Archives
Statistiques Lamastre.net
8 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 480 aujourd'hui

On a retrouvé Nicolas HULOT !

Il a tenté d’approcher le vaisseau spatial Macronien pour défendre ses idées pour le bien de tous. Mais très vite, il quitte à contre-cœur le système qui résiste (depuis longtemps)aux changements climatiques et à l’Écologie.

Rassurez-vous M. Hulot, vous êtes beaucoup mieux à cette place de défenseur de la Planète qu’encombré d’un portefeuille ministériel pas suffisamment garni pour mener à bien votre mission ! Vous avez essayé et c’est tout à votre honneur, quoi qu’on en pense.

Hier soir, sur la 2, comme vous avez bien fait de tenir tête aux journalistes qui vous entraînent déjà vers les élections européennes ! OUI, je pense que votre démission est utile, OUI je pense que votre influence est bien plus importante quand vous redescendez (avec nous) sur Terre, sur le glacier de Chamonix par exemple, ou soutenant l’action des gilets jaunes. Votre engagement, votre sensibilité et vos qualités humaines peuvent être mises au service de la France en encourageant les actions innovantes respectueuses de l’environnement (et Dieu sait s’il y a des potentiels) et en élargissant les expériences qui fonctionnent déjà (permaculture, zéro pesticide, jachères, marchés locaux…). Car on sait tous aujourd’hui que l’agriculture peut produire autant, voire davantage, sans pesticides. Il suffit de le décider en haut lieu, et de venir en aide à nos paysans épuisés qui ne demandent qu’à redonner du sens à leur beau métier. Devenez notre ambassadeur (mais vous l’êtes déjà) sur ce sujet et sur tous les autres domaines dont vous avez l’expertise bien sûr. Je suis sûre que vous êtes capable de faire bouger les lignes en France, en Europe et dans le monde.

Ce matin, je lis que le Gouvernement a entendu le message des « citoyens » qui lui donne la possibilité d’aller plus loin ! ? Que signifie cette déclaration ? Je reste perplexe. Restons mobilisés et vigilants, car je crains que M. Macron continue de focaliser sur un seul sujet !

Si M. RAHBI a encore l’énergie nécessaire, ce serait tellement bien qu’on puisse l’entendre à nouveau, aux côtés de Nicolas Hulot et d’autres (M. et Mme BOURGUIGNON), etc.

MERCI à tous les courageux défenseurs de la TERRE MÈRE !

Et s’il est un sujet qui peut nous ré-unifier et nous pacifier, n’est-ce pas celui de l’environnement, qui touche le monde minéral, végétal, animal et humain (car bien des Présidents de tout bord s’y cassent les dents depuis des décennies) ? A suivre.

J.P.

P.S. Pourquoi je parle de vaisseau spatial ? Vous avez sûrement remarqué que quand nos gouvernants parlent de nous, ils disent « les français, ou « le peuple » ou « les citoyens », voire « les gens ». Mais pourquoi donc n’utilisent-t-il pas le terme approprié de concitoyens ? Mais où vivent-ils donc ces messieurs/dames, sur quelle planète, dans quel monde illusoire ? Sont-ils étrangers à la France, bien à l’abri des réalités ambiantes ? Comment peuvent-ils se permettre de nous traiter ainsi sachant qu’ils ne payent pas d’impôt sur leurs indemnités, qu’ils sont grassement logés (hôtels particuliers s’il vous plait)nourris, blanchis, servis, isolés, protégés, transportés…et j’en passe, et des meilleures (vacances, voyages…! ?

Alors OUI Cher Nicolas, pour nous avoir enfin rejoint sur la planète TERRE, MERCI, on se sent un peu moins seuls. YALLAH !

2 réponses à to “On a retrouvé Nicolas HULOT !”

  • Raymond dit :

    Jocelyne est une fidèle lectrice mais aussi une contributrice de longue date.

    Ses billets bien écrits sur les sujets qui lui tiennent à cœur sont à lire et je vous en fais part.

    En ce qui concerne M Hulot je suis pour ma part moins enthousiaste. Son engagement pour l’écologie au travers de sa fondation à but lucratif ne fait aucun doute et son rôle d’agitateur d’idée et d’infléchisseur d’orientation en font un guide d’opinion indéniable, il est excellent dans son rôle de lobbying.
    Seulement voilà entre les bonnes intentions et la réalité du terrain il y a un nombre de paramètres important. Ce sont tous ces facteurs qui ont bloqué les ardeurs de M Hulot. Sa démission était attendue il l’avait peu explicitée, laissant à chacun la liberté de l’interpréter.

    Il est à nouveau plus bavard depuis le mouvement gilets jaunes en cours mais c’est difficile pour un écolo de contrer une mesure initialement motivée par la volonté de limiter l’avantage fiscal du diesel …Bien que l’évolution des gilets jaunes tienne plus actuellement à un cahier à charge de toutes les doléances actuelles dont l’origine de certaines est très ancienne.

    Par contre sa démission me pose problème, étymologiquement c’est se défaire de sa mission, et pour un militant c’est un échec, réformer le système par l’intérieur est quand même le meilleur moyen de le faire évoluer, c’est l’entrisme, sinon l’autre alternative est la révolution, ce qui ne me parait pas être dans le logiciel de la fondation Hulot.

    Le départ de M Hulot du gouvernement peut donc être interprété comme l’impossibilité pour l’écologie d’être un parti de gouvernement, sauf à pratiquer de l’écologie punitive, coercitive et nécessitant des mesures drastiques, certaines nécessaires mais par « essence » impopulaires… Une des actions restantes de M Hulot sera la fermeture du dossier de l’aéroport de Nantes, mais il s’agit d’un acte de décroissance , hors pour faire avancer l’économie on nous parle de croissance nécessaire, hors pour faire avancer le vivre ensemble et faire reculer les inégalités sociétales il nous faut du faire du social que l’on finance par le fruit de la croissance …Tout est donc compliqué , imbriqué. Et nécessite des compromis.

    Le titre de l’article de Jocelyne : c’est « on a retrouvé Nicolas Hulot », retrouvé certes après une « vacance » (de M Hulot…) pendant laquelle il a pris la mesure des difficultés de l’action politique et il en ressort un air d’impuissance.

    Son successeur M de Rugy est un écologique qui est passé au politique, le feuilleton est donc à suivre.

    Le gouvernement et le Président ont un peu la même problématique d’appréhension de l’action politique à long terme et de ses effets sur le quotidien des citoyens à court terme.
    R Bouit.

  • jocelyne dit :

    Suite : « on a retrouvé Nicolas Hulot »

    OUI, lectrice et contributrice quand je trouve le sujet inspirant,
    ou révoltant, c’est suivant ; car régulièrement il est vrai que j’ai besoin de partager ma colère, ma tristesse, mes idées.
    Je continue donc puisque vous m’y autorisez…

    Concernant Nicolas Hulot, sa participation au Gouvernement Macron
    a été ce qu’elle a été ; l’échec n’existe pas, seulement des expériences.
    En tout cas, il a le mérite d’avoir essayé !
    Le positif, c’est qu’il a pris conscience que sa place est ailleurs : à lui d’inventer ce nouveau rôle, plus proche de ce qu’il nous a donné à voir (je l’appréciais beaucoup quand il commentait les paysages du haut de son hélicoptère) !
    Quant à sa Fondation, qui est-on pour se permettre de lui jeter la pierre ? L’argent peut être une très belle énergie quand elle est bien utilisée (d’ailleurs je n’ai aucune idée de ce qu’il gagne ni de ce qu’il fait de ses revenus : à chacun sa liberté et sa conscience dans ce domaine).

    OUI, c’est très compliqué pour bien des raisons, mais la question de l’Ecologie est tellement transversale, apolitique, chargée de sens, qu’elle devrait être traitée de manière MONDIALE, en lien avec tous les continents.
    C’est bien pour cela que « ça rame » depuis tant d’années. Il s’agit de préserver et sauver la PLANETE, c’est pas rien, HARMONISER les actions mondialement. Le problème, c’est que les orientations politiques sont encore trop axées sur les intérêts financiers de quelques uns au détriment d’une multitude d’autres (la manne des ressources naturelles, les multi-nationales,…). Et le facteur humain, animal, végétal, minéral, arrive encore en bas de la liste des priorités !
    Enfin, tant qu’on n’aura pas une vision à long terme des phénomènes climatiques,
    on ne réussira que des saupoudrages inefficaces et illusoires. Comme l’a exprimé M. Hulot, on ne soigne pas de la même façon une bronchite et un cancer du poumon, c’est une évidence.
    Place aux inventeurs, aux petits colibris, à tous celles et ceux qui vivent la POSITIVE ATTITUDE pour attirer le meilleur pour la TERRE, ça urge. Car si tous les terriens, en même temps, changeaient leurs pensées & leurs actes, le changement serait immédiat. YALLAH !
    J.P.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne