts

 

Mercredi 6 juillet, 21h,

Chœur de femmes EVOS (Lausanne), Annie Vinson, Piano,

Photo Annie Vinson 10 aout

Sous la direction de Laurent Jouvet

Mozart et Haydn

 Le programme

Le choeur EVOS que l’on a pu entendre l’année dernière dans un programme de musique médiévale et de la Renaissance revient avec un programme consacré à Mozart et Haydn. Les compositeurs seront particulièrement présentés, ainsi que les œuvres.

 Les interprètes

Le chœur EVOS, fondé par Francine Waeber-Moulin, qui enseigne le chant depuis 1985. Sa recherche prioritaire étant de concilier technique vocale et écoute consciente, elle s’est efforcée de transmettre cette passion à ses élèves adultes. Mais, au-delà des exigences individuelles élevées, elle a tenu à fusionner ces trois registres typiquement féminins que sont les voix de soprano I et II, ainsi que l’alto et c’est ainsi qu’est né l’ensemble EVOS, riche de 12 à 15 chanteuses.

Laurent JOUVET dirige cet ensemble préparé par Francine Waeber-Moulin. Il a fait des études d’orgue au Conservatoire de Genève, puis des études de musique sacrée en Allemagne, à la Hochschule für Kirchenmusik de Stuttgart. Concertiste, Laurent Jouvet anime différents stages en Europe. Il réside sur la commune de Désaignes.

 

Mercredi 13 juillet, 21h,

Flûte traversière et orgue,

Pierre-André Bovey, flûte traversière, Catherine Babel, orgue

Photo Catherine Babel 13 juillet

 Le programme

Fidèles habitués des concerts de Désaignes en lien avec les stages de musique du Fraysse, les deux musiciens nous proposent cette année un programme de musique romantique et moderne, présenté et commenté. Des compositeurs connus comme Mendelssohn et Jean Langlais, des compositeurs moins connus, comme Pierre-André Vincent ou François Devienne, ainsi qu’une œuvre de Pierre-André Bovey seront au programme.

 

Les interprètes

PIERRE ANDRE BOVEY

Pierre André Bovey a étudié la flûte avec André Bosshard à Berne et André Jaunet au conservatoire de Zürich où il obtint en 1969 un diplôme de concert avec distinction. Il a travaillé ensuite le contrepoint et la composition avec Rolf Looser.

Il partage ses activités entre l’enseignement au conservatoire de Bienne, les concerts, la composition ainsi que la direction de l’ensemble des flûtes « Intercity Players ».

 

CATHERINE GREMAUD-BABEL a été élève de Lionel Rogg au Conservatoire de Genève où elle a obtenu un diplôme d’orgue. Elle a étudié également avec Guy Bovet, et avec André Isoir à Paris (médaille d’or en orgue et certificat d’improvisation au conservatoire d’Orsay.).

Titulaire, depuis ses études, des orgues de Sainte Croix à Carouge, elle donne régulièrement des concerts, accompagne de nombreux solistes et collabore avec des ensembles (notamment l’OSR).

Elle donne des stages d’orgue et de musique d’ensemble, en collaboration avec le flûtiste et compositeur Pierre André Bovey qui lui a dédié plusieurs compositions. Elle est professeur d’harmonie pratique à Genève, au conservatoire populaire de musique&danse et théatre, enseigne le contrepoint et la théorie aux adultes, dans le cadre de l’AMAmusique.

Les deux artistes donnent ensemble chaque année des stages et des concerts.

 

 

Mercredi 20 juillet, 21h,

Duo 145 : Saxophone, Hautbois et Orgue,

Ombeline Challéat, Hautbois, Stéphane Ducroz, saxophone

 Le programme

Pour ce concert au Temple de Désaignes, le Duo 145 s’adjoindra un orgue pour une redécouverte surprenante du répertoire baroque.

 Les interprètes

Le duo 145 marie le hautbois d’OMBELINE CHALLEATet le saxophone de STEPHANE DUCROZ. Une alliance originale de deux instruments à anches.

Ombeline a fait ses études musicales aux conservatoires de Dijon et Genève et enseigne au conservatoire départemental de Valence. Stéphane, après des études aux conservatoires de Valence et de Lyon enseigne également au conservatoire de Valence.

Ombeline et Stéphane ont fondé le Duo 145 en se donnant pour but la création d’un répertoire original.

 

Mercredi 27 juillet, 21h,

J.S.Bach, L’Art de la Fugue, orgue à 4 mains,

Sylvie Pagano, Laurent Jouvet

Photo Sylvie Laurent 27 juillet

 Le programme

L’Art de la Fugue est un ouvrage majeur de l’histoire de la musique, elle est une sorte d’encyclopédie de toutes les techniques d’écriture qui permettent d’écrire des fugues. J.S. Bach composa cet ouvrage de 16 « Contrepoints ». Mais l’histoire de la musique évoluant, ce qui aurait dû être un ouvrage didactique pour apprendre à composer des fugues est devenu le chant du cygne de cette forme musicale qui restera insurpassée dans les siècles suivants.

Le miracle de l’Art de la Fugue, c’est que, loin d’être un ouvrage pédagogique ennuyeux, il est d’une richesse musicale extraordinaire, pleine de contrastes et d’idées nouvelles.

Les deux musiciens nous feront partager leur passion pour cet œuvre et en expliqueront les grandes lignes.

Les interprètes

Sylvie Pagano et Laurent Jouvet se sont rencontré au siècle dernier au conservatoire de Genève. Sylvie avait déjà étudié à Lyon avec Pierre Perdigon et Louis Robilliard et venait de passer son premier prix de virtuosité dans la classe de Pierre Segond, faisant en parallèle le diplôme de clavecin chez Christiane Jaccottet et allant passer quelques mois à Montréal pour se perfectionner auprès de Bernard Lagacé.

Laurent, quant à lui, ne faisait que commencer ses études, tout d’abord théologique et de chant grégorien dans des monastères, puis en Allemagne dans une formation de maître de chapelle à Stuttgart.

Aujourd’hui, Sylvie est organiste en Suisse, à la Tour de Peilz, au bord du lac Léman, et s’est engagée comme bénévole dans un centre de soins palliatifs. Laurent, lui, dirige plusieurs chœurs et travaille comme auteur pour une maison d’édition allemande.

Tous deux poursuivent des carrières de concertistes et se retrouvent volontiers pour des projets très sérieux et/ou très déjantés dans un seul but : faire de la musique en se faisant plaisir et en charmant le public.

 

Mercredi 3 août, 21h,

Musiques d’Irlande,

Trio d’instruments anciens avec Valérie Loomer

 Le programme

Il ne fait pas de doute que la musique tient en Irlande une place tout à fait particulière. Vivante, tenace elle est partout, elle est l’autre facette du paysage. Il semble que la musique et les musiciens d’Irlande jouissaient déjà au Moyen Age d’une réputation que l’on qualifierait de nos jours d’internationale et l’on retrouve ainsi un certain nombre de textes attestant de l’admiration que leur portaient quelques européens continentaux. Mais un changement important de la société irlandaise intervint graduellement avec la disparition des clans et de leurs chefs jusque là protecteurs des musiciens de cours. Alors, les musiciens devinrent peu à peu itinérants. Un des derniers témoins est le harpiste Turlough O’Carolan mort au XVIIIème siècle et qui a transcrit un nombre considérable de mélodies. Mais ces mélodies sont privées d’accompagnement et d’harmonisation, ce qui implique que les interprètes doivent harmoniser eux-mêmes et arranger les mélodies, en choisissant les accords, en composant une seconde voix, en imaginant une introduction ; etc.

Les interprètes

Tina Chancey, violon renaissance et viole de gambe

Dimitri Boekhoorn, harpe celtique ancienne et « whistles »

Valerie Loomer, guitare renaissance et théorbe

 

Mercredi 10 août, 21h,

Récital de Piano, Annie Vinson, pianiste

 Le programme

Pour l’année Liszt, Annie Vinson

nous propose un récital de piano de musique romantique, avec ses compositeurs phares : Frédéric Chopin, Robert Schumann et Franz Liszt.

 L’interprète

Annie Vinson, après avoir obtenu ses diplômes aux conservatoires de Lyon et de Grenoble se consacra à l’enseignement et à la musique de chambre (Grand prix de musique de chambre de la ville de Grenoble). Elle accompagna pendant des années les classes du conservatoire de Romans, tout en poursuivant son activité d’enseignante. Aujourd’hui à la retraite, elle se tourne vers une carrière de pianiste soliste.

  

Samedi 22 octobre, 20h30,

Anniversaire de la naissance de Franz Liszt

Chœur Impromptu (Annonay) Chœur Ars Nova (Lamastre), Direction Laurent Jouvet

 Le programme

Pour fêter l’anniversaire de Franz Liszt (22 octobre 1811, 1886), le chœur Impromptu vous propose la « Missa Choralis », ainsi que d’autres pièces chorales du compositeur. Le chœur Ars Nova chantera une messe de Léo Delibes (1836-1891), compositeur français contemporain de Liszt. Des pièces pour piano de Franz Liszt seront interprétées par Annie Vinson.

 Les interprètes

Laurent Jouvet a appris la direction de chœur et d’orchestre en Allemagne. Il dirige deux ensembles vocaux dans la région : le chœur Ars Nova et le chœur Impromptu.

Le chœur Impromptu rassemble une trentaine de chanteurs et répète à Annonay. Il se consacre à un répertoire classique et donne des concerts dans la région. Il a été repris récemment par Laurent Jouvet, et ce sera le premier concert sous sa direction.

Le chœur Ars Nova commence à être connu dans la région, il est fort d’une soixantaine de choristes et se consacre également à la littérature classique pour chœur, sacrée ou profane.

Laurent Jouvet.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne