Archives
Statistiques Lamastre.net
7 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 621 aujourd'hui

Cette semaine lamastre a vécu aux accents du vélo avec deux manifestations : le départ du critérium du DL et une animation par une association « lao » qui s’implique dans le recyclage  des vélos et la promotion de ce moyen de transport écolo.

Deux animations ayant attrait aux vélos bien différentes l’une de l’autre.

Le déroulement des 2 manifestations m’a inspiré un petit d’édito en forme de leçon de citoyenneté comme on en reçoit parfois sur nos deniers municipaux.

Pour la première animation du mardi le départ du critérium du Dauphiné Libéré organisée par ASO , société privée à but lucratif basée à Issy-les-Moulineaux la municipalité avait tout mis en œuvre : suppression de marché , mise à disposition du centre ville et de ses 4 places , stands promotionnels  et  donné  à la société un chèque de 30 000 € en partie subventionné, c’était une belle animation et une belle épreuve sportive malheureusement mal couverte télé visuellement.

Pour la deuxième animation du samedi organisée  par une association de 1901 « Lao »  la même municipalité de lamastre a refusé l’implantation d’un stand sur la place de la mairie le samedi  en argumentant sur le fait que l’association était basée à St Prix.  🙁

Deux manifestations aux antipodes l’une de l’autre et deux attitudes municipales elles aussi aux antipodes et à  décrypter : pourquoi à l’heure de la communauté de communes  du pays de Lamastre les décideurs municipaux refusent une autorisation à une association qui a le malheur  de siéger hors Lamastre, et peut-être aussi probablement d’être étiquetée un peu « bab »…

Mais c’est sur les suites qu’il convient de se pencher en effet la mairie qui devrait représenter localement la république et s’inspirer de ses devises à savoir égalité et fraternité est un peu  en défaut sur ce coup : refuser à une toute petite assoc pleine de bonne volonté et pétrie d’idéal,  sur des prétextes fallacieux et opposables facilement à 5 jours d’écart,  une occupation gratuite du domaine public a obligé celle-ci à trouver une solution..

La manifestation, pacifique précisons,  a pu avoir lieu car une terre d’accueil a été trouvée, la bourse d’échange, la récupération des épaves, la présentation de vélos  utilitaires et électriques se sont bien déroulées,

 

c’était parfait dans une ambiance très sympa propice à la réflexion.

Mais le plus antinomique c’est que le ou les décideurs municipaux, habituellement drapés dans leur légitimité républicaine mais ici ne respectant pas les devises égalité et fraternité ont aussi loupé l’idéal laïc spécifique de notre gouvernance française car l’association a été accueillie dans ….les locaux orientés confessionnellement  du presbytère protestant ….

 

Ce qui me permet de dire en aimant l’histoire que « les vélos promis à la réforme  ont été sauvés par une terre d’accueil imprégnée de l’Esprit de la Réforme ».

C’est quand même dommage pour la Res Publica et l’ouverture d’esprit, ce n’était pas cher et pas polémique. L’édito induit un peu, mais c’est gratuit aussi et n’engage que le signataire ; le sectarisme et l’exclusion faisant le lit du communautarisme et éloignant de l’esprit républicain.

En conclusion pour l’assoc Lao il faut continuer car le vélo n’ a que  des avantages : moyen de transport écolo  et exercice plein de bienfaits pour la santé; quand au lieu de la manifestation trouvé « par défaut » il était parfait. Merci à Mme et Mr Martel pour leur hospitalité.

Raymond  Bouit

 

3 réponses à to “« L’édito d’ici bas »”

  • duangrev dit :

    Dans la série « vélo »…
    Grosse inquiétude ce 13 juin, rue Olivier de Serres…
    Où sont passés les vélos?
    S.O.S.
    Quelqu’un pourra-t-il nous répondre?
    Stationnement interdit de 6h30 à 12h dans cette rue de Lamastre. On attendait, avec impatience, l’Ardéchoise (des jeunes?)
    Voire la balayeuse de la DDE…
    Rien pour l’instant… On réfléchit, rive gauche (???) un médecin(mal vu), des infirmières(bien vues), des dentistes(sans étiquette), des vétérinaires(très mal vus), AAD (pas en vue à la commune?). Rive droite(???), le Zig zag Bar , la pâtisserie Molès… Nos clients prennent peur de toutes ces interdictions, pourquoi cette restriction aujourd’hui?
    J’attends vos explications, car on est inquiets, simple mesure de rétorsion?
    On garde quand même le moral!
    Emmanuelle Bucaille

  • Max_D. dit :

    La liberté de la presse ne s’use que si l’on ne s’en sert pas! Donc bravo!

  • P.ROUCHOSSE dit :

    Excellent edito en effet et une fois de plus exemplaire de la politique municipale.Le problème reste que nous ne débattons toujours sur ce site et en général qu’entre nous.Est-ce débatre d’ailleurs? Comme toujours ,je crains que tes réflexions,Raymond,ne reste lettres mortes.Cette attitude de silence et de refus de toute confrontation d’arguments leur réussit plutôt d’ailleurs.Peu de lamastrois peuvent encore à ce jour dire qu’ils ne connaissent pas tous ces comportements d’exclusion.Alors qu’en penser?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne