Archives
Statistiques Lamastre.net
20 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 813 aujourd'hui

Ce mardi un petit comité en forme de team building municipal réceptionnait la fresque du préau des gradins de la place Montgolfier .

reception fersque lamastre

Un petit rappel historique les gradins avaient constitué a posteriori le gros point de discussion de la réhabilitation des 3 places sous l’égide du plan petite ville qu’avait souscrit la municipalité Poyet.

En effet la place avait perdu son « poids-bascule » ancestral et  un  projet de bâtiment de surface approximativement identique avait été validé en conseil  municipal.

La projet aurait  pour vocation d’héberger l’office du tourisme et des toilettes , idée séduisante pour un centre ville .

Le rajout des gradins , la non  prise en compte dans les estimations des surfaces correspondants à des hauteurs inférieures à  1.80 mètres, et la nécessite d’un garde fou ceinturant l’édifice  avait abouti au  monstre architectural fort décrié à l’époque.

La municipalité actuelle a décidé à l’encontre de l’avis de l’ébauche de démocratie participative qu’avait constitué la démarche « déplace tes places » de garder la structure.

pilier préau lamastre participer

 

Celle-ci est donc devenue  un préau destiné à abriter tous les sans abris potentiels , et la nécessité de le décorer est apparue.

La déco a été validée sur un budget com com,  le thème fait apparaitre des allégories faciles à  appréhender avec des items locaux : chèvres , rivières, montagnes, cyclistes, train Mastrou, baignades, touristes et un camping car incognito.

L’artiste qui signe QUETZILLA a des attaches du coté de Tournon.

« En mouvement perpétuel. Ephémère ou éternelle,la peinture évolue. Seul le temps est immortel. » Quetzilla

Le rendu final a bien évolué au fur à a mesure de la réalisation sur deux mois avec une finition  nette qui  donne à l’œuvre un esprit naïf limite surréaliste.

fresque lamastre quetzilla

 

Le local devrait être équipé de mobilier chaises et tables et de bénéficier de surveillance vidéo afin d’éviter que des couillons apportent leur touche artistique personnelle à  l’œuvre originale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=SgB12l1c8Ww

 

Maurice Poyet qui avait défendu sa réalisation avec son ardeur habituelle serait surement heureux de la deuxième vie de ces(ses) murs, avec effectivement une ouverture certaine du bâtiment, malheureusement coté rue; et une utilité certaine à venir pour les promeneurs et touristes locaux.

A suivre donc.

R B

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne