Archives
Statistiques Lamastre.net
13 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 227 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘craonne lamastre’

Alors comme ça il en est qui vole les fleurs des victimes de la guerre de 14-18 à LAMASTRE 07270 ……..un 11 Novembre 2017 !!!!!

Curieux comme d’un côté se dégage un immense consensus pour dire la boucherie infâme que fut cette première guerre mondiale ….(le dernier film d’Albert DUPONTEL :  «au revoir là-haut» le montre magistralement ) et d’un autre côté , des gens , se pensant sûrement biens comme il faut, n’ont pas hésité à systématiquement enlever les 40 œillets rouges dispersés sur le monument aux morts de LAMASTRE en cette fin de matinée du 11 Novembre 2017 . Œillets et petit cadre en hommage aux mutins de 1917 et à tous les fusillés de 14-18 ,tout cela supprimé dans l’après midi .

170 morts pour la commune de LAMASTRE et combien d’estropiés , combien de «secoués» dans leur tête? Sur une population d’environ 3700 personnes, il a du partir sous les drapeaux environ 500 hommes valides et âgés de 20 à 35 ans . Combien parmi ces hommes ont eu la colère, le désespoir, la peur au ventre et la haine aussi sous le mépris des gradés donnant des ordres stupides et inutiles, combien ont eu le courage de dire NON, de dire ça suffit … ???… ces courageux là ,, groupés ou solitaires font tout autant partie des victimes de guerre que les autres .

claude terenzio craonne lamastre

Il faut être bien ignorant et même plus …… pour penser que les poilus mourraient en criant « vive la France » ……..Il ne criaient pas toujours , n’en avaient pas le temps et c’est plus certainement leur mère ou leur femme qu’ils appelaient ou tout simplement disaient -ils ….Merde !

Claude TERENZIO

une des chanteuses de la chanson de Craonne et porteuse d’œillets rouges

 

Cérémonie du 11 novembre à Lamastre.

 

Ce samedi  Lamastre a commémoré comme le veut la tradition républicaine le 11 novembre.

Cette date rend hommage à tous les disparus de toutes les guerres qui ont marqué la mémoire de tous les citoyens.

Cette année les lamastrois ont innové,  du moins une partie d’entre eux et la cérémonie s’est déroulée en  2  temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’abord l’officielle et traditionnelle, la « ON » avec comme d’habitude :

Le rassemblement des anciens combattants devant la mairie derrière les drapeaux des associations locales, les Pompiers en  uniforme, les élus municipaux et les citoyens. Le nombre des anciens combattants diminue, ce qui peut constituer une satisfaction car elle correspond à l’absence de conflit majeur impliquant des appelés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis le défilé jusqu’au monument aux Morts où l’inoxydable Fanfare, dont le nombre d’exécutants diminue aussi, nous attendait.

Mise en place habituelle avec la lecture des messages gouvernementaux et le discours de M le Maire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On peut  voir dans ces discours une forme d’aphorisme à la Desproges puisque pour apprécier  la paix il faut quelle suive une « bonne guerre ».

Hymne national, minute de silence et moment de recueillement partagé étayent cette cérémonie du souvenir. Nous ne sommes plus en guerre ouverte, ni en guerre froide mais les conflits persistent et le 13  novembre au Bataclan est là  pour nous rappeler que la Raison n’a pas encore gagné.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après cette cérémonie traditionnelle  un groupe de Lamastrois a apporté sa contribution émotionnelle en  mettant en  lumière et en honorant les mutins et les fusillés du conflit. Cette part d’ombre de notre histoire est régulièrement évoquée par les historiens. Il s’agit de parler de la parodie de justice, aux mains des militaires, qui a conduit à l’exécution soit ciblée, soit par décimation de plus d’un  millier de soldats qui avaient  milité contre l’aveuglement de l’état major dans sa chère conception de la « Chair à canon ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une chanson, le  « chanson de Craonne » a été écrite pendant le conflit pour dénoncer les horreurs de cette énorme boucherie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elle a été chantée au  monument aux morts par le groupe, de nombreux œillets rouges ont été ensuite déposés au  pied du  monument. Moment d’émotion  pour les citoyens restés pour cette deuxième partie de la cérémonie.

Pour refaire l’histoire de cette tragédie dans la tragédie il faut chercher des indices ténus. Le premier politique à avoir évoqué cette mémoire dans l’exercice de ces fonctions officielles est Lionel Jospin en tant que premier ministre en 1998. Du point de vue littéraire le premier à en avoir parlé une décennie après le conflit est Jean Norton Cru  qui a écrit en 1929 « Témoignage » et « Témoins » qui remettaient en question le concert  de louange qui embaumait le conflit 14-18. Ses écrits occultés par l’état d’esprit du moment n’ont été remis à l’honneur que dans les années 70. Pour information Jean Cru est né à La Batie d’Andaure…. Du  point de vue cinéphilie il faut se remémorer le film de 1957  de Stanley Kubrick « les sentiers de la Gloire » qui dénonçait  l’aveuglement des gradés et  l’inique justice militaire de l’époque, ce film avait été interdit en France à sa sortie.

Au 21 siècle les militaires ont évolué dans leur conception de l’humain car actuellement tout est fait pour  protéger les soldats et limiter les pertes  des armées constituées. Cette évolution est surement induite par ces prises de position courageuses.

Cette cérémonie « OFF »  s’est déroulée comme la chanson de Craonne  dans un état d’esprit pacifiste et léger comme le  songe d’un vivre ensemble.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Une seule ombre à ce moment de paix partagé, une main anonyme a fait disparaitre le jour même le panneau commémoratif et les œillets déposés au  pied du monument. Cette main anonyme mais pas innocente devait être bien  ignorante de l’histoire et dépourvu d’esprit éclairé  pour profaner cet hommage et en quelque sorte  re fusiller les fusillés.

Il aurait  pu  laisser les œillets, ils étaient rouges garance.

J’espère qu’il lira ces quelques lignes.

Raymond Bouit.

 

visiteur(s) en ligne