Archives
Statistiques Lamastre.net
11 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 514 aujourd'hui

c’est pas glorieux de copier, et pas vraiment dans mes habitudes , mais là c’est nouveau et ça vient de sortir :

Voici le compte rendu de la prochaine réunion de l’UPV , comme quoi  les anciennes habitudes totalitaires  peuvent resurgir à la faveur d’un confinement  imposé par la tyranne COVID et faire le bonheur de tous, avec humour bien sûr:

Publié par Université Populaire du Vivarais

Il semblerait que, peut-être, avec un peu de chance, si tout se passe bien, nous allons déconfiner !

Quel beau verbe ! Quel superbe néologisme ! Il faut dire, qu’en la matière, l’époque est florissante. Presque chaque jour on nous invente de nouveaux mots. Si « bravitude » a vite été oublié, d’autres, tous plus ridicules les uns que les autres, font florès et nous sont assénés en continu. De « présentiel » à « distanciel » en passant par « cluster », « féminicide », « liker », « kiffer », j’en passe et des meilleurs, notre belle langue n’arrête plus de s’enrichir. Et je ne dirai rien sur ces mots que l’on féminise à tour de bras et qui  rendent cette langue non pas vivante mais « charabiesque » (néologisme de ma création que j’assume pleinement afin de participer, moi aussi, à cette merveilleuse évolution).

Nous allons déconfiner, disais-je. Et si l’on déconfine, nul doute que les activités de l’UPV vont pouvoir reprendre.

Et voila notre président qui se lance à la recherche d’une salle pouvant accueillir une réunion qui scellerait nos retrouvailles. Voici le compte-rendu de cette première réunion de la première année de la troisième décennie  du XXIè siècle.

Ben quoi ? Faire un compte-rendu à l’issue d’une réunion c’est ringard. A l’heure où tout va toujours plus vite le faire, non pas a posteriori mais a priori c’est quand même d’un autre niveau, non ? Et puis j’en connais un, Bernard notre sémillant secrétaire, qui s’en réjouit déjà se disant :

– Si c’est déjà fait, je n’aurai pas à m’y coller !

Faute de mieux, c’est dans cette salle gigantesquement trop exiguë du centre culturel de Lamastre que les adhérents ont été convoqués. Malgré les conditions d’accueil : masque obligatoire, lavage des mains au gel hydroalcoolique, pas de café ni de petits  biscuits, les adhérents ont répondu nombreux à l’appel du président.

Comme on pouvait s’y attendre, il n’y avait pas assez de chaises pour tout le monde ; quant à la distanciation nous n’en parlerons pas tant nous étions tous agglutinés les uns aux autres !

Alain eut bien des difficultés à obtenir un peu de silence pour pouvoir lancer la réunion, mais à peine avait-il commencé que les bavardages incessants de Julie et Patricia vinrent relancer le brouhaha.

Le calme enfin revenu, la réunion débuta par le bilan des activités 2020-2021. Il fut alors rappelé que, malgré les conditions sanitaires, l’assemblée générale de septembre avait pu se tenir normalement. Il n’en fut pas de même, comprenne qui pourra, pour le forum des associations qui put se tenir à Vernoux mais pas à Lamastre !

Après ? Le trou noir ! Plus rien. L’UPV est entrée en hibernation. Quoique…

Jamais avare de nouvelles bonnes idées, Bernard proposa aux adhérents de maintenir le lien en donnant libre cours à nos pensées ou à notre imagination en rédigeant de petits textes sur tout et n’importe quoi, histoire de continuer à partager le savoir dans la convivialité.

Le succès fut au rendez-vous, à tel point que notre président propose que tous ces écrits soient regroupés dans un petit fascicule et pourquoi pas édité. Proposition adoptée à l’unanimité !

Je me permets un petit aparté, privilège du rédacteur, pour soumettre une question à la réflexion de tous. Il me semble, mais ai-je raison, qu’il y eut plus de contributions lorsqu’un cadre plus précis a été donné : utiliser dans son texte une liste de mots bien définie, que quand nous étions libres d’écrire ce que bon nous semblait ?

Aurions nous, malgré notre expérience de la vie, des difficultés à jouir pleinement de toute liberté et nous serait-il plus facile de répondre à un exercice lorsque l’on est encadré ? A méditer….

Le président fit ensuite le constat qu’il était bien trop tard pour avoir quelque velléité d’organiser quoi que ce soit avant l’été, et qu’il lui paraissait préférable de se tourner d’ores et déjà vers l’exercice 2021-2022… en espérant qu’il serait moins perturbé que le précédent.

Ainsi, nous proposa-t-il de nous retrouver pour une dernière réunion du présent exercice, réunion où il nous soumettrait  un projet de programme que nous pourrions amender et adopter en assemblée générale en septembre prochain. Proposition adoptée, une nouvelle fois, à l’unanimité.

Il fut alors décidé de clore cette réunion, la date et le lieu de la suivante devant nous être communiqués dès que notre président aura trouvé une salle disponible pour nous accueillir.

Jean-Marc MONTOYA

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne