Archives
Statistiques Lamastre.net
8 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 378 aujourd'hui

La lecture critique d’article est un exercice « imposé » aux étudiants afin de développer leur sens critique et affiner leur esprit de réflexion, plus qu’une dissertation sur un thème  il s’agit de discriminer dans une proposition d’autrui le vrai du faux et de lire entre les lignes.

accroche4

Le bulletin municipal N° 17, appelé Commun’infos  que nous venons de recevoir est un modèle du genre pour ce type d’exercice. Le bulletin municipal est un bon moyen d’informer le citoyen des réalisations municipales, des projets, en gros de l’utilisation des fonds et de l’activité des élus et des employés municipaux, et c’est donc un outil indispensable pour la communication, et aussi  c’est de bonne guerre pour «un peu de propagande ».

Précisons que le Maire est rédac en chef, et que le financement en est communal, il convient donc de la lire avec attention.

Deux articles m’ont particulièrement intéressé :

– celui sur l’Hôpital où j’ai été cité en tant que président de la Commission Médicale représentant donc les agents médicaux et paramédicaux de la structure, et  nous en sommes  confortés; la remarque que je ferais c’est qu’il y a un oublié notable dans l’article  et j’en suis conforté ; c’est la rubrique « lire entre les lignes »…

– celui sur le parking de la rue Chalamet dont le coût  brut de décoffrage de 163 000 €  m’a interpellé : on nous annonce un dossier trainant depuis 1992 (municipalité Poyet) et qui aboutit en 2010 soit en 18 ans avec entretemps quelques aléas dont on pourrait décliner le coût éventuel :

                -le coût des travaux initiaux de l’entreprise Rochette dont la pelle mécanique avait été impliquée dans l’éboulement,

                -le coût des frais de justice consécutifs  au procès qui a suivi cet accident  et destiné à partager les responsabilités entre le donneur d’ordre mairie et l’exécutant  entreprise,

                -le coût de l’indemnisation des riverains mitoyens après l’éboulement, leur relogement et la sécurisation de  leurs immeubles, en particulier Mme et Mr Chanal.

                               *Mon questionnement est simple est-ce que tous ces aléas sont compris dans les 163000 € annoncés ? La réponse est probablement dans les budgets municipaux précédents mais il est difficile pour un béotien comme moi de s’y retrouver, d’où mon interrogation ; c’est la rubrique « discriminer ».

parking

 Pour ceux qui ne l’ont pas reçu  http://www.lamastre.fr/IMG/pdf/Bulletin-municipal-17.pdf    Bonne lecture à tous.

Raymond Bouit

4 réponses à to “Lecture critique d’article.”

  • michèle cadier dit :

    Un éditorial esquisse la ligne de conduite de l’éditeur, du responsable du journal ; dans le cas de commun’infos l’éditorial nous parle des orientations et des choix de notre commune.
    Un maire est le représentant de tous, le rassembleur, celui qui est à l’écoute de tous ses administrés qu’ils soient de sa couleur politique ou non ; or dans commun’infos de juin 2009 numéro 15 l’éditorialiste avait déjà pointé le doigt sur les nantis. Dans le dernier commun’infos numéro 17 ce sont maintenant ceux qui ont la science infuse, les oligarques bien pensants qui sont nommés. Il faut nous en dire plus ou ne rien dire ; qui sont ces gens, ces boucs émissaires que l’on désigne, ces mal pensants de la commune ?
    Le nanti c’est peut être le voisin qui a une plus belle voiture, un plus grand champ, une plus belle maison celui qui est en meilleure santé. La science infuse, qui la possède ? Le professeur l’instituteur, le médecin, le maire le pasteur ou simplement celui qui parle plus fort que l’autre. Nous sommes tous des nantis ou des privilégiés pour quelqu’un.
    Est il bon de diviser et de monter une partie de la population contre l’autre, le maire n’est il pas là pour faire régner l’ordre et la bonne entente ?
    Le langage populaire dit : « diviser pour régner »
    Dans notre commune faudra- t- il choisir entre oligarchie ou monarchie, ne pourrions nous pas tenter la cohabitation démocratique ?

  • Jacques Deloche dit :

    Commentaire bref sur le contenu d’un bulletin de campagne, qui, comme d’habitude, est une succession de niaiseries et de lieux communs dithyrambiques destinés à combler les pages : le coût du déneigement y côtoie les animations de l’été … C’est dire …
    Je préfère m’arrêter plus longuement sur le si attendu Edito, à chaque numéro plus délirant…
    Passons sur le style approximatif qui en dit long sur la maitrise du vocabulaire et de la construction grammaticale…
    L’important, c’est de montrer ses références : tiens voilà qu’IL fait maintenant dans l’Histoire… ! moi qui le savais seulement féru d’Opéra…
    « Revenez les pieds sur terre(!!!), Oligarques à la science infuse… ». Comprenne qui pourra… mais science infuse, ça sonne bien… avec un accent et un accord, ça fait infusée… comme la tisane qu’on fait ingurgiter aux Lamastrois, distribuée avec une rigueur méthodique de mégalomane en quête de reconnaissance. (regardez donc les photos…) Et tout ça avec l’assentiment béat d’un Conseil Municipal léthargico-panurgique.
    A défaut de vous raconter, Monsieur le Directeur de la Publication, la parabole de Luc, celle de « la Paille et la Poutre », je préfère finir moi aussi avec une morale : « Charité bien ordonnée commence par soi-même »… comme par exemple pour le coût de fabrication de ce bulletin… là, vous arrivez à me comprendre, n’est-ce pas ?
    Au fait, Monsieur le Maire, en citant « le Lion et le Rat », vous vous mettez de fait dans la situation du rat… étonnant, non ?

  • duangrev dit :

    La petite tirade acide sur les « nantis » ou sur les « bien pensants infusés »est désormais un passage obligé de l’Edito.On pourrait en rire et conseiller simplement à l’auteur de s’abstenir de ce type d’exercice littéraire qui constitue une tâche d’intellectuels (catégorie honnie et dont il se défend de faire partie).Mais cela ne fait pas vraiment rire si comme moi on partage l’avis de Michèle;c’est plutôt grave de vivre sous le « règne »de quelqu’un qui s’attache à diviser les gens en fustigeant des catégories de personnes tout droit sorties de son imaginaire (sans doute par dépit de ne pas en faire partie).
    En matière de démocratie on fait mieux.Les plus grands maitres de la chasse aux intellectuels,aux nantis ou tout simplement à ceux qui ont la mauvaise idée d’avoir une pensée critique ne furent ils pas Staline ou Pol Pot ?…

    Pour ce qui est du contenu de la plaquette de campagne:

    -Nous sommes ravis d’être tenus au courant de l’état d’entretien des ampoules de l’éclairage public,on sort enfin de l’obscurantisme,ça c’est de l’info !…

    -Page 19 la photo du maire devant l’Elysée ça fait rêver !….

    -Page 5 une photo des nouveaux locaux de la Crèche sur laquelle on voit uniquement des conseillers municipaux nous interpelle un petit peu ; ce genre d’équipement (ainsi que le Gymnase) ne mériterait-il pas d’être inauguré en conviant la population c’est à dire tous les bénéficiaires de ces belles réalisations ?….ce serait une occasion de se rassembler, plutôt que de se diviser…

    -Enfin pour la rubrique « auto-célébration » , en marge du concours « village fleuri » pour lequel nous avons brillé il semble qu’il y ait une omission car il n’est pas fait allusion au « concours départemental du bon goût »pour lequel notre village a une petite longueur d’avance avec des réalisations telles que les « Blue Jeans Pot de Fleur » et le portail métallique de la rue du Savel éclatant de « sobriété » !…

    En tout cas si l’on repense au coût de fabrication d’une telle plaquette,évoqué dans le commentaire précédent,il est sans doute des imprimeurs en retraite qui si ils avaient connu pareille aubaine à leur époque voleraient en Falcon 900 plutôt qu’en Cessna !….

    Olivier Bucaille.

  • P.ROUCHOSSE dit :

    Ah rien de tel qu’un torchon à bruler pour nous réveiller!
    Je n’ai pas eu le plaisir de lire la prose en direct, ne le recevant pas.Hé oui sachez lamastrois qu’il ne suffit pas de travailler et de payer des impôts ou des taxes professionnelles et autres à Lamastre pour recevoir le bulletin municipal, il faut être electeur, seuls ceux-là sont interessants…Ce qui explique,sans doute, comment sont reçus les visiteurs et autres touristes!

    Oligarques,monarques,autocrates,Staline, Pol-pot…Curieux comme les idées s’associent,j’ai plutôt pensé Ubu, pour la cour sans doute:il n’est pas de roitelet sans faiseur de roi.Mais cela pourrait finir par Arturo Ui et sa résistible ascension.Moins drôle,mais tellement dans l’air du temps…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne