Archives
Statistiques Lamastre.net
10 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 1023 aujourd'hui

Le tempo imposé par la lettre d’intention de la mairie de mettre un terme à la coopération avec l’École de Musique vient de se terminer par  un silence.

Et  oui en fait il ne s’est rien passé!

LETTRE JP vALLON ecole musique RESILIATION LOCAUX

La lettre initiale du 19 février signée par M Le Maire au nom des « élus de la majorité » avait mis le feu chez les partisans de l’école départementale de musique. Son  président Paul Barbary avait répondu à M le Maire par  un long argumentaire précis et détaillé.  cf   http://www.lamastre.net/2018/03/21/le-mur-du-son/

Il semble que cette lettre très technique, la mobilisation des musiciens, de leurs parents et les différentes publications internet  aient  porté puisque  à l’issue d’une réunion le 4 avril entre M le Maire et le président de l’École de Musique il a été convenu qu’effectivement il ne s’était rien passé.

La lettre initiale était le fruit  une mauvaise interprétation, surtout de la part des conseillers et des responsables de la culture,  d’une évolution des subventions régionales. Cette décision annoncée dans la lettre n’ayant pas été votée en conseil municipal elle n’avait pas de valeur officielle. Les conseillers n’auront donc pas à désapprouver une décision qui n’a pas été prise, ils auront seulement à approuver la continuation de la convention avec l’École de Musique. Dans mon  premier article je disais que la politique en général était compliquée, localement elle devient un peu ambivalente.

Voici l’article du Dauphiné Libéré du 7 avril qui abonde dans le bonheur, en scotomisant la problématique initiale.

barbary vallon dauphine libere

 

Et le communiqué officiel de lamastre.fr qui va encore plus loin et mettant en avant le volontarisme de l’OMC et du premier adjoint en charge de la culture.

lamastre.fr ecole musique communiqué

 

Donc « Dieu soit  loué » la Raison l’a emporté et tout est  bien dans le meilleur des mondes constructifs.

Il faut simplement rester vigilant.

R B.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne