Archives
Statistiques Lamastre.net
10 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 423 aujourd'hui

Je viens de trouver dans mes messages indésirables le message de Jocelyne….

Il arrive donc bien après la bataille, heureusement au Crestet il n’y avait qu’une liste et le défaut de messagerie n’aura pas eu de grosses conséquences.

Oser réunir ! Pas donné à tout le monde

En ce temps de campagne municipale, vous avez sûrement remarqué que tous les citoyens n’ont pas la même chance. En effet, la plupart des listes du canton organise une (voire plusieurs) réunion publique dans le but de présenter à la fois les colistiers et les projets, et d’animer un débat qui s’appuie sur leur programme et au-delà parfois.

Or, il se trouve que certaines listes ont fait le choix de ne pas en faire…de réunion publique. ! Avouons que c’est bien regrettable car n’est-ce pas là l’occasion d’échanger autour des idées, celles émises par la liste mais aussi celles de la population ?

C’est ainsi par exemple qu’on est en droit de s’interroger sur le projet d’installation de caméras de surveillance sur la commune du Crestet d’où je vous écris, ? ! Et ce point questionne bien au-delà des habitants du Crestet, je vous l’assure… Mais est-on devenu à ce point paranoïaque pour envisager un tel investissement ou est-ce une volonté de copier un modèle voisin ? Les deniers publics ne pourraient-ils être consacrés à des dossiers plus conséquents ou plus utiles collectivement ?

Je ne prendrai pas la peine de développer davantage puisque l’ouverture à l’échange et à d’autres idées n’est pas manifeste en certains lieux.

Et qu’on ne mette pas en avant l’alibi du fameux virus ambiant pour éviter une réunion publique, car elle aurait pu être menée bien en amont ! Ce qu’il faut se demander, c’est pourquoi tant de méfiance face aux citoyens qui pourraient penser autrement ? (encore plus dans un commune où une seule liste se présente, donc sans suspens après les urnes…) !

J’ai beaucoup d’admiration pour les élus qui ont envie d’agir pour le bien commun et qui le prouvent, sans laisser au bord du chemin certains de leur concitoyens.

Organiser une réunion publique ne demande-t-il pas un certain courage et surtout une vraie volonté de démocratie participative ? Décréter ou fédérer, telle est la question.

Jocelyne

 

Je  publie donc cet « appel au peuple » avec mes excuses à Jocelyne….

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne