Archives
Statistiques Lamastre.net
8 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 143 aujourd'hui

Un  lecteur que je ne connais pas personnellement a fait passer ce commentaire suite à l’article sur les bienfaits du quinquina, et sur l’Institut Vivarois Infection du  un avril, je le mets en  ligne en  le remerciant de son adhésion  contributive

 

Ah que voilà du bon savoir vivre, dans la bonne humeur…en ce doux pays Lamastrois…

L’esprit carabin, ne saurait se perdre.

Un bon clin d’œil, à l’exode rural qui vide nos traditions.

Toubib, or, not toubib ! Drame d’existence en nos campagnes.

Car autrefois,

Dans tous les «  foyers », ( pas d’infection, ceux de l’âtre ) nous savions pratiquer, fabriquer la Quintonine…enfants nous en avions l’initiation à l’apéritif, pendant que les grands utilisaient d’autres «  fioles »  …alambiquées : Avec les extraits « Noirot » pour les dames et d’autres plus anisées  « colportées » sur les marchés et champs de foire, pour les messieurs.

«  Cordes…pierres à briquet…tu veux…. » ah ! sous la blouse du maquignon de la débrouille…

Au niveau national ? Dans  les années 1950…un monument…publicitaire avec le cyclisme ! le malicieux Italo-Stéphanois, Raphael Geminiani…avait promotionné .le Saint-Raphaël Quinquina…associé à Gitane ! Ainsi qu’aux Grands prix de la montagne : «  Gauloises longues »…puis le chocolat Poulin…des narco-caravaniers ! Ce même Géminiani qui fut sauvé de la Malaria contractée en Afrique, par la quinine, alors que Fausto Coppi, mourut, faute d’en avoir accepté la prise. Juste retour sur investissement, pour le «  grand fusil ».

quinquina RTioub LAMASTRE geminiani

Les coloniaux luttaient contre le « palud », avec la quinine, fortement associée aux fermentations d’orges Écossais, ou, autres préparations Charentaises : pas les pantoufles…les eaux qui coulent des chaudières spécifiques  du côté de Cognac.

Le tour de France perdure à ces informations de hautes importances, au bon peuple ébahi au bord des routes.

Ardéchois, aujourd’hui, nous sommes rassurés avec Cochonou !

Les valeurs sportives s’associent à ces découvertes énergisantes…

Paul Ricard, n’avaient pas encore tracé son grand prix de France…pour la surenchère…et les coupes  européennes de rugby le développement des flots de  cervoise, non plus.

Heureusement, l’Ardèche vertueuse, prodigue ses eaux minérales, effervescentes, ou plates, et, même ses sources miraculeuses en terre de St Régis.

Alors, professeur, ça vous gratouille, ou, ça vous chatouille ?

Votre cercle œnologique, saura vous soutenir dans vos recherches, se souvenir qu’un St Joseph se nommait à l’origine le vin de Mauves…

La vertu, par les plantes…Nos bons moines ne s’y trompèrent pas…

Et Rabelais ne fut-il pas Tournonais, en son temps…

Au reveire,

Jean-René

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne