Archives
Statistiques Lamastre.net
9 visiteurs actuellement sur le site pour un total de 947 aujourd'hui

assemblée

Olivier Dussopt, Député de l’Ardèche, souligne le bon résultat de la majorité départementale en Ardèche avec le gain d’un canton, celui de St Etienne de Lugdares. La majorité départementale est ainsi confortée.

Ce bon résultat souligne la qualité du travail mené par la majorité départementale autour de Michel Teston, de 1998 jusqu’en 2006, et depuis autour de Pascal Terrasse. Les candidats de gauche enregistrent des scores très importants, en particulier le PS qui dépasse les 50%.
 
Dans le Nord de l’Ardèche, Olivier Dussopt félicite les conseillers généraux de St Félicien et Lamastre pour leur réélection au Conseil Général pour le compte du groupe d’opposition de droite. Il salue le travail et l’engagement de Michel Bertrand à St Félicien et de Bernard Roulet, pour le PS au 1er tour puis Philippe Bosc à Lamaste au 2n tour.
 
Il est particulièrement heureux de la réélection de Denis Lacombe sur le canton d’Annonay Nord avec 55.7% des suffrages et de celle de Simon Plenet, nouveau benjamin du Conseil Général, avec 61.38% sur le canton d’Annonay Sud. Denis Lacombe et Simon Plenet seront, avec notamment Maurice Quinkal et Maurice Weiss, d’excellents ambassadeurs au sein de la majorité départementale.

Simon Plenet est le 3e adjoint d’Olivier Dussopt en mairie d’Annonay et Denis Lacombe siège activement dans sa majorité municipale. Leur victoire est aussi un signal d’encouragement et de soutien à l’action municipale. Sur les bureaux de vote d’Annonay, les deux candidats socialistes obtiennent 63% des suffrages. C’est un bon résultat et il nous engage à continuer notre politique de redynamisation de la ville.

Nationalement, la gauche progresse de 3 à 5 sièges contre une perte dans le Val d’Oise. Le Parti Socialiste obtient deux fois plus de voix que l’UMP. C’est une vraie déroute pour l’UMP et beaucoup de ses candidats sortants sont battus, parfois par des candidats de droite mais sans étiquette. La stratégie de division du Président de la République est donc en échec. Sa politique, en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, de logement, est sanctionnée.
 
Olivier Dussopt,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

visiteur(s) en ligne