Archives
Statistiques Lamastre.net
7 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 903 aujourd'hui

Articles avec le tag ‘hopital de proximite lamastre’

Projet de mutualisation de moyens entre les 4 établissements hospitaliers de Lamastre , Le Cheylard St Félicien et St Agrève.

Nous avions déjà rendu compte dans nos lignes de ce projet voulu par l’ARS ( Agence Régionale de Santé, Lyon): la lettre de mission de début 2014 précisait que « l’objectif est de pérenniser ces établissements de proximité qui ont toute leur place sur le territoire au regard du contexte géographique et rural ardéchois »

Les directeurs ont donc planché pendant 9 mois en associant a minima les forces vives des établissements.

Rappelons que ce projet de coopération a émergé suite aux difficultés financières de l’Hôpital de St Agrève qui est une structure privée participant au service public alors que les trois autres établissements sont des hôpitaux publics, la gouvernance de  ces  établissements est donc différente. Ce projet de coopération vise surtout les services « actifs » et plus particulièrement les services  SSR (Soins de Suite et Réadaptation) dont le financement dépend de l’ARS, alors que celui des maisons de retraite relève  du département. De plus ces services actifs s’appuient pour les trois établissements publics sur les médecins libéraux et pour l’hôpital privé sur des médecins salariés. Vous l’avez compris le rapprochement  n’est donc pas aussi simple que ça.

Ce vendredi  19 décembre les 4 directeurs entourés des personnes impliquées dans le projet: médecins, personnels et représentants syndicaux des établissements, avaient convié la presse pour un point de fin d’année, 3 médecins étaient présents Madjar ( St Fé), Sauzet ( Cheylard) et Bouit(Lamastre) , histoire de se tenir au courant du rendu du travail.

Après une présentation rapide des 4 établissements nous avons appris et c’est le plus  important que les 4 services de SSR ont obtenu la prolongation de leur agréments pour les 5 ans à venir en tant que services  polyvalents pour accueillir les populations de leur bassin respectif dans le cadre de leurs compétences , c’est-à-dire de la médecine et de la rééducation « générale ». Cette annonce a rassuré l’ensemble de l’assistance.

Les journalistes de media locaux  ont pu questionner les directeurs et échanger avec les professionnels de santé : les questions ont tourné autour du poids économique des établissements, qui sont souvent le plus gros employeur de la cité, (en comptabilisant  toutefois les agents de façon globale , EHPAD  compris). Les difficultés de démographie médicale ont bien sûr été abordées. L’accueil des détresses médicales au sein des CCNP Centre de Consultations Non Programmées ( St Félicien n’en a pas) va être conforté, l’accueil des internes a été présenté de façon positive (St Félicien et St Agrève  vont devoir se positionner ). Les plateaux techniques ont bien sûr été recensés avec la radiologie à St Agrève et au Cheylard (Lamastre a malheureusement vendu la sienne 5000 € pour un achat de 80 0000 et c’est  regrettable dans le cadre de cette discussion de globalisation). Les partages de praticiens et les consultations décentralisées ont été présentés,  les établissements les pratiquent déjà depuis longtemps mais avec des hôpitaux de référence différents selon la localisation : Lamastre vers Valence et Romans, St Félicien vers Annonay, St Agrève vers Annonay et le Puy ; Le Cheylard vers Valence et Privas.

La mise en adéquation de ces habitudes issues de flux migratoires des populations du XX ième siècle sera donc un écheveau à démêler.

Car en fait le prochain travail va consister  à présenter un projet médical commun aux 4 établissements et c’est là où va se situer le challenge de l’année 2015. L’ARS aimerait un rendu  pour juin 2015. Avec l’aide d’un consultant externe afin de de canaliser les idées des  soignants et mettre en musique un  projet « adapté » aux contraintes en premier lieu budgétaires.

Je pense que le délai est trop court entre février et juin, surtout que les médecins étant par définition prioritairement  auprès de leurs patients la réunionite ne pourra pas être aiguë.

En conclusion on s’oriente vers la création d’un Groupement de Coopération Sanitaire de moyens, cela devrait permettre de développer un partenariat surtout en mutualisant des fonctions administratives (achats, ressources humaines, formation continue,) mutualisations de fonctions logistiques (linge, restauration, transports) mutualisation informatique.

Par décret (article 26 du projet de loi relatif à la santé) les Groupements hospitaliers de territoire constituent une coopération  fonctionnelle obligatoire pour les établissements publics, il peut s’y associer les établissements médicaux sociaux (EHPAD)  et un établissement privé peut signer une convention pour s’y associer ( St Agrève).

Le «printemps des établissements » va donc être bien occupé par l’élaboration de ce projet médical commun de territoire, chaque établissement va bien sûr vouloir garder son existant, récupérer  des compétences transférées, pérenniser son activité  et éventuellement développer des compétences nouvelles si la démographie médicale et les échanges de praticiens le permettent et surtout si l’ARS le valide.

Les atouts  et points forts respectifs des différents établissements vont donc être discutés. Lamastre a pour atouts sa position géographique centrale équidistante des 3 autres établissements ce qui sera intéressant  pour les mutualisations logistiques, sa démographie médicale, ses locaux de Médecine/ss SSR optimaux, son hélisurface et son CCNP « confortables ». Lamastre est aussi bien placé en gériatrie. Il faudra simplement que la direction se décide à écouter et associer les professionnels de santé aux  discussions médicales.

Le mot clef étant bien sûr réponse aux besoins de la population locale en matière de soins de proximité, dans l’Hôpital de proximité.

Un « beau printemps » pour les médecins et leurs représentants.

Raymond Bouit.

La revue de presse:

Hebdo Ardèche :

HEBDO ARDECHE reunion 4 hopitaux 19 décembre 2014 f

interne médecine génerale lamastre hebdo ardeche

Dauphiné Libéré:

Dauphine libere reunion 4 hopitaux 19 décembre 14

repères economiques emploi hopitaux locaux

Une erreur s’est glissée dans la plaquette  « presse »,  le nombre de lits de Lamastre est de 151 au total , dont 112 d’ EHPAD.

Les articles précédents sur le site :

http://www.lamastre.net/2013/12/07/hopital-st-agreve-et-implications-collaterales/

http://www.lamastre.net/2013/12/16/ssr-des-hopitaux-de-proximite-st-agreve-lamastre-le-cheylard-et-st-felicien-la-feuille-de-route/

http://www.lamastre.net/2014/08/11/hopitaux-de-proximite-en-attendant-le-rendu/

http://www.lamastre.net/2014/04/18/la-geriatrie-et-le-geriatre-a-l-hopital-local/

visiteur(s) en ligne