Archives
Statistiques Lamastre.net
6 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 745 aujourd'hui

 

energie assoc

Corine Colas , association « le beurre des épinards » 

 

4 réponses à to “Fête des énergies le 16 avril.”

  • BDE dit :

    Communiqué de presse, Lamastre, le 11 avril 2011

    Sujet : Prêt de la grande salle du centre culturel de Lamastre – suspicion d’un abus de pouvoir qui enfreint le Code Général des Collectivités Territoriales

    Notre association « le beurre des épinards », domiciliée à Lamastre, existe depuis plus de 2 ans, notre vocation est d’organiser et promouvoir des solidarités, mais aussi de favoriser et soutenir le développement de projets locaux et de mettre en réseau les initiatives.

    Dans le cadre de notre activité nous avons prévu « une fête des énergies collectives et communicatives » où seront présentés des initiatives et projets locaux pour finir par une soirée festive.

    Depuis le mois de décembre 2010 nous avons fait toutes les démarches nécessaires auprès de la mairie, pour obtenir le prêt de la grande salle du centre culturel de Lamastre. Monsieur le maire nous a donné un accord de principe pour le 16 avril avec confirmation au plus tard le 04/04/2011. Et à ce jour nous n’avons toujours pas de confirmation ni de contrat de mise à disposition de cette salle.

    Le 05/04/2011, après un signal d’appel téléphonique sans message de la mairie, Corine Colas (un des membres du collectif dirigeant de l’association) se présenté au secrétariat de la mairie. La secrétaire principale l’a reçu et lui a signalé, de la part de Mr le maire, qu’il refusait la mise à disposition de la salle et ce, pour des « raisons personnelles ». Sans plus d’explication ni écrits qui l’attestent.

    Nous soupçonnons fortement un abus de pouvoir qui enfreint le Code Général des Collectivités Territoriales:

    « La commune doit en tout état de cause, sauf si une discrimination est justifiée par l’intérêt général, veiller à l’égalité de traitement entre les associations, syndicats et partis politiques, dans sa décision d’octroi ou de refus sous peine d’être sanctionnée par le juge administratif. …

    Un refus de location ou de mise à disposition d’une salle municipale à un particulier ou à une association doit être expressément motivé par des considérations fondées » (jurisprudence du 15 octobre 1969).

    Nous sommes déterminés, malgré tout, à faire notre possible pour que cette fête ai lieu à Lamastre comme tel est notre droit. Nous nous sommes rapprochés de la sous-préfecture pour nous renseigner sur la légalité de ce refus. D’ors et déjà nous pouvons vous annoncer que si la fête n’a pas lieu dans la salle prévue nous manifesterons notre mécontentement ce jour là et  nous assurerons notre programme même dans d’autres conditions mais toujours à Lamastre pour faire valoir que les bâtiments communaux ne sont pas la propriété privée de Mr Vallon.

    Pour cela nous avons déposé une déclaration de manifestation auprès de la préfecture pour le samedi 16 avril à partir de 10.30h dans le centre de Lamastre.

    Corine Colas pour l’association « le beurre des épinards »

    Compte rendu des différentes démarches pour obtenir le prêt de la grande salle du centre culturel de Lamastre.

    1. Nous avons, dès le 20/12/10, demandé à la mairie de réserver la grande salle du centre culturel de Lamastre pour le 12 ou le 19/2/11.

    2. Sans réponse, le 10/01 Corine Colas et Hervé Bourg ont interpellé le premier adjoint responsable de la culture, Mr Chausson, celui-ci nous a affirmé que la salle était réservée aux associations membres de l’office municipal culturel.

    3. Après renseignements auprès de la préfecture nous confirmant que nous avions accès à cette salle comme toute association de Lamastre, et au vu du règlement du centre culturel, nous avons réitéré notre demande le 13/01/11 par lettre recommandée avec accusé de réception auprès du premier adjoint.

    4. Le 2 février Monsieur le Maire nous répond enfin, en nous rappelant son autorité et nous donne son accord de principe pour la mise à disposition de la salle le 16/04/11 avec une date butoir pour une confirmation le 4/04

    5. Le 21/02 nous avons demandé notre adhésion à l’office municipal culturel de Lamastre.

    6. Sans aucunes nouvelles depuis, mardi après midi, soit le 5/04/11, après un signal d’appel téléphonique sans message de la mairie, Corine Colas (un des membres du collectif dirigeant de l’association) s’est présenté au secrétariat de mairie. La secrétaire principale l’a reçue et lui a signalé, de la part de Mr le maire, qu’il refusait la mise à disposition de la salle et ce, pour des raisons « personnelles », sans plus d’explications et sans écrits qui l’attestent. Madame Colas a demandé à voir le maire, celui-ci n’était pas disponible et une demande de rendez-vous était prise.

    7. La date étant passée et faisant abstraction de la signification verbale transmise par la secrétaire, nous avons envoyé, dès mercredi 6/04, une lettre recommandée considérant le prêt de la salle comme acquis à la date prévue et demandant un rendez-vous pour la signature du contrat.

    8. Ce même jour, le 6 avril, Corine Colas et Marc Louet se sont présentés à l’accueil de la mairie et ont pu constater sur l’agenda de réservation de la salle que celle-ci était de nouveau libre à cette date puisque le nom de notre association était effacé, aucun autre nom ne le remplaçait et une grande croix rouge barrait la case du 16/04.

    9. A ce jour nous n’avons pas de réponse valable à notre dernière lettre.

    Lamastre, le 11/04/2011
    Corine Colas

  • BDE dit :

    Communiqué de presse n° 2, Lamastre, le 15 avril 2011

    Décision du tribunal administratif de Lyon:
    suspension de la décision du maire de Lamastre et mise à disposition de la grande salle du centre culturel à l’association «le beurre des épinards » pour la « fête des énergies collectives et communicatives »

    Le 12 avril à 15.30h, soit 4 jours avant la fête planifiée par l’association, nous étions informés par lettre du maire, transmise en main propre par le garde-champêtre, que « la grande salle du centre culturel ne sera pas mise à disposition de votre association le 16 avril prochain », sans plus d’explications.

    Après une première demande qui date du 20 décembre de l’année dernière, sans réponse.
    Une deuxième demande par lettre recommandée le 13 janvier et le 2 février un « accord de principe » du maire, enfin par écrit, avec une confirmation annoncée au plus tard le 4 avril . Dans chaque courrier nous avons demandé un rendez-vous avec le maire et même un « entretien qui permettrait de clarifier tous les malentendus éventuels ». nous n’avons jamais été reçus.

    Le comportement de la mairie ne nous a pas laissé d’autre choix que de demander justice auprès du tribunal administratif, dans ce cas d’urgence, par un juge de référé. Notre demande de suspension de la décision du maire a été faite le mercredi 13 et l’audience a été fixée pour ce jeudi 14 après-midi.

    Jeudi matin à 11h15, le jour même de l’audience, nous avons reçu le dossier de la défense et nous y avons découvert la copie d’une lettre de l’OMC (office municipal culturel) qui demande la salle « dans le cadre de nos activités culturelles » également pour ce samedi le 16 avril. Signée le 1 avril (!) par le président de l’OMC et premier adjoint du maire, Mr. Chausson. Cette lettre pour montrer que la salle était déjà occupée par une association dite « prioritaire » et donc pas disponible pour notre fête.

    A ce propos nous sommes désolés pour Mr Chausson, il ne pourra pas disposer de la salle pour l’évènement qu’il prépare en secret depuis le 1er avril, mais comme personne n’était averti de la teneur de l’activité culturelle en question (qu’il n’y avait aucune publicité) ce n’est pas très grave, cela lui évitera de rester tout seul dans la salle toute la journée et une partie de la nuit de samedi pour justifier de sa réservation surprise.

    Dans l’audience nous avons pu démontrer notre bonne foi pour trouver un accord avec Mr le maire et aussi notre détermination à faire appliquer la loi selon le principe d’égalité.

    Le tribunal n’a pas suivi l’argumentation de l’avocat de la mairie qui demandait de rejeter notre requête et de condamner l’association à payer à la commune la somme de 1200 €.

    Le tribunal a ordonné la suspension de la décision du maire de Lamastre et a ordonné « à la commune de Lamastre de mettre à la disposition de l’association LE BEURRE DES ÉPINARDS la grande salle du centre culturel en vue de l’organisation le 16 avril 2011 de la manifestation FÊTE DES ÉNERGIES COLLECTIVES ET COMMUNICATIVES ».

    Nous saluons cette victoire de la loi et nous regrettons le comportement du maire qui nous a obligé à réclamer notre droit auprès du tribunal administratif. Cette énergie aurait été beaucoup plus efficace pour des réalisations constructives.

    Nous voulons aussi souligner que cette procédure d’urgence est entièrement gratuite, qu’il n’est pas besoin d’être assisté par un avocat et donc, si la commune a eu des frais d’avocat c’est de son bon vouloir. Mr le maire ou un de ses adjoint aurait très bien pu se défendre seul, encore aurait-il fallu qu’il assiste à l’audience et se sente sûr de sa bonne foi comme nous, nous l’étions.

    Encore une fois, nous renouvelons, notre proposition à la municipalité de créer une situation où les différences ne sont pas utilisées pour monter les uns contre les autres, bien au contraire, où les différences sont perçues comme une chance pour une vie communale riche en idées et en initiatives où tout le monde aurait sa place.

    Alors nous invitons toute la population à notre fête pour trouver et développer nos énergies collectives et communicatives, ce samedi à partir de 15h dans le centre culturel. Et pour festoyer le soir venu. Le programme des artistes intervenants est super, de la musique cajun, irlandaise, de la chanson ,… un défilé de mode (???) et des surprises…

    Corine Colas pour l’association « le beurre des épinards »

  • P.ROUCHOSSE dit :

    Un grand bravo à vous, il y a des jours où l’air semble plus léger à Lamastre,c’était le cas aujourd’hui,continuer à faire souffler ce vent frais demain,ça fait du bien!!
    Bon esprit, efficacité, humour, tout y est, chapeau bas.

  • sophie dit :

    Bravo. Votre démarche a permis de faire respecter la loi à Lamastre et va servir à tous !
    Monsieur le Maire s’est fait représenter au tribunal par un avocat, qui va payer ses honoraires ?
    Sophie Brun.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne