Archives
Statistiques Lamastre.net
16 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 744 aujourd'hui

La préfecture de l’Ardèche a pris un arrêté autorisant jusqu’au 15 décembre «l’usage du feu pour éliminer les végétaux ligneux brisés par la neige tombée le 14 novembre». L’épisode climatique exceptionnel du 14 novembre a causé de nombreux dégâts sur l’ensemble du patrimoine végétal ardéchois. De nombreux arbres et arbustes, encore en feuilles, ont été renversés ou partiellement cassés par une neige lourde.

Les déchetteries, voie traditionnelle pour se débarrasser de ses déchets verts, ont été prises d’assaut cette dernière quinzaine et souffrent d’un surplus exceptionnel en la matière. Raison pour laquelle la préfecture a décidé de «déroger au principe général d’interdiction de brûlage des déchets verts» et d’autoriser les particuliers à brûler chez eux leurs branches cassées.

L’autorisation est donnée pour «les ligneux d’un diamètre inférieur ou égal à 10 cm» et «sur les terrains attenants aux habitations et à proximité immédiate des chemins privés desservant les habitations».

Qualité de l’air et incendies…

De façon assez surprenante, l’arrêté est limité à certaines communes (148), soit moins d’une commune ardéchoise sur deux. Des notions de «qualité de l’air» (rejet de CO2) et de «protection contre l’incendie des bois et forêts» sont mentionnées, expliquant partiellement ce choix.

La préfecture parle, en outre, d’une action «circonscrite aux localisations les plus impactées». Pas sûr que sur ce point, tous les Ardéchois hors de la liste dressée par les services de l’Etat aient la même définition de commune impactée…

 

Cet arrêté va dans le bon sens, l’interdiction totale est mal ficelée: on est  obligé de se protéger des risques d’incendie, le nettoyage  est donc le bon moyen de prévention , mais l’interdiction de bruler sur place oblige un transport de déchet vers la déchetterie , transport avec un véhicule à moteur qui brule du carburant , et la déchetterie brule parfois les déchets ….le broyage sur place impose un  broyeur dont le moteur consomme aussi de l’énergie …le bon vieux écobuage peut donc revenir en odeur de sainteté écologique. L’arrêté est un peu court en durée, jusqu’au 15 décembre, il faut donc faire vite , mais le bois est vert et brule mal sauf à l’allumer à l’essence …

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne